WRC : Loeb et Citroën au dessus du lot et déjà devant en Corse!

 

Sébastien Loeb au volant de sa Citroën a  survolé cette première journée du Tour de Corse remportant facilement  et sans réelle grande surprise les six spéciales de cette première étape dans l’Ile de beauté.

Le quadruple Champion du Monde en titre  et triple vainqueur sortant de l’épreuve dénommée «  la course aux 10000 virages » comptait  en effet déjà vendredi soir plus d’une demi-minute d’avance, 32"3 très exactement pour être précis sur son suivant immédiat, le Finlandais Mikko Hirvonen qui le talonne également au classement provisoire du Championnat au volant de sa Ford.

Hirvonen le rapide Finlandais  le seul à pouvoir  en réalité – après l‘inattendue sortie de route de son équipier Daniel Sordo suite à la rupture d’une suspension – l’empêcher de remporter un nouveau succès en Corse et également du  coup un  sacre mondial

« "Seb" fait un peu ce qu’il veut, c’est trop difficile d’aller le chercher », résumait d’ailleurs François Duval, l’un des plus sérieux rivaux du pilote Alsacien sur asphalte et pilote de l’équipe Ford, et troisième du général à 34"1, deux infimes secondes derrière Hirvonen.

 

Le Français n’a d’ailleurs pas contredit ces paroles :

« C’est vrai, j’ai attaqué fort et je n’ai connu aucun problème. Maintenant, le trou est fait et je possède une belle avance. Je suis tellement bien dans la voiture que je vais conserver le même rythme demain samedi »

Vu la connaissance des routes piégeuses de la Corse et sa grande sérénité et malgré les ennuis de son lieutenant Sordo, on peut même déjà légitimement se demander si le classement final n’est pas figé dès le premier tiers de l’épreuve concernant le podium, sauf sortie de route ou casse mécanique, toujours possible. Encore plus ici en Corse avec ses routes sinueuses dangereuses et piégeuses on l’a déjà dit, à souhait !

Il est clair en effet qu’aucun pilote ne parait capable et en mesure de se rapprocher de Loeb à la régulière.

Il y aurait pu peut-être y avoir un combat pour la deuxième place entre les pilotes Ford,
Hirvonen et Duval et Dani Sordo. Comme il y a une semaine sur les routes asphaltées de Catalogne !

Mais l’Espagnol de chez Citroën est on le sait sorti dans l’ES3, cassant la suspension avant gauche de sa C4. Il essayera malgré tout de repartir samedi en Superally afin de tenter de « prendre un ou deux points », selon le directeur de l’écurie Citroën, Olivier Quesnel.

 

Hirvonen ne risque pas non plus d’être inquiété par son coéquipier belge François Duval. Celui-ci navigue depuis la troisième spéciale certes qu’à deux secondes de son leader mais il a pour consigne de lui laisser l’avantage. Et ce dans l’optique du Championnat du Monde ou dorénavant chaque point à compter

Quant aux autres pilotes, tous les autres, aucun  ne semble pas armé pour mettre des bâtons dans les roues de Sébastien Loeb.

Il est vrai que derrière le trio de tète, très probablement le podium final les suivants sont déjà loin…Et que c’est du coup cette quatrième place qui va finalement très certainement … être la plus disputée avec trois pilotes classés dans un mouchoir de poche.

Le Norvégien Petter Solberg, ancien Champion du Monde et fidèle pilote de Subaru est quatrième  à 1’11"50, devant le Finlandais Jari-Marri Latvala, second de Hirvonen chez
Ford et qui roule lors des courses sur goudron au sein du team-satellite, Ford-Stobart, laissant la Ford usine officielle au belge Dual plus rapide sur asphalte et qui occupe la cinquième place à 1’12"70.

L’Australien Chris Atkinson équipier de Solberg chez Subaru restant en embuscade, classé sixième à 1’15’’4.

Car derrière, ils n’ont plus rien à espérer !

Tony Gardemeister sur la Suzuki officielle se retrouve déjà relégué à … 3’16’’ !!!  Andréas Mikkelsen le jeune Norvégien huitième pointe à 3’18’’5. Le Français Brice Tirabassi qui roule sur la troisième Subaru d’usine de chez Prodrive est encore plus loin, neuième à 3’21’’4.

  Brice Tirabassi aux portes des points vendredi soir

Devant les deux Citroën, loués pour la saison aux rapides privés que sont l’Estonien Urmo Aava et le Zimbabwéen Conrad Rautenbach qui concèdent eux 3’23’’ et 3’24’’5 !!

Comme on le voit, Seb Loeb semble déjà sur orbite pour conquérir d’une part son quatrième Tour de Corse. Et, d’autre part, empocher quelques précieux points supplémentaires en vu de cette cinquième couronne mondiale qui lui tend les bras, à trois épreuves de la fin de saison.

Gilles Gaignault

WRC

About Author

admin

Leave a Reply