F1 : Patrese ravi d’avoir piloté la Honda

 

Comme prévu, Riccardo Patrese a piloté la monoplace de F1 Honda sur le circuit andalou de Jerez de la Frontera.

Visiblement à le voir en piste puis ensuite à l’écouter, l’ancien Vice-champion du Monde de F1 1992 a bien apprécié son come-back dans le baquet  d’une monoplace de Grand Prix !
 
Riccardo Patrese a effectué cinq relais avec une Honda RA107 de la saison 2007. Son meilleur chrono, il l’a fixé à 1’30’’210.

Soit à une bonne petite dizaine de secondes des temps réalisés lors des essais par les pilotes de F1 actuels.

Mais petite précision tout de même : Patrese a tourné avec des pneus Bridgestone de démonstration. Et non avec des gommes type course. Ceci peut expliquer cela…

 

Félicité par Barichello

Quoiqu’il en soit, revenu au stand c’est un Ricardo plus qu’heureux qui  s’est exprimé :

« Quinze ans après avoir pris ma retraite, j’ai réalisé un rêve incroyable en redécouvrant le pilotage d’une F1 et la folle vitesse d’une Formule 1 »

Et une fois remis de ces émotions de poursuivre hilare :

 « J’ai pu m’habituer au pilotage assez  vite après quelques tours et j’ai trouvé que mon style de conduite n’avait pas à être trop modifié pour que je m’adapte à une monoplace moderne. La vitesse m’a toutefois un peu surpris lors des premiers tours mais à la fin j’étais plutôt à l’aise, même si je suis convaincu que mon cou va vite me faire souffrir à cause des G encaissés. »

Et le natif de Padoue de conclure :

« Toute cette expérience a été un  immense plaisir et je veux remercier tous les dirigeants du Team Honda de m’avoir permis de remonter dans un baquet et de redécouvrir ces folles sensations en m’offrant cette chance inouïe et unique de piloter une monoplace de GP. C’est bien de savoir qu’à mon âge, je peux encore aller vite et repousser les limites. J’aurais bien aimé tourner plus longtemps  pour tenter d’améliorer mon chrono. J’espère avoir une autre occasion  »

 
De son côté Nick Fry, Président-directeur général de l’écurie Honda, se félicitait d’avoir pu monter une telle opération.

« C’était la première fois que Ricardo retrouvait une monoplace équipée d’un moteur Honda depuis sa dernière course à la fin de la saison 1987 lorsqu’il pilotait une Williams-Honda à Adélaïde lors du Grand Prix d’ Australie. Riccardo s’est très bien adapté à notre voiture ou  tout était nouveau pour lui en raison des  immenses progrès technologiques depuis sa retraite fin 1993. Nos techniciens ont beaucoup appréciés de collaborer avec Riccardo tout au long de cette journée, et nous sommes véritablement ravis d’avoir pu contribués à ce qu’il réalise son rêve de reconduire en F1 ne serait-ce qu’un jour » 

Gilles Gaignault

F1

About Author

admin

Leave a Reply