Seb Loeb-Daniel Elena de nouveau sacrés Champions du Monde des rallyes WRC

 

Ce dimanche 2 novembre 2008 restera assurément dans  l’histoire et la légende du rallye comme étant « le jour  » où Sébastien Loeb et Daniel Elena sont devenus Champions du Monde* pour la cinquième fois consécutive !

Un réel et authentique exploit…

Absolument unique dans les annales de la discipline.

Effectivement, depuis 2004, au volant de Citroën Xsara d’abord puis de Citroën C4 ensuite, le duo règne sur le championnat du Monde des rallyes WRC. Ne laissant au fil des ans et des saisons que des miettes à leurs rivaux. Cette saison, ils totalisent déjà dix victoires en quatorze rallyes disputés… Fabuleux et grandiose.

Comme en 2005, ils obtiennent à nouveau la consécration  suprême au Pays du Soleil Levant qui leur réussit bien. Mais ils glanent cette consécration alors qu’il reste encore cette année une épreuve à disputer dans trois semaines, au Pays de Galles.

Sébastien Loeb-Daniel Elena et Dani Sordo-Marc Martí y ont rendez-vous avec leur C4 WRC pour tenter d’obtenir également d’une part le titre Constructeurs mais aussi d’autre part pour l’Alsacien de remporter enfin cette épreuve, l’une des rares pour ne pas dire la seule qui manque encore à son prodigieux et prestigieux palmarès !

Même s’il l’avait quasiment gagné il y a trois ans lorsque survint l’accident mortel du co-équipier de Marko Martin laquelle décida Loeb à pointer en avance lors de l’ultime contrôle et ce afin de ne pas triompher et de reculer l’échéance du titre mondial :

 

A l’époque, le pilote humaniste avait déclaré :

«  Je ne souhaite pas la gloire un jour de chagrin de tristesse profonde et de deuil sur le monde du rallye ! »

Ces propos d’une telle humanité et d’une si forte sagesse avaient émus le p’tit monde du rallye mais également le monde tout court ! Etonnés de découvrir enfin un sportif à visage humain…

Mais revenons au rallye du Japon.

Même courte de 96,43 km chronométrés (neuf spéciales), cette ultime étape du cinquième ‘Rally Japan’, quatorzième manche de la saison, était encore trop longue pour les Rouges de Citroën, impatients de déboucher le Champagne pour fêter leurs Champions.

À l’image des deux étapes précédentes, Sébastien et Daniel n’ont pas tenté de "ippon" sur leurs adversaires. Se contentant comme les deux jours précédents d’assurer sans jouer avec le … feu au risque de tout perdre et principalement le Championnat.

La pluie et la boue de ce dimanche les ont confortés dans leur choix. Cela a également entraîné quelques montées de stress au sein de l’équipe Citroën.

Terminant l’épreuve à la troisième place derrière les deux équipages Ford, Hirvonen et Lattvala, CELLE LA MËME QU’IL LEUR FALLAIT, ils décrochent leur cinquième titre alors qu’ils achèvent seulement, leur sixième saison complète en WRC !

Véritables « sumotoris » du rallye, Sébastien et Daniel distancent désormais  les deux magiciens Finlandais et quatre fois sacrés, Juha Kankkunen et surtout Tommi Mäkinen, mais lui le seul qui était parvenu jusqu’alors, à aligner quatre sacres consécutifs auparavant  de 1996 à 1999.

« C’est incroyable ‘"

S’est enthousiasmé Loeb qui a terminé à 2’30 »60 du héros du jour et vainqueur final de cette épreuve qu’il a largement dominé et survolé le Finlandais Mikko lHirvonen.

" Mais c’était un rallye terrible, incroyablement sournois et piégeux. Il y a avait beaucoup de pression mais c’est un moment savoureux. C’est parfait. Je suis soulagé que ce week-end soit maintenant terminé. L’année dernière, Daniel et moi avons égalé le record avec quatre victoires, donc être désormais les seuls à en posséder cinq, c’est bien.»

   

Les pluies torrentielles japonaises ont toutefois bien failli lui coûter son moment de gloire. Dans l’avant-dernière spéciale, le Français a manqué perdre sa troisième place en raison d’un tête-à-queue :

« J’ai dérapé à quelques centaines de mètres de l’arrivée, se souvient Loeb. Je devais aller à 50 km/h dans la ligne droite et ensuite : "Bang!". C’est juste parti. On a dû se retourner et repartir. J’ai perdu le contrôle du différentiel électronique à cause de l’eau qui était omniprésente.»

Quoiqu’il en soit, si le tandem revient du pays du soleil levant avec tous les honneurs, il fera tout pour finir la saison en beauté et gagner enfin ce rallye de Grande Bretagne  prévu du 28 au 30 novembre autour des villes de Cardiff et de Swansea au Pays de Galles

De ce rallye du Japion, nous retiendrons aussi le trés beau résultat d’ensemble et tir groupé des deux Suzuki de Per-Gunnar Andersson et de Toni Gardemeister qui finissent toutes les deux dans les points se classant à de superbes cinquième et sixième places devant leur public !!!

Gilles Gaignault

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA et des vérifications d’usage du carburant.

Classement général final du Rallye du Japon

1  Mikko HIRVONEN  (Ford Focus WRC) 3h25’03 »0
2  Jari-Matti LATVALA  (Ford Focus WRC) à 31 »10
3  Sébastien LOEB  (Citroën C4 WRC) à 2’30 »60
4  Chris ATKINSON  (Subaru Impreza WRC) à 3’42 »40
5  Per-Gunnar ANDERSSON  (Suzuki SX4 WRC) à 5’12 »90
6  Toni GARDEMEISTER  (Suzuki SX4 WRC) à 6’09 »40
7  Matthew WILSON  (Ford Focus WRC -Stobart) à 7’05 »30
8  Petter SOLBERG  (Subaru Impreza WRC) à 13’19 »90
9  Federico VILLAGRA  (Ford Focus WRC -Munchi’s) à 15’40"80
10  Daniel SORDO  (Citroën C4 WRC) à 17’08 »50

Classement général du Championnat du monde pilotes

1 S.Loeb  106 points
2 M.Hirvonen   92 pts
3 D.Sordo   59 pts
4 C.Atkinson  45 pts
5 J.Latvala   42 pts
6 P.Solberg   40 pts
7 H.Solberg  22 pts
8 F.Duval 5   22 pts
9 G.Galli   17 pts
10 M.Wilson   13 pts
11 U.Aava  13 pts
12 F.Villagra   9 pts
13 C.Rautenbach   6 pts
14 T.Gardemeister  5 pts
14 A.Mikkelsen   5 pts
16 P.Andersson 4 pts
17 M.Rantanen    2 pts
18 J.Cuoq   2 pts
19 A.Aigner   1 pt
20 S.Ogier   1 pt
21 J.Hänninen   1 pt

 Championnat du Monde ‘ constructeurs ‘

1 Citroën WRT   169 points
2 Ford WRT  146  pts
3 Subaru WRT   87  pts
4 Ford Stobart   62 pts
5 Ford Munchi’s   22 pts
6 Suzuki   21 pts

WRC

About Author

gilles

Leave a Reply