Rallye du Maroc – AMV Shamrock

 

Organisé du 21 au 27 septembre par NPO et son nouveau boss le sympathique Stéphane Clair, ce Rallye du Maroc – AMV Shamrock présente une édition 2008 « Nouvelle Formule ».

 
Un « Vrai Rallye-raid » long de 2 210 km dont 1 750 de véritables spéciales, (jusqu’à 424 km chronométrés) et très peu de liaisons.

 
Le parcours très varié, reflètera la richesse des terrains et paysages Marocains. Les professionnels y côtoieront les amateurs et chacun devrait y prendre sa dose de plaisir.

 
En moto, camion, quad ou SSV, un plateau de qualité assurera le spectacle et la bagarre se situera au plus haut niveau.


Six jours de course dans le grand Sud Marocain pour un rallye raid dans la pure tradition, sur un tracé de technique de qualité dessiné autour de la ville de Laâyoune sur la côte Atlantique.

Tous les ingrédients sont réunis pour offrir le meilleur du rallye raid en Afrique.

En fusionnant l’AMV Shamrock et le Rallye du Maroc, Stéphane Clair, Directeur Général de NPO, tenait à ce que le principe même de l’épreuve demeure identique à l’esprit et au déroulement du Shamrock. L’épicentre du rallye reste Laâyoune, aux portes du Sahara et un seul et même bivouac sera installé en bord de mer, avec de nombreuses animations proposées sur la plage.

Tout a été prévu pour que les concurrents, quel que soit leur niveau, puissent explorer les mille et une facettes du désert marocain en toute sécurité et en bénéficiant d’une organisation logistique et sportive de qualité. Plan de sécurité et road-books ont été particulièrement soignés et correspondent aux critères de qualité habituels des rallyes NPO.

Côté parcours, six boucles tracées autour de Laâyoune, entre l’Atlantique et les ergs de Mauritanie, soit plus de 2210 kilomètres de course, dont 1750 en secteurs sélectifs, constitueront le copieux programme du Rallye du Maroc 2008, parrainé par AMV assurances. Le rythme de l’épreuve se fera crescendo. La première boucle, assez courte, permettra une mise en jambes « raisonnable » mais au tracé très varié dont déjà quelques beaux passages en hors-piste. Un bel échantillon des terrains africains pour débuter la semaine. L’ultime étape se déroulera notamment sur 70 km de plage, mais ne sera pas forcément la plus facile à négocier. Pilotes expérimentés ou novices, tous devraient être comblés !

Rallye idéal pour débutants ou professionnels confirmés, l’épreuve sera ouverte aux motos, autos, quads ou camions et pour la première fois aux SSV. L’Enduro Cup, permettant de s’engager avec une moto d’origine et de bénéficier de ravitaillements tous les 90 km (tout comme pour les SSV), sera reconduite au Maroc après le succès rencontré sur le rallye de Tunisie.

En se positionnant comme une épreuve accessible à tous, pour les novices peu familiarisés au système de navigation ou au road book, NPO a prévu une demi-journée de stage de formation le 21 septembre lors des vérifications administratives et techniques.

Plus que jamais, le millésime 2008 de l’AMV Shamrock-Rallye du Maroc pourra se targuer d’être une épreuve internationale avec pas moins de dix nationalités représentées : France, Belgique, Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, Irlande, Russie, Canada, Maroc et Tunisie. Place au Maroc 2008 !

En attendant le Rallye de Tunisie 2009 qui se déroulera du 23 avril au 2 mai, comptant pour la Coupe du Monde FIA (Autos, Camions) et le Championnat du Monde FIM (Motos, Quads) des Rallyes Tout-terrain et tracé en dix étapes entre la Tunisie et la Lybie.

Pilote et Team Manager au palmarès plus qu’impressionnant, Jean-Louis Schlesser ne se lasse jamais de rouler dans le Sud marocain au volant de ses buggies. Pour Jean-Louis associé à Arnaud Debron, l’avantage de cette épreuve est la qualité du terrain et sa diversité. « Il s’agit bien sûr d’une véritable compétition mais aussi d’une formidable occasion de faire progresser les véhicules et valider certains développements. Le fait de revenir chaque jour au même endroit permet de travailler plus sereinement et de réduire considérablement les problèmes de logistique. Pour les écuries privées, organiser des séances d’essais au Maroc nécessite de gros moyens, notamment en matière de sécurité. Sur le Rallye, nous pouvons bénéficier de cet encadrement. »

Dans la catégorie autos, sauf incident, la première place ne devrait pas échapper à Jean-Louis Schlesser qui évoluera dans « son jardin ». Même si Jean-Louis n’a jamais participé au Shamrock, le Maroc est un terrain qu’il connaît à la perfection et surtout qu’il apprécie. Figure légendaire de la sphère « sport auto », le palmarès de Jean-Louis Schlesser a de quoi faire tourner la tête… Formule 3, Formule 1, Champion du Monde des Sports Prototypes, quintuple vainqueur de la Coupe du Monde des Rallyes Tout Terrain (toutes catégories confondues), double vainqueur du Dakar et une multitude de victoires au scratch sur les manches de la Coupe du Monde (Tunisie, Maroc, Argentine, Dubaï, Turquie…).

Evoluant sur son buggy 2 roues motrices, Jean-Louis sera donc navigué par Arnaud Debron. Le Maroc sera un formidable terrain d’essais grandeur nature pour le Team Schlesser Aventures en vue de sa prochaine participation à l’Africa Race qu’organisera en janvier prochain Hubert Auriol sur les traces du défunt Dakar dorénavant prévu … en Amérique du Sud. 

Derrière le buggy bleu, l’explication risque d’être très « sérieuse » car de nombreux outsiders ont tout intérêt à tirer leur épingle du jeu.

A commencer par le Russe Leonid Novitskiy sur sa BMW X-3 du Team X-Raid. Après avoir roulé sur de nombreux véhicules très différents, Leonid Novitskiy a choisi de s’essayer au volant de la BMW X-3. Il a déjà participé cette année avec le Team X-Raid au Rallye Transiberico, à la Hongrie et après le Pax Rally au Portugal, ce sera le Maroc. Passionné par l’Afrique, Leonid apprécie ce type de parcours.

Sur le dernier Rallye de Tunisie, vainqueur de la première étape, le Russe n’avait pu boucler l’épreuve à cause d’ennuis mécaniques. Au Maroc, il aimerait bien faire un bon résultat…

Pour les accessits, de nombreux candidats seront à surveiller avec attention, dont Etienne Smulevici sur son buggy SMG qui n’a jamais participé au Shamrock mais qui possède une expérience phénoménale en Afrique avec pas moins de 25 participations au Dakar. Au Maroc, il s’agira principalement de peaufiner le confort de conduite de son Buggy Gache et de soigner la navigation car Jean-Jacques Martinez co-pilotera pour la toute première fois Etienne, tout en gardant en tête l’objectif de faire un beau résultat au classement final…

Mais Régis Delahaye devrait lui aussi se révéler comme un adversaire des plus coriaces. Au volant du Buggy MD, un véhicule neuf, disposant d’un bon potentiel sur lequel la fiabilité a été particulièrement soignée, les ambitions de Régis sont sans ambiguïté en visant un podium. Bien décidé à faire la course de façon sérieuse et appliquée, le duo Delahaye-Gambillon sera à suivre de près.

Tous comme les deux précédents, Jean-Noël Julien, Pascal Boutet et François Dzimira pourraient nous réserver  également eux aussi bien des surprises.

Le départ sera donné à l’aube ce lundi matin.

Gilles Gaignault

Photos : Xavier Bourlette

Rallye Maroc

About Author

admin

Leave a Reply