VdeV : Les 4000 Kms de Magny Cours

L’épreuve des « 4000 km de Nevers Magny-Cours » n’a pas dérogé à la règle depuis plusieurs années en offrant un soleil radieux aux concurrents des différents plateaux. Ces derniers se sont affrontés en vue de l’attribution des différents titres. Les Challenge Endurance Proto et Funyo ont dévoilé leurs Champions alors que le titre Sprint Proto sera décerné dans trois semaines à Pau Arnos et ceux des Endurance GT-Tourisme et VHC à Estoril fin novembre.

Challenge Endurance Proto
« Les 8 Heures de Nevers Magny-Cours »

Deuxième titre pour Pegasus Racing

Avant l’issue de cette saison idyllique menée par l’écurie Pegasus Racing, ses deux pilotes de pointe décrochent le titre en remportant la plus longue course de la saison. Deux ans après s’être adjugé le Challenge sur une Norma et en compagnie de Rémy Wurtz, Julien Schell s’offre un deuxième titre et le premier pour la Ligier JS49 et David Caussanel. Ces deux pilotes en provenance des courses sprint de la Formule Ford se sont parfaitement acclimatés à l’endurance. Ils n’ont jamais fléchis avec une stratégie et des chronos à couper le souffle. Cette troisième victoire de la saison, après deux secondes places et une troisième leur permettent de se rendre à Estoril sans stress, avec le seul plaisir de décrocher un nouveau podium avec la JS49, remplacée par la JS51 dès Jarama 2009.


Qualifiés en sixième position, l’ensemble de leurs adversaires pour le titre les devançait sur la grille. Malgré cela et suivant leur stratégie bien rôdée, ils prenaient l’avantage après la cinquième heure alors que les polemen Zollinger et Mondolot, qui avaient mené jusque là, ne rétrogradent dans le classement suite à une consommation anormale d’essence leur ayant fait perdre quelques tours après une panne sur le circuit.

Philippe Haezebrouck et Damien Toulemonde, sur la Norma M20 F ne pouvaient leur opposer leur résistance en vue du titre, subissant trop de soucis les conduisant à la dixième place à l’arrivée. Le team IRS, toujours dans la course au titre avant cette épreuve, faisait une course parfaite avec sa Norma de pointe emmenée par ses pilotes habituels William Cavailhes et José Ibanez, épaulés pour l’occasion par Frédéric Da Rocha. Ils s’adjugeaient la deuxième marche du podium, dans le même tour que les vainqueurs et alors qu’ils remontaient sur eux depuis une heure.

A la troisième place, les surprenants Gentlemen Drivers – ils gagnent le trophée réservé à cette catégorie de pilotes âgés de plus de quarante ans – Christophe Baillet et Jean-Louis Herbeth, ont une nouvelle fois prouvé une pointe de vitesse et une stratégie payante.
Les jeunes pilotes de l’écurie Extrême Limite, Fabien Rosier, François Guillet-Arnaud et Pascal Huteau, échouent une nouvelle fois au pied du podium malgré une course exceptionnelle au volant de la plus « ancienne » voiture du plateau, une Norma 2006.

L’équipage de pointe de Juno, composé de Chris Ward, Richard Bernans et Rob Garofall, ne parvenait pas à rééditer son habituelle bonne place en terminant seulement neuvième. Le constructeur britannique se reposait alors sur Sam Allpass et Ryan Hooker de retour dans le Challenge à une superbe cinquième place.

 

Course :

1 J. Schell-D. Caussanel, Ligier JS49 1er CN en 8h01’40’’727, 2. J. Ibanez-W. Cavailhes-F. Da Rocha, Norma M20 F, à 1’47’’709, 3. C. Baillet-J.-L. Herbeth, Norma M20 F 1er Gentlemen Drivers à 3 tours, 4. F. Guillet-Arnaud-F. Rosier-P.Huteau, Norma M20 à 3 tours, 5. S. Allpass-R. Hooker, Juno SSE, à 4 Tours, 6. I. Ford-R.Kaiser, Norma M20 F à 4 tours, 7. T. Freeman-D. Williams, Juno SSE à 5 tours, 8. N. Padmore-J.-L. Rihon, Norma M20 F à 7 tours, 9. R. Bernans-C. Ward-R. Garofall, Juno SSE à 7 tours, 10. P. Haezebrouck-D. Toulemonde, Norma M20 F à 8 tours, etc…
Meilleur tour : P. Mondolot-D. Zollinger, Norma M20 F en 1’40’’742 (157,62 km/h)

Classement Challenge Endurance Proto :

1. Schell-Caussanel, 260,5 pts, 2. Ibanez-Cavaihles, 146 pts, 3. Haezebrouck-Toulemonde, 114 pts, etc…

Challenge Endurance GT-Tourisme
« Les 6 Heures de Nevers Magny-Cours »
Première victoire attendue pour la Ferrari

Courant après une première victoire depuis le début de cette saison où les podiums se sont succédés pour eux, Jean-Paul Pagny et Pierre Benoist décrochent une victoire limpide, associés à Thierry Perrier comme pour toutes les courses longues sur la Ferrari F430 du Team Perspective Racing.

La diabolique Chevrolet Corvette américaine décrochait lnéanmoins la pole position aux mains du britannique Jonathan Coleman et, après un bref affrontement avec la Ferrari, il s’échappait en tête de la course avant de passer par la pompe pour ‘‘gaver » son gros V8. Cette consommation excessive, trop pénalisante pour espérer bien figurer sur une course longue, ne permettait pas à Nigel Greensall, relayeur de Benton Bryan, de se rapprocher de la tête malgré l’amélioration régulière du meilleur tour en course. Une transmission détruite sonnait finalement la fin de la course de la belle américaine!

La bagarre en tête opposait alors la Lamborghini Gallardo du Ruffier Racing, emmenée par Nicolas Maillet, Victor et Olivier Porta, à la Ferrari, la Porsche 996 RSR de Bernard Moreau et Miguel Langin qui étaient ensuite retardés par le bris d’une transmission, celle de Ludovic Bour et Manuel Ferreira, en panne d’essence alors qu’ils occupaient la tête. Egalement aux avant-postes, les Belges Christian Kelders et Philippe Greisch remontaient progressivement dans le classement comme à leur habitude pour menacer la Ferrari mais ne pouvaient faire mieux que cinquième, retardés lors du dernier Safety-Car, à quinze minutes de l’arrivée.

Ce Safety-Car allait effectivement bouleverser le classement final. Alors que la Ferrari était assurée de la victoire avec trois tours d’avance, la bagarre pour le reste du podium opposait la Renault Mégane de Guillaume Rousseau et Christophe Lemée, deuxième à ce moment et l’étonnante Touring Cup des frères Gomez, associés à Christophe Anquetil, juste derrière. En embuscade, la Lamborghini Gallardo bondissait à la relance et dépassait les deux voitures qui la devançaient pour s’adjuger une deuxième place méritée.

Avec cette troisième place, Guillaume Rousseau et Christophe Lemée perdent la première place du Challenge au profit des pilotes habituels de la Ferrari F430. Les frères Gomez, déçus d’être privés du podium dans le dernier tour, étaient toutefois ravis de leur prestation, après une deuxième place lors des « 3 heures de Lédenon » il y a un mois.

Après une belle course, Nozière conserve sa troisième place du Challenge en décrochant la victoire en GTV 3, avec Rémy Brouard et Lionel Robert. Ils sont suivis sur le podium par Tony Samon et Philippe Chassang, offrant ainsi le doublé à l’écurie RMS de Bernard Jubin préparateur des deux Porsche 997 Cup. Le Dog Racing complète le podium avec la belle Porsche 996 Cup de Claude Boueix et Patrick Dumas.

Pour la première fois cette saison en GTV 4 et après une course régulière, Eric et Guillaume Havette, aidés de Grégory Tougnaud, s’emparent de la victoire sur leur Porsche Cayman S préparée par LD Racing.

Course : 1. J.-P. Pagny-P. Benoist-T. Perrier, Ferrari F430 en 6h00’44’’608, 2. N. Maillet-O. Porta-V. Porta, Lamborghini Gallardo à 3 tours, 3. G. Rousseau-C. Lemée, Renault Mégane Trophy à 3 tours, 4. A. Gomez-O. Gomez-C. Anquetil, Touring Cup à 3 tours, 5. C. Kelders-P. Greish, Porsche 997 Cup S à 3 tours, 6. M. Ferreira-L. Bour, Porsche 996 RSR à 4 tours, 7. R. Brouard-P. Nozière-L. Robert, Porsche 997 Cup à 6 tours, 8. T. Samon-P. Chassang, Porsche 997 Cup à 6 tours, 9. Y.-E. Dor-S. Zacchia-P. Zacchia, Touring Cup à 11 tours, 10. E. Gasperini-G. Chaix-S. Pourquie, Touring Cup à 12 tours, etc…

Meilleur tour : N. Greensall-J. Coleman-B. Bryan, Chevrolet Corvette en 1’41’’488

Classement Challenge Endurance GT-Tourisme : 1. Pagny-Benoist, 181 pts, 2. Rousseau-Lemée, 174,5 pts, 3. Nozière, 156,5 pts, 4. Perrier, 155 pts, 5. Kelders-Greish, 148,5, etc…

 

Challenge Funyo
Course 1 : Première victoire pour Profit

Organisateur du Challenge avec Eric Van de Vyver, Christophe Profit, participait pour la première fois au Challenge Funyo, et à sa surprise, décrochait la pole, devant Serge Heriau et l’étonnant Patrice Pelissier qui fêtait dignement ses soixante cinq printemps. Tous trois n’étaient toutefois séparés que de deux dixièmes, présageant une course accrochée.

A l’extinction des feux, Heriau, habitué des premières lignes, prenait l’avantage. Profit lui emboitait le pas et les deux s’écartaient légèrement de Pelissier pour se disputer la tête. Profit le passait finalement à la mi-course et se ménageait une avance de cinq secondes jusqu’au damier. Heriau empochait la deuxième place et Pelissier s’offrait son premier podium sur la troisième marche.

Les ténors du Challenge, Fontbonne, Orhant ou encore Oger, se disputaient les accessits suivis par un Dumarcet accrocheur et Martins vainqueur de la catégorie RS pour sa première apparition.

Course 1 : 1. Christophe Profit, 1er Funyo 4RC en 21:18’035, 2. Serge Heriau, Funyo 4RC à 5’278, 3. Patrice Pelissier, Funyo 4RC à 15’896, 4. Jacques Fontbonne, Funyo 4RC à 19’076, 5. Yves Orhant, Funyo 4RC à 19’509, 6. Daniel Oger, Funyo 4RC à 20’199, 7. Bertrand Dumarcet, Funyo 4RC à 21’138, 8. Lonni Martins, 1er Funyo 4RS à 23’001, 9. François Heriau, Funyo 4RC à 23’162, 10. Franck Lamanna, Funyo 4RC à 37’404, etc…

Meilleur tour : Christophe Profit, Funyo 4RC en 1’54’’998 (138,08 km/h)

Challenge Funyo
Course 2 : Et de deux pour Profit

Même scénario sur la grille que pour la première course, Profit rate une nouvelle fois son départ laissant l’avantage à Heriau. Sur une piste froide, la bagarre allait être beaucoup plus intense qu’en première manche et la victoire ne se décidait que dans le dernier tour. Heriau offrait effectivement une forte résistance pour empêcher Profit de l’emporter à nouveau. Pelissier se faisait piéger sur un freinage et le constructeur Yves Orhant, en embuscade, récupérait la troisième marche du podium.

Profit s’emparait finalement de la tête juste avant le damier avec Heriau à ses trousses à une seconde.

Ces trois pilotes s’en sortent bien, compte tenu de la performance du jeune Lonni Martins, venu de la Coupe Hommell sur un ancien modèle RS et qui les menaçait à la mi-course en pointant à la troisième place avant d’écoper d’un Drive Through qui le relayait en cinquième position. Juste devant lui à l’arrivée, le nouveau venu, Gérald Poussin, surprenait par sa pointe de vitesse et montrait qu’il faudra compter sur lui en 2009.

Course 2 : 1. Christophe Profit, 1er Funyo 4RC en 20:28’518, 2. Serge Heriau, Funyo 4RC à 1’178, 3. Yves Orhant, Funyo 4RC à 20’709, 4. Gérald Poussin, Funyo 4RC à 21’341, 5. Lonni Martins, 1er Funyo 4RS à 21’780, 6. Franck Lamanna, Funyo 4RC à 24’576, 7. Daniel Oger, Funyo 4RC à 31’565, 8. Bertrand Dumarcet, Funyo 4RC à 32’435, 9. François Heriau, Funyo 4RC à 36’885, 10. Emmanuel Sigier, Funyo 4RC à 39’496, etc…
 
Meilleur tour : Christophe Profit, Funyo 4RC en 1’56’’288 (136,55 km/h)

Challenge Funyo
Course 3 : Week-end (presque) parfait

Profit bougeait sur la ligne avant l’extinction des feux et se faisait déborder par cinq autres concurrents. Il reprenait sa place dans le virage du lycée juste avant d’apercevoir le panneau Drive Through l’obligeant à s’arrêter au tour suivant ruinant ses chances pour un troisième succès.

Libéré, Heriau se bagarrait pour s’offrir sa première victoire du week-end en se débarrassant d’Yves Orhant et en prenant ses aises sur le leader du Challenge Jacques Fontbonne, revenu aux avant-postes. Il l’emportait finalement mais perdait sa victoire sur tapis vert suite à un dépassement involontaire sous drapeau jaune.

Fontbonne décrochait la première place lui assurant d’être titré avant la dernière épreuve de Pau-Arnos dans trois semaines. Orhant s’offrait une deuxième place lui permettant de prendre la deuxième place du Challenge à l’infortuné Heriau. Daniel Oger, ravi, complétait le podium pour sa dernière course de la saison.

Martins, Dumarcet et Lamanna confirmaient leur bonne forme du week-end en se classant derrière le trio de tête alors qu’Erick Tomaszek comblait de bonheur l’écurie Wintec en empochant la septième place.

Course 3 : 1. Jacques Fontbonne, 1er Funyo 4RC en 21:30’699, 2. Yves Orhant, Funyo 4RC à 1’022, 3. Daniel Oger, Funyo 4RC à 6’596, 4. Lonni Martins, 1er Funyo 4RS à 8’902, 5. Bertrand Dumarcet, Funyo 4RC à 10’187, 6. Franck Lamanna, Funyo 4RC à 10’541, 7. Erick Tomaszek, Funyo 4RC à 11’021, 8. François Heriau, Funyo 4RC à 12’080, 9. Emmanuel Sigier, Funyo 4RC à 15’435, 10. Yves-Henri Maillerie, Funyo 4RC à 25’417, etc…

Meilleur tour : Yves Orhant, Funyo 4RC en 1’56’’019 (136,87 km/h)

Classement Challenge Funyo : 1. Jacques Fontbonne, 1er Funyo 4RC, (664,5 pts), 2. Yves Orhant, Funyo 4RC (463 pts), 3. Serge Heriau, Funyo 4RC, (459 pts), 4. Thierry Guitton, Funyo 4RC, (376 pts), 5 exaequo. Emmanuel Sigier et Daniel Oger, Funyo 4RC, (370 pts), etc… 43 classés.

Challenge Sprint Proto
Toulemonde prend le dessus sur Zollinger
Course 1 : Toulemonde opportuniste

S’étant partagés les pole positions aux essais, les deux protagonistes du Challenge commençaient bien le week-end avec des écarts, comme toujours, minimes.
A l’extinction des feux, la Norma M20 F de Zollinger patinait excessivement et Toulemonde n’en demandait pas tant pour s’emparer du commandement. Le mano à mano entre ces deux pilotes allait une nouvelle fois être palpitant avec un écart ne dépassant pas la seconde entre les deux voitures à chaque passage. Zollinger tentait tout mais ne pouvait pas prendre l’avantage sous le damier et Toulemonde décrochait une nouvelle victoire lui permettant de prendre l’avantage pour le titre.

Sébastien Dhouailly, régulièrement engagé en Endurance, profitait de cette épreuve pour se placer à la troisième place du Sprint aux essais. Equipé d’une Ligier JS49 d’ancienne génération, il ne pouvait rien faire malgré un coup de volant certain et conservait cette place jusqu’à l’arrivée.

Les explications étaient serrées dans le reste du peloton où le troisième du Challenge, François Ader, faisait la mauvaise opération de ce début de week-end en se classant septième. Un tir groupé de Norma lui barrait la route avec dans l’ordre, Girardot, Beck et Le Corre.

Course 1 : 1. Damien Toulemonde, Norma M20 F, 1er CN en 25:00’014, 2. David Zollinger, Norma M20 F à 0’’495, 3. Sébastien Dhouailly, Ligier JS49 à 28’’577, 4. Alain Girardot, Norma M20 F à 40’’458, 5. Gérard Le Corre, Norma M20 F, à 1’18’’276, 6. Didier Beck, Norma M20, à 1’19’109, etc… 12. David Monclair, Funyo 4RC, 1e CN/C3 à 2 tours, etc…

Meilleur tour : Damien Toulemonde, Norma M20 F en 1’38’’635 (160,99 km/h)

Course 2 : Toulemonde confirme

S’élançant de la pole position, Toulemonde conservait sa place sur son adversaire désigné, Zollinger. Ce dernier suivait son sillage dans les premiers tours mais était contraint à ralentir après le cinquième passage sur un problème de batterie. On croyait un moment que Dhouailly allait pouvoir s’emparer de la deuxième place sur la fin de course mais Zollinger se reprenait et réussissait à conserver la deuxième marche du podium.

Derrière, Girardot et Chauvière étaient pénalisés par un Drive Through dès le premier tour suite à leurs départs anticipés. Girardot parvenait à retrouver la quatrième place après une course fantastique durant laquelle il reprenait des points importants sur Ader, cinquième, avec pour objectif la troisième marche du podium final du Challenge.

Dans la catégorie des voitures de plus petite puissance essentiellement fournie par les Funyo 4RC, Monclair s’offrait une nouvelle victoire après celle de la veille devant Lamanna, de retour en pleine forme après plusieurs épreuves d’absence. Débutant dans la même écurie que Monclair, Gauthier montait sur la troisième marche du podium à deux reprises.

Course 2 : 1. Damien Toulemonde, Norma M20 F, 1er CN en 26:37’960, 2. David Zollinger, Norma M20 F à 20’’946, 3. Sébastien Dhouailly, Ligier JS49 à 21’’909, 4. Alain Girardot, Norma M20 F à 47’’913, 5. François Ader, Norma M20, à 1’19’’867, 6. Gérard Le Corre, Norma M20 F, à 1’23’583, etc… 13. David Monclair, Funyo 4RC, 1e CN/C3 à 2 tours, etc…

Meilleur tour : Damien Toulemonde, Norma M20 F en 1’39’’236 (160,01 km/h)

Classement Challenge Sprint Proto : 1. Damien Toulemonde, Norma M20 F, 1er CN 2l. (571,5 pts), 2. David Zollinger, Norma M20 F, 2e CN 2l. (555 pts), 3. Alain Girardot, Norma M20 F (238,5 pts), 4. François Ader, Norma M20, 3e CN 2l. (273 pts), etc… 8. François Heriau, Funyo 4 RC, 1er CN/C3 1200 (151,5 pts), etc… 63 classés.

V DE V

About Author

admin

Leave a Reply