Record d’affluence au Mondial de l’auto de Paris

Renault qui se frotte les mains et  revendique… 1 000 engagements de commandes fermes à l’occasion du Mondial de l’Auto qui vient de fermer ses portes après dix huit jours d’affluence dont deux réservés à la presse et au réseau.

Soit une progression de 10 % par rapport à l’édition du précédent Mondial à l’automne 2006.  

Le Mondial, qui fermait ses portes dimanche, a de plus enregistré plus de 1,43 million de visiteurs, dépassant l’ancien record, lequel datait lui aussi également de 2006.

Malgré la crise que traverse actuellement l’industrie automobile mondiale, les Français continuent  donc toujours de s’intéresser et de se passionner pour l’automobile.

Et comme souvent par le passé, ce sont les stands ou étaient exposées les voitures les plus prestigieuses et aussi les plus chères qui ont une nouvelle fois été pris d’assaut !

Il était souvent quasiment impossible d’approcher les «  belles » Celles qui sont inaccessibles mais font fort heureusement toujours autant … REVER.

Il fallait ainsi patienter de longues, très longues minutes pour tenter d’apercevoir la dernière née des bolides de Maranello, la sublisimme Ferrari California.

Pareil pour admirer la toute nouvelle Lamborghini Estoque, premier modèle de la firme de Sant’Agata Bolognese à 4  portes !

Idem pour les stands Bentley – Aston Martin et autres Bugatti !!!

C’est dire si les rutilantes limousines et superbes GT attirent toujours autant le public.

Le Salon a été « très fréquenté » selon l’ancien PDG de Renault, Louis Schweitzer, dorénavant Président du Mondial.

Une excellente surprise pour les constructeurs et leurs importateurs, lesquels dans leur ensemble craignaient cette année un désintérêt du public. Et ce en raison d’une part de la crise financière mais aussi d’autre part d’un contexte – essence chère, questions environnementales, radars – très défavorable pour le secteur automobile, c’’est le moins que l’on puisse dire !

Tout aussi surprenant, alors que les ventes de voitures s’effondrent un peu partout en Europe, principalement en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne et menacent également le marché Français, Louis Schweitzer évoque

« Un nombre de contacts commerciaux  plus élevé que lors du Mondial précédent il y a deux ans. »

Pour ce qui le concerne, Renault annonce environ 1 000 engagements de commandes, chiffre qui représente 10 % de plus qu’en 2006.

Cependant que 1400 visiteurs par jour ont accepté d’être recontactés par un concessionnaire de la firme au losange.

Quant au groupe  PSA, Peugeot affirme avoir signé 2 000 propositions commerciales et pris 15 000 contacts. Citroën enregistrant aussi de très bons chiffres.

Mais ce sont les «  voitures propres » lesquelles représentaient un tiers des 90 nouveaux modèles exposés qui semblent avoir suscité le plus de curiosité de la part du public.

Enfin, les multiples véhicules électriques exposés ont eux aussi  connus un énorme succès et une grosse curiosité. Comme

Ainsi, le prototype de Renault, le ZE Concept (comme zéro émission) ou  bien les modèles fonctionnant au courant de Mitsubishi, Smart voire Venturi.

Ces nouveaux et futurs véhicules ont été au centre de toutes les attentions et des annonces. C’est ainsi que Renault et PSA ont annoncés avoir signé un partenariat avec EDF visant à développer en France un réseau de stations de recharge, destiné à des modèles commercialisés  dés 2011.

Enfin, le Président Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il débloquerait 400 millions d’euros sur les quatre prochaines années pour favoriser le développement de modèles hybrides rechargeables et électriques.

Terminons en signalant que la seconde grande tendance de ce Mondial concernait les petites voitures.

Comme la Toyota iQ, la Nissan Pixo, la nouvelle Ford Ka, ou l’Alfa Romeo MiTo.

Logique, les ventes de ces modèles peu gourmands en carburant explosent dans tous les pays.

Ce qui fait dire à Jean-Pierre Ploué, le directeur du design de Citroën, et tout récemment également de Peugeot :

« Étant donné que de plus en plus de clients descendent en gamme, les constructeurs vont davantage s’investir dans le style de ces modèles. On va ainsi voir débouler des petites voitures pleines d’idées, d’émotions et de couleurs  »

Qui s’en plaindra ?

Propos sages qui prouvent effectivement que dorénavant l’attention des grands constructeurs n’est plus exclusivement basée sur les Show-cars et autres Concept-cars et qu’ils savent dans les allées des salons, écouter les discutions de leurs futurs clients… Qui s’ils rêvent toujours ne demandent qu’à disposer au quotidien des solutions les plus inouïs dont disposent ces fabuleux modèles destinés exclusivement aux Salons comme ce Mondial de l’Auto de Paris.

Gilles Gaignault

 

Salons

About Author

admin

Leave a Reply