DTM au Mans : Alexandre Prémat ravi de rouler en France

 

 
   

Ce week-end, le DTM retourne au Mans après un an de pause. En effet, malgré l’énorme succès populaire rencontré lors de l’expérience tentée en 2006, les organisateurs n’avaient pas inscrit le circuit Français sur leur calendrier  la saison suivante. Mais ils avaient bien l’intention de revenir sur le circuit !manceau. C’est la raison pour laquelle une manche a donc de nouveau été prévue dans le calendrier 2008.

Ce qui on l’imagine fait le bonheur du seul pilote Français actuellement engagé dans cette discipline extrêmement spectaculaire.

En effet pour Alexandre Prèmat, engagé par l’équipe Audi depuis début 2007, avec deux programmes d’une part le DTM donc mais aussi l’endurance, c’est une réelle aubaine de pouvoir rouler en France devant son public et ses innombrables fans.

Et ce d’autant plus que le pilote du Plessis-Pâté vient tout juste de remporter il y a deux semaines le très réputé Championnat LMS au volant de l’Audi RT 10  qu’il partage avec Mike Rockenfeller. C’est dire s’il est impatient de se mettre en valeur en France. Il est vrai que la semaine suivant sa victoire en LMS à Silverstone, Alex a également brillé lors de la manche DTM  disputée à Barcelone se classant  à une inespérée sixième place avec la vieillissante Audi modèle 2007 alors que la majorité de ses équipiers disposent eux de la version  2008 bien plus performante

 

Pour ce dixième rendez-vous DTM de la saison, Alex prendra donc le départ sur un circuit qu’il connaît très bien pour y avoir roulé à ses débuts en monoplace. N’oublions pas que la jeune carrière en sport automobile de la "star de demain" a débuté au Mans.

Avant de rejoindre la Sarthe, Alex  s’est confié avec sa gentillesse habituelle :

 
Quels souvenirs as-tu du circuit Bugatti au Mans ?

« J’ai participé à la Formule Campus au début de ma carrière, et j’y ai en outre également obtenu de très nombreux excellents résultats là-bas. J’ai également  aussi roulé sur le circuit Bugatti du Mans en Formule 3 Euro Série. D’ailleurs, je suis un grand fan du circuit Bugatti.» 

 
As-tu hâte de courir au Mans devant ton public et tes supporters ?

« Une course à domicile est toujours quelque chose de très spécial. Mais il ne faut pas oublier que je vais courir avec le DTM pour la première fois au Mans. Toutefois, ce n’est pas la première fois avec Audi car j’ai déjà participé deux fois aux 24 Heures, mais sur le grand circuit routier. Alors que là nous allons tourner sur le Bugatti comme en monoplace. J’ai beaucoup de fans en France et comme la course en Sarthe est le circuit le plus proche pour venir m’encourager je suis sur de compter bien des supporters dimanche. Audi France voudra en outre très certainement tirer avantage de l’événement. La France restant l’un des plus importants marchés européens pour Audi. »

Parmi tous ces fans, il y en aura une qui sera aux premières loges pour le soutenir et l’encourager : Virginie Prémat, sa sœur tout juste rentrée du Rallye du Maroc-AMV Shamrock ou elle aussi a brillée mais … en moto !

Et puis il y aura aussi, discret comme à son habitude, « Papa » alias Philippe Prémat. Son tout Premier supporter depuis qu’Alex s’est lancé dans le karting. 
Comment vois-tu le déroulement de la course ?

" La première partie du circuit est identique à la piste utilisée par les légendaires 24 heures. Ensuite, on enquille des enchainements rapides avec de belles courbes et virages serrés. Je pense que vous verrez beaucoup de manœuvres de dépassement. Il sera passionnant de se trouver au virage de la Chapelle coin et ensuite dans le double-droit. »

 
Est-il difficile de trouver le bon set-up sur ce tracé ?

« Même si je n’ai jamais encore conduit avec la voiture DTM, je ne pense pas qu’il soit si difficile. La piste est réellement tout à fait atypique par rapport aux autres du calendrier DTM mais certainement pas aussi technique que de nombreuses autres pistes. Donc, cela ne devrait pas être un problème ».
 
Gilles Gaignault

DTM

About Author

admin

Leave a Reply