LMS – 46 engagés aux 1000 Km de Silverstone

 

Le dénouement de la série LMS (Le Mans Séries)  est attendu ce week-end en Angleterre à l’occasion de la cinquième manche disputée à Silverstone.

Si les titres LMP2 semblent d’ores et déjà acquis, la  «  Der » du Championnat LMS qui se déroule ce week-end à Silverstone, désignera les lauréats des autres classements dans les catégories LMP1 – GT1 et GT2.

46 voitures sont engagées

Dans la catégorie Reine celle des LMP1, tous les regards seront  bien évidemment et une nouvelle fois tournés vers le nouveau duel opposant Peugeot à Audi, les deux constructeurs étant au coude à coude pour l’obtention du titre !

Au Championnat Pilotes, le tandem Nicolas Minassian et Marc Gené (Peugeot) mènent la danse mais il ne possède seulement que … deux points d’avance sur la  jeune paire d’Audi Alexandre Prémat et Mike Rockenfeller.

Concernant le classement des équipes, la situation est rigoureusement identique !

La Peugeot 908 n°7 précédant la encore, l’Audi R10 n°2 de… deux unités !

En revanche, pour ce qui relève du classement  ‘’Constructeurs’’ la marque Sochalienne mène de…  six points face à la firme aux quatre anneaux d’Ingolstadt;

 

Peugeot, invaincu cette saison en LMS avec quatre victoires en quatre courses, aura à coeur de boucler cette discipline par un cinquième succés, pour s’offrir le Grand Chelem. Lequel lui ferait ainsi à coup sur oublier la défaite des dernières 24 Heures du Mans ! Mais avec deux de ses voitures sur le podium, peux-t’on franchement parler de déception ?

Plutôt de malchance quand on analyse à froid la course mancelle…

 

 


Retenu par son programme prioritaire en FIA-GT avec le Team Prospeed, Manu Collard qui est avant tout sous contrat avec l’usine Porsche, laissera  et curieusement son baquet dans sa Pescarolo à… un autre pilote Porsche : Romain Dumas.

Lequel roule aux USA avec l’une des Porsche RS Spyder de l’équipe de Roger Penske dans le Championnat ALMS qui fait relâche ce week-end…

Ceci explique donc cela !

 

L’Alésien avait déjà effectué une «  pige » en 2007, remplaçant déjà Manu  au volant de la Pescarolo n°16 et pour les mêmes raisons, lors de la course courue à Valencia.

Dans le baquet de la troisième Pescarolo, la n°18, engagée par Rollcentre, Charlie Hollings  débutera dans la catégorie Reine.

Il faudra néanmoins surveiller les deux Courage-Oreca. Les deux équipages Panis-Lapierre et Ortelli-Ayari ayant à coeur de bien conclure leur saison LMS.

Dans la catégorie LMP2, le seul véritable changement concerne l’équipe de Ray Mallock le RML. L’écurie a décidé de changer sa voiture. Elle engage une EX265 C, reprenant plus de 70% des pièces de l’EX265, avec une différence de taille bien évidemment car elle maintenant  dotée d’un toit !

Après son absence aux 1000 Km du Nürburgring, il était au Rallye d’Allemagne, Peter van Merksteijn retrouve le baquet de la Porsche du VM Motorsport, déjà couronnée dans la catégorie Team. Le pilote – propriétaire sera associé à Jos Verstappen, auréolé lui du titre Pilotes.

Autre retour, celui d’Adam Sharp, associé à Claude-Yves Gosselin et Karim Ojjeh sur la Zytek de l’équipe Trading Performance.  

Précisons enfin que le Saulnier Racing cher à Jacques Nicolet  et actuellement troisième du Championnat en LMP2 peut parfaitement encore envisager et viser la seconde place.

Extrêmement importante car synonyme d’une invitation  pour les 24 Heures du Mans édition 2009.

Donc le brillant et sympathique Team –manager, François Sicard comptera une nouvelle fois sur le talent de ses deux jeunes poulains, les eux aussi brillants et anciens kartmen, Pierre Ragues et Mathieu Lahaye. Lesquels ont réalisés une fantastique première saison en endurance en général et en LMS en particulier avec deux podiums.

Dont l’un aux prestigieuses 24 Heures du Mans !! 

 

Ce qui n’est pas rien…  pour un équipage débutant et découvrant la discipline ! Bravo à eux. Mais encore un p’tit effort.

En GT1, la situation est  claire et limpide :

Si la Corvette n°72 du Luc Alphand Aventures termine la course, le duo Guillaume Moreau- Patrice Goueslard et le Luc Alphand Aventures seront sacrés.

Idem si l’Aston Martin du Team Modena et que se partage Tomas Enge et Antonio Garcia, ne gagne pas. Malgré l’absence annoncée de la seconde Corvette  du Team de Lucho, la C6.R n°73 suite aux accrochages survenus au Nurburgring, la catégorie GT1 présentera malgré tout quatre concurrents.

En effet déjà présente à Spa, une autre Aston  DBR, celle du Strakka Racing sera à nouveau au départ.  Le tandem Peter Hardman  – Nick Leventis étant épaulé par Darren Turner.  .

Enfin en GT2, Ferrari et Porsche s’affrontent pour les trois titres !

Côté Constructeurs, trois points séparent les deux ténors de cette catégorie, la firme de Maranello possédant toutefois un mince avantage.

Pour ce qui concerne les titres Pilotes et Teams, la bagarre promet la d’être chaude et intense !

La F430 GTC n°96 du Virgo Motorsport mène de… trois unités devant la Porsche 997 GT3 RSR n°77 du Team Felbermayr-Proton.

Une éventuelle égalité  entre les deux serait  pourtant en faveur de la Ferrari, laquelle compte trois victoires en quatre courses. Quant aux Pilotes, Rob Bell ne sera pas accompagné par son fidèle équipier, Gianmaria Bruni.

Tout comme Manu Collard celui-ci se trouvera  à Brno pour la manche GT FIA.

Le Britannique Champion en titre devra repousser les assauts du duo Alex Davison  – Marc Lieb, lauréats  eux en 2005 et 2006.

Gilles Gaignault

LMS

About Author

admin

Leave a Reply