WRC : Loeb veut gagner le Tour de Corse

 

 Sébastien Loeb et sa Citroën C4 sont invaincu sur l’Ile de Beauté et ils entendent bien le rester… dimanche au terme de cette  treizième manche  du Championnat du Monde des Rallyes WRC.

Depuis 2005, le pilote français s’est toujours imposer sur les redoutables routes corses.

Et vendredi matin à Ajaccio, il prendra une nouvelle fois le départ pour tenter la passe de quatre. Comme en Catalogne la semaine passée !

« Mais lorsque je prends le départ d’un rallye, c’est toujours pour tenter de le remporter »

Déclare l’Alsacien fort logiquement.

Mais au-delà de ce quadruplé qu’il compte bien réalise, Sébastien Loeb va surtout et principalement tout faire pour augmenter son capital point et ainsi se rapprocher d’un éventuel cinquième titre mondial.

Lequel à trois Rallyes de la fin de la saison WRC 2008 (Corse-Japon-Angleterre) lui tend les bras.

Il est vrai que dimanche soir le pilote Citroën a quitté Salou et la Catalogne avec douze points d’avance sur son challenger et dauphin et surtout désormais seul adversaire le Finlandais Mikko Hirvonen, le meilleur des pilotes de Ford cette année après la retrait du grand Markus Gronholm.

 

Après son succès attendu sur les routes asphaltées de la Catalogne, Sébastien Loeb  voit de nouveau poindre une épreuve, la Corse, qu’il affectionne tout particulièrement.

Et  la perspective d’y briller comme chaque automne lui permet d’entrevoir une nouvelle victoire laquelle lui permettrait de creuser un écart significatif sur le Finlandais sur un terrain, l’asphalte, qu’il maîtrise parfaitement.

En tout cas beaucoup mieux que le pourtant rapide Finlandais mais qui s’il briller sur terre neige et glace  n’est pas encore au niveau de Loeb sur route.

Effectivement, Loeb est un spécialiste de l’asphalte et il affectionne tout particulièrement les routes goudronnées de la Corse ou il espère et doit faire la différence creusant un écart important.

Et ce avant les deux dernières manches de la saison (Japon-Grande Bretagne) qui elles se disputeront sur des terrains beaucoup plus aléatoires…

Avec au menu, la terre et probablement la boue au Japon et ensuite le même type de parcours sur les chemins et pistes tracées autour de Cardiff et Swansea au pays de Galles.

Programme qui semble à priori beaucoup  plus favorables aux Ford Focus en grand nombre qu’aux Citroën.

D’où  l’obligation pour ne pas dire l’intérêt de frapper fort sur l’Ile de Beauté en cette fin de semaine.

Bref, à priori Loeb inamovible vainqueur et lauréat sortant en Corse se présente  donc une fois encore comme « le grand favori  »  pour cette treizième manche Mondiale.

A tel point que le seul motif d’espoir de son rival Hirvonen serait de voir Loeb casser son moteur :

« Si le moteur de Sébastien explose en Corse, la course au titre sera relancée », plaisantait dimanche dernier à Salou à la fin du Rallye de Catalogne le gentil Finlandais.

Autre facteur qui pourrait également éventuellement contrecarrer  les plans du pilote de la marque aux chevrons :

La météo !

Toujours difficile à maîtriser en Corse.

On l’a encore vu la semaine dernière à l’occasion du Tour de Corse Historique ou la pluie, la grêle et parfois même la neige au dessus de Corte ont bouleversés les performances des leaders Eric Comas, Jean Claude Andruet et Jean Pierre Manzagol…

« Chaque année, en Corse, c’est la même chose.  La météo  s’invite et devient un paramètre  incontournable avec lequel il faut compter »,

 Ajoute Loeb.

Lequel poursuit :

« La configuration géographique avec le relief  si proche de la mer, parfois entraîne des orages violents et localisés. Une fois encore les pneumatiques joueront donc un rôle capital avec très certainement des compromis à effectuer lors de nos choix.»

En conclusion, après son troisième doublé consécutif, la semaine dernière en Catalogne, la marque au chevron espère bien poursuivre sur sa lancée et récidiver.

Il est vrai que le sacré tandem Sordo-Marti, qui vient d’aligner trois secondes places d’affilée, est hyper motivé :

« En Espagne, durant les trois jours de course, je me suis vraiment régalé. Comme en Allemagne. Et franchement, j’ai hâte d’être au départ de la première spéciale Corse. Car croyez-moi, j’ai raiment l’intention de poursuivre ma belle série et de grimper une nouvelle fois sur la seconde marche du podium derrière l’intouchable Seb. Privant ainsi Hirvonen de gros points »

Comme on le voit à la veille d’attaquer ce gros morceau qu’est le Tour de Corse, les     «  Citroen’s boys »  sont des plus sereins mais aussi motivés.

On s’en serait douté après leurs brillantes dernières sorties ou ils n’ont laissés que des miettes à la concurrence.

Comme souvent ces derniéres saisons….

Alors pourquoi la Corse ou Seb s’est toujours imposé depuis 2005 ne lui réussirait t’elle pas une fois de plus ???

Gilles Gaignault

WRC

About Author

admin

Leave a Reply