WRC au Japon : Hirvonen avec les honneurs mais Loeb en orbite

 

À l’issue de la seconde étape du rallye du Japon disputée ce samedi, Sébastien Loeb a profité de l’abandon de son plus rude concurrent, le Norvégien Petter Solberg dans l’ES 18 seul capable de lui ravir cette position pour maintenir tranquillement sa troisième place au classement général provisoire.

Laquelle le propulse en orbite vers son 5e titre mondial  consécutif qu’il pourrait donc empocher ce dimanche et ce sans attendre la dernière épreuve, le Rallye d’Angleterre.

 

Sur des spéciales très glissantes, parsemées de cailloux, ornières et autres embuches, le quadruple Champion du Monde en titre a continué  d’assurer cette troisième place sur le podium qui lui permettrait de coiffer dimanche à Sapporo sa cinquième couronne, sans attendre on l’a dit la dernière manche au pays de Galles début décembre.

Menacé un temps par l’ancien Champion du Monde, Petter Solberg et sa Subaru Impreza, lequel effectuait une remontée spectaculaire dès l’ES12 (Nikara longue de 31,12 km) et reprenant ainsi la 4e place à son coéquipier Chris Atkinson, Sébastien Loeb conservait tranquillement son cap, sans prendre aucun risque, contrairement au Champion du Monde 2003, qui continuait sa folle attaque spéciale après spéciale.

 

Solberg abandonne, Loeb s’envole

Effectivement au cours de l’après-midi, Petter Solberg, qui mettait une énorme pression sur le pilote Français pour tenter de revenir finissait par abandonner dans l’ES18 après avoir cassé sa suspension dans une sortie de route.

« Une aubaine » pour Sébastien Loeb.

Le champ libre pour le pilote et sa Citroën…

L’Alsacien pouvant s’offrir le luxe de terminer la seconde étape sereinement, dans la super-spéciale couverte du Sapporo Dome, avec dorénavant  plus de …deux minutes d’avance au général  provisoire sur le propre équipier de Sollberg, l’Australien Chris Atkinson, classé quatrième !

Et seul à pouvoir éventuellement à son tour lui ravir sa troisième place… synonyme d’un nouveau titre mondial…

Autant dire que Seb, la messe semblait dite et bien dite avec une telle avance facile à gérer…

Gilles Gaignault

WRC

About Author

gilles

Leave a Reply