WRC : L’immense satisfaction de Sébastien Loeb

  

Couronnés « Champion du monde » pour la cinquième année…consécutive, Sébastien Loeb  et Daniel Elena fers de lance de l’équipe Citroën  se sont détendus une fois le rallye du Japon fini à l’arrivée à Sapporo.

Laissant éclater leurs joies et leur immense bonheur que ce cinquième titre  mondial leur procure l

Immédiatement, le pilote Alsacien de la firme aux chevrons reconnaît que «  cette nouvelle couronne mondiale lui tenait à cœur ».

Le champion de chez Citroën  «  ressent une immense fierté d’avoir réussi à la conquérir en prenant la troisième place au Japon. »

Et il avoue qu’il pense déjà … à la sixième, l’année prochaine…

C’est dire s’il ne se sent pas usé par l’enchainement de ses succès à répétition !

 

Alors Seb, satisfait d’être quintuple champion du monde ?

«  C’est véritablement un grand moment pour moi et pour Daniel Elena et une énorme satisfaction. On détenait déjà le record du plus grand nombre de victoires (46) et dorénavant on possède également celui du record des titres (5). Ce sont les deux records qui comptent en rallye, alors ce second record me tenait vraiment à cœur. On l’a obtenu. C’est fantastique et génial. Je suis fier d’y être arrivé et cela me fait aussi plaisir pour toute l’équipe Citroën. Cela démontre que nous disposons avec cette C4 d’une voiture extrêmement fiable, rapide et performante et d’une remarquable équipe, Citroën Sport. »

Comment imaginiez-vous ce rallye du Japon ?

«  Je désirais sincèrement tout tenter pour essayer de conclure ici au Japon. Et ce afin de pouvoir disputer le dernier rallye celui de Grande-Bretagne, l’esprit libre et tranquille. Cela nous a  donc contraints à mener une course plutôt frustrante, longue, et franchement pas très amusante. On essayait de ne pas aborder le sujet mais ce n’était pas facile. La récompense qui se profilait, un peu plus à chaque spéciale, était tellement belle que cela en valait la peine. Maintenant, rendez-vous à Cardiff pour tenter de réaliser le doublé. »

Comment l’avez-vous vécu une fois en course ?

«  C’est  sincèrement incroyable d’en être arrivé là, surtout après un rallye aussi dur, alors  remporter le titre c’est un réel et vrai soulagement. Et ce d’autant plus que nous ne sommes jamais parvenus à trouver le bon rythme. C’était franchement difficile et terrible. Assurément le rallye le plus long de la saison. On a connu les conditions les plus difficiles pour réussir ce qu’on cherchait et souhaitait au départ, à savoir la troisième place, et on a même eu de véritables trombes d’eau ce dimanche. Du coup, on a même fait un tête à queue au cours de l’ES28. Imaginez-vous que même en ne prenant absolument aucun risque, on en prenait finalement quand même. Franchement, Il était vraiment temps que le rallye se finisse »

Est –t’il possible de comparer vos cinq titres  mondiaux?

«  Honnêtement cela semble difficile de les classer. Le plus fort, c’est forcément le tout premier titre et ce dans la mesure où c’est tout simplement l’aboutissement  d’une carrière et forcément d’un rêve. Donc le jour où on y parvient et l’obtient c’est l’apothéose. Pour ce qui me concerne ce premier sacre en 2004, il aura toujours une saveur particulière mais  croyez-moi tous les soirs de titres sont des moments forts et intenses. Je ne prétends pas que l’on s’habitue, mais les sensations rencontrées et ressenties ne sont pas  nécessairement les mêmes. Par contre, ce qui ne change pas, c’est le plaisir de le partager avec l’ensemble des membres de l’équipe Citroën. Eux au fil des saisons même avec des changements d’hommes nous ont constamment donné une voiture pour gagner. Ce nouveau  titre c’est donc aussi le leur. Je n’oublie pas non plus mes lieutenants Dani Sordo et Marc Martí car en réalisant une belle saison, ils ont aussi contribué à ce que j’obtienne ce résultat »

Le nouvel objectif est t’il d’imiter Schumacher  et ses sept titres en F1 ?

« Croyez-moi cette année, il a fallu se défoncer et se battre pour l’obtenir car Mikko
 Hirvonen progresse un peu plus au fil des années et il a été très difficile à battre. Je suis certain qu’il en ira de même la saison prochaine. Alors au fond de moi je  ne me pose pas la question des sept titres de Schumacher. Pour le moment, l’objectif est d’en gagner d’abord un sixième, en 2009 avec Citroën »

Christian Colinet

Photos Citroên Sports

WRC

About Author

gilles

Leave a Reply