WTCC à Okayama : Premier succès pour Tim Coronel

Mais Yvan Muller fonce vers sa toute première couronne mondiale !

Le Hollandais Tim Coronel s’est imposé pour la  toute première fois de sa carrière en Championnat du Monde WTCC lors de la seconde manche d’Okayama, disputée sur une piste mouillée puis s’asséchant.

Mais c’est bel et bien son équipier le Français Yvan Muller qui a au final réalisé la meilleure opération au cours de cette deuxième course du week-end nippon.

Effectivement après avoir glané certes « deux p’tits points » au cours de la première épreuve et trois dans cette seconde manche, le leader du classement provisoire empoche donc cinq points supplémentaires qui s’ajoutent aux neuf qu’il possédait en débarquant au Japon sur son dauphin au classement provisoire du WTCC, édition 2008.

Portant ainsi à … quatorze unités son avance sur son équipier et néanmoins adversaire Gabriele Tarquini, seul pilote encore en course en arrivant à Okayama pour l’empêcher de devenir Champion du Monde le 3 novembre prochain à Macao ultime rendez- vous de la saison.

Mais comme L’Italien n’a curieusement et incroyablement  absolument … RIEN scoré, le tricolore a fait un pas de plus, un «  énorme » pas supplémentaire pour se rapprocher de son tout premier titre de Champion du Monde..

.

Première

Rydell gagne et …offre le titre constructeur à Seat !!  

Sur une piste détrempée, le Suédois Rickard Rydell a remporté la première course d’Okayama et également offert par la même occasion le titre Constructeurs à son employeur, SEAT. Les deux pilotes de BMW, Jörg Müller et Andy Priaulx complètent le podium. Yvan Muller et sa SEAT finissent à la septième place, synonyme de deux points supplémentaires.

Le pays du Soleil Levant s’est révélé être à la fois le théâtre de la fin de règne du Team BMW mais également le purgatoire pour Gabriele Tarquini, l’un des deux pilotes de l’équipe SEAT encore en lice pour la conquête du titre mondial.

C’est assurément ce qu’il faut retenir de cette première course de l’avant-dernier meeting de la saison du Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC)

BMW a, en effet, perdu son titre Constructeurs à trois manches de la conclusion de la saison au profit de Seat. La firme espagnole peut en premier lieu remercier Rickard Rydell pour son succès qui offre la couronne à la marque de Martorell. Le Suédois a fait preuve d’une belle maîtrise pour remporter sa seconde victoire de la saison après celle obtenue à Estoril.

Le pilote de l’armada Seat est parvenu à éviter les  incidents du premier virage réussissant à se faufiler parmi la meute pour finalement lâcher à trois tours de l’arrivée la BMW de Jörg Müller, parti pourtant sur la première ligne, pour s’imposer.

Le pilote allemand avait pourtant réussi à faire cavalier seul pendant les trois quarts de la course avant de céder face aux assauts du pilote Scandinave. Derrière, une autre BMW celle du triple Champion du monde de la spécialité l’Anglais Andy Priaulx, lequel faisait preuve d’un sacré opportunisme. En effet, parti de la sixième ligne, il parvenait à décrocher ce podium en profitant d’abord de l’impatience de son compatriote Rob Huff  qui conduit pour Chevrolet puis de la baisse de régime de Tiago Monteiro, l’un  des piliers de Seat

Yvan Muller file vers le titre mondial…

De son côté Yvan Muller, le leader du championnat a effectué une course sage et courageuse. Sous la menace du jeune transalpin Stefano d’Aste dans le dernier tour, l’Alsacien a finalement récolté la septième place en profitant du regroupement qui s’opérait devant lui. Muller fait une belle opération puisqu’il compte désormais onze points d’avance sur le malheureux Gabriele Tarquini. Le pilote italien a été beaucoup trop présomptueux dès le premier virage avant de sortir de la piste et donc de gâcher et ruiner une nouvelle chance de se relancer dans la course au titre. L’Italien, qui a failli par son impatience à aller chercher de gros points, pourrait bien offrir à son coéquipier français le titre dès la seconde course. D’autant plus que Muller partira deuxième sur la grille inversée…

Mais, revenons à cette seconde course.

Il ne pleuvait plus lorsque le départ est donné et la piste commence à s’assécher, conditions difficiles qui laissent les pilotes choisissent de monter des pneumatiques différents

Tom Coronel classé huitième de la première course occupe la pole. A ses côtés Yvan Muller.

Lequel lourdement lesté – il embarque 70  kilos de lest – rate bien évidemment son envol ! Au premier passage, les positions sont ainsi : Au commandement la Seat du Portugais Tiago Monteiro menant le peloton devant  Tom Coronel – Yvan Muller – Augusto Farfus et Rickard Rydell.

Farfus perd des places surement à cause de ses gommes pour piste sèche alors que la majorité des pilotes Seat ont eux optés pour des pneus … pluie !

Tom Coronel se fait ensuite au fil des tours de plus en plus menaçant vis-à-vis de  Tiago Monteiro, occasionnant même plusieurs légers contacts entre les deux Seat.

Le pilote Hollandais finit par trouver l’ouverture au cours du cinquième tour

A la mi-course, les conditions météorologiques n’ayant pas changées, la piste est dorénavant quasiment pratiquement sèche. Et les pilotes Seat paraissent mal à l’aise avec leurs gommes pluie. Cela finit par a avantager Augusto Farfus et sa BMW. Le Brésilien finit par doubler le Suédois de Seat Ryckard Rydell puis dans la foulée Yvan Muller.

Mais devant Tim Coronel avait avant le départ effectué un choix audacieux …

Il avait fait monter des slicks prévus pour le sec à l’avant combinés avec des pneus  pluie à l’arrière !

Alors que le leader du Championnat Yvan Muller, en délicatesse avec ses pneus, se fait dépasser successivement par le triple Champion du Monde en titre, l’Anglais Andy Priaulx et Sergio Hernandez, Farfus lui se rapproche de la Seat de Monteiro. Et le double  au huitième passage alors qu’il ne reste plus que six tours avant l’arrivée.

Farfus se rapproche des hommes  en tête cependant que les duettistes de Seat Monteiro et Muller continuent eux de perdre des places.

Finalement le Portugais a définitivement tout perdre après avoir été percuté par Sergio Hernandez !!! Dans la foulée  Andy Priaulx sort de la piste, ce qui le contraint à l’abandon.

A l’avant de la course la BMW d’ Augusto Farfus se montre de plus en plus menaçante sur la Seat du leader Tom Coronel au cours des deux derniers tours mais il ne trouve pas l’ouverture pour le dépasser et s’emparer du leadership.

Tom  Coronel s’impose donc devant Farfus et Hernandez.

Le Britannique de Honda, James Thompson qui a réussi une superbe remontée  finit quatrième précédant la Chevrolet de son compatriote Rob Huff.

Yvan Muller  pour sa part en se classant à une plus qu’honorable sixième place marque des points précieux et importants (trois) lesquels le propulsent vers un désormais possible titre mondial à Macao car avec quatorze point d’avance sur Tarquini qui a abandonné dans cette seconde course et seul pilote en mesure de le devancer, l’Alsacien pourra voir venir dans l’ile Portugaise au sud de Hong Kong et assurer au minimum sept points en deux manches alors que son équipier transalpin devra lui absolument remporter ces deux courses !

Autant dire que l’avantage est bien pour Yvan Muller avant ce dernier rendez-vous de cette saison 2008 ….

 

Gilles Gaignault

 

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply