WTCC à Imola : Premier succès pour Thompson et Honda

 

 

Après une saison des plus difficiles et sincèrement éprouvante, le Britannique James Thompson a enfin gagné apportant à son équipe N-Technology qui engage la Honda son tout premier succès de la saison.

Yvan Muller victorieux de la première course et qui défend les couleurs de SEAT Sport a également fait comme lors de la première course qu’il a remporté une nouvelle excellente opération en se classant à une superbe cinquième place après s’être élancé de la huitième place en raison de la grille inversée et concernant les huit premiers après que son plus sérieux adversaire mais néanmoins équipier chez Seat le transalpin Gabriele Tarquini ait complètement loupé son départ.

Après sa troisième place et son premier podium de la saison à l’issu de la première course,  James Thompson a fini par enfin décrocher cette première victoire pour Honda et sa structure N.Technology.

Favorisé par les seuls trois petits kilos de ballast transportés, le Britannique n’a presque jamais tremblé en devançant un toujours brillant Jörg Müller qui pilote l’une des BMW officielles et un opportuniste Rob Huff  une nouvelle fois meilleur représentant de l’équipe Chevrolet. Ce dernier a profité du sillage de son partenaire Nicola Larini parti depuis la deuxième ligne pour grignoter quelques points sur un Yvan Muller extrêmement motivé  par sa victoire en première manche et de nouveau des plus offensifs !

En témoigne son superbe dépassement sur le bouillant Brésilien Augusto Farfus  meilleur pilote de BMW ce week-end  pendant le sixième tour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La course fut malheureusement marquée dès les tous premiers mètres par la bévue et la faute de Gabriele Tarquini. Effectivement le pilote de Seat a  stupidement calé sur la grille de départ et ce alors que le feu  lâchait la meute et passait au vert.

A ce moment-la, le pilote ‘Espagnol Porteiro, parti depuis la cinquième ligne, est hélas venu percuter de plein fouet la Seat du pilote italien  immobilisé au beau milieu de la piste.

 

 

 

Derrière, c’est finalement Yvan Muller qui fait la belle opération en accrochant une bonne cinquième place et en portant surtout son avantage en tête du classement général à douze points sur Tarquini, à dix-huit points sur Rickard Rydell, tous deux membres du Team Seat et à dix-neuf points sur le pilote Anglais de Chevrolet, Huff.

A trois manches de la fin et alors que se profile le circuit  ultra rapide de Monza, l’Alsacien semble avoir fait le plus dur dans sa quête du titre mondial  et de la couronne suprême WTCC

En tout cas le tenant du titre et triple Champion du Monde consécutif de la discipline, le Britannique Andy Priaulx qui accuse 25 points de retard semble ce week-end avoir définitivement perdu toute chance de conserver son titre.

A Imola, les SEAT ont retrouvé leur brio qui les avait rendus invincibles en début de saison. Le constat de Rob Huff est à ce sujet  cinglant:

 "Je suis  vraiment heureux et bien content d’être le premier pilote non-SEAT au général et à Monza, ce sera sincèrement difficile de les battre tant les pilotes Seat sont rapides !"

En tout cas Yvan Muler a surement fait le plus dur ce week-end car avec l’avance qu’il possède dorénavant il peut se permettre d’être raisonnable, d’assurer et de laisser ses principaux rivaux  (Tarquini – Huff et Priaulx) prendent eux tous les risques…

 

Gilles Gaignault

 

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply