L’ISSR est suspendu : « La raison l’emporte sur la passion»

 

Les organisateurs de l’Ice Super Star Racing  (ISSR) ont pris la décision de suspendre l’organisation du Challenge International qui devait avoir lieu cet hiver.

En chefs d’entreprises responsables et raisonnables, et devant l’incertitude de la conjoncture économique internationale actuelle, Christian Beroujon et Georges Guebey, co-présidents de l’ISSR, ont décidé de stopper, purement et simplement les démarches d’organisation.

L’organisation de l’Ice Super Star Racing est donc suspendue. En pleine tourmente des marchés financiers, le manque de visibilité économique des sponsors et en dépit de multiples réunions entre les investisseurs et leurs partenaires, Christian Beroujon et Georges Guebey ont décidé de suspendre l’organisation de l’ISSR.

L’Ice Super Star Racing, cette nouvelle compétition de course automobile sur glace, devait avoir lieu cet hiver en France, au Canada, en Suède, en Finlande, en Italie avec une finale surprise dans un lieu insolite. Toutefois, devant la mauvaise situation économique Internationale actuelle, l’incertitude des marchés financiers et le manque de visibilité sur les engagements économiques des sponsors, les co-présidents de l’ISSR ont décidé, ensemble, de suspendre l’organisation de l’ISSR.

 

Pour Christian BEROUJON, la raison l’a emporté sur la passion :

 « Dans les conditions actuelles, il n’est pas raisonnable de s’engager dans une voie où l’incertitude est partout : les engagements des sponsors, les nouveaux partenaires qui vivent au jour le jour l’évolution des marchés financiers, les sponsors des engagés qui se rétractent ou qui repoussent les échéances de jour en jour etc. Nous avons préféré tout arrêter pour le moment, par sagesse et par respect pour tous ceux qui nous suivent depuis un an dans cette très belle organisation, plutôt que de se lancer malgré tout et de ne pas pouvoir assurer les prestations que nous avons souhaitées. Comme bon nombre de financiers, nous ne maîtrisons pas suffisamment les positions économiques pour nous engager davantage et préférons reporter, raisonnablement, notre Challenge à une date ultérieure. »

Pour Georges Guebey, l’enjeu est trop important, le risque doit être nul :

 « On ne peut pas s’engager aujourd’hui sans avoir toute la visibilité nécessaire pour mener à bien cette opération. Nos partenaires et nos clients, les teams et les pilotes, doivent bénéficier d’une prestation 100% qualité. Or, il faut se rendre à l’évidence, ce n’est pas possible dans la conjoncture actuelle. L’ISSR doit être une épreuve de qualité, irréprochable à tous les niveaux de prestation. Si nous ne pouvons pas la garantir à 100%, nous préférons tout reporter à des jours meilleurs. »

L’ISSR est donc stoppé.

En chefs d’entreprise, les deux co-présidents sont néanmoins confiants pour l’avenir. Le travail accompli toute l’année a permis de « peaufiner » le Challenge jusque dans ses moindres détails. Il reste « bien au chaud » jusqu’à la première éclaircie.

Plusieurs manifestations privées seront cependant toutefois organisées cet hiver  avec les Mitsubishi prévues pour les compétitions.

Gilles Gaignault

Sport - Autre

About Author

admin

Leave a Reply