Spider Cup au Nurburgring : Les courses se suivent…

  

Après la manche mouvementée de la veille, les 23 Spider ont cette fois offert une course plus limpide sur un air de revanche pour Simon Moulton, Julien Briché -vainqueur du jour- et Grégory Guilvert qui lui repart d’Allemagne en tête du championnat.

Les quelques recommandations de comportement imposées par Peugeot Sport avant le départ de la deuxième course allemande ont été appliquées à la lettre par le fougueux peloton.

Décimée la veille, la première ligne de la grille de départ composée du Britannique Simon Moulton, de nouveau en pole position après le déclassement de Grégory Guilvert en essais, et de Julien Briché a pu cette fois s’exprimer en tête de course.

Revanchard, Briché prenait cependant un trés bon départ et se positionnait rapidement en leader alors que Moulton devait résister à la première attaque « musclée » portée par Michäel Rossi un habitué des pelotons du Mégane Trophy.

 

… et ne se ressemblent jamais en Spider Cup !

Peut-être trop optimiste à un freinage, ce dernier partait toutefois seul à la faute dès le deuxième tour s’imposant une course rythmée pour tenter de remonter dans la hiérarchie, ce qu’il fit finalement parfaitement en l’achevant au cinquième rang final au terme de fantastiques explications avec le duo Marcel Sciabbarrasi et David Pouget.

Ce dernier renonçait hélas à deux tours de la fin après quelques passages appuyés.

En tête de course, Julien Briché jetait tous ses nerfs dans la partie pour tenter de creuser l’écart sur Moulton.

Jamais les cinq secondes ne furent atteintes mais Briché su gérer inteligemment sa course pour tenir les douze boucles en tête et empocher ainsi son troisième succès de la saison.

Moulton, quant à lui, deuxième de la course, occupe lui après ce week-end du Nurburg cette position au Championnat ou désormais  c’est Grégory Guilvert qui occupe le commandement provisoire. .

De nouveau dernier sur la grille de départ suite à son déclassement pour hauteur de caisse non-conforme à l’issue des qualifications, Guilvert ne cesser de remonter sans ménager ses efforts tout au long des douze tours. Sachant profiter de quelques belles occasions pour gagner du terrain comme tour oùlors du septième tour ou les duettistes Gaël Castelli et l’allemand Peter Scharmach se séparaient, ce dernier commettant une double faute le rétrogradant au dixième rang devant son compatriote OliverFreymuth.

Dès lors, on s’attendait à un nouveau podium pour Castelli mais une perte de puissance soudaine le contraignait malheureusement à l’abandon.

Guilvert n’en demandait pas tant. Après avoir débordé en fin de course Benoît Lison qui restait dans le sillage, Guilvert cueillait un podium « quasi inespéré ».

Satisfait de renouer avec la victoire Julien Briché  nous déclarait:

« Sur 3 meetings auxquels j’ai participé, j’ai décroché 3 podiums dont 3 victoires ! Je suis celui qui en compte le plus mais je paye mes abandons qui ne sont pas de mon fait ! Je suis content de ce nouveau succès bien que j’ai failli commettre des fautes à deux reprises en début de parcours tant j’ai attaqué. »

De son côté le jeune espoir Britannique  Simon Moulton ajoutait :

« C’est mieux ! J’ai pris un bon départ mais ce n’est pas simple avec Rossi u premier virage ! J’ai donc perdu du temps et n’ai pu contester la victoire à Briché. J’espére  pouvoir décrocher un premier succès cette saison à domicile lors de la prochaine épreuve à Siverstone. Le championnat est très serré et il reste encore six courses… »

Donc, rien n’est encore perdu pour lui qui vise le titre.

Grégory Guilvert enfin concluait :

« Evidemment j’aurais préféré deux victoires mais je n’ai aucun regret. Quand on part en fin de grille, on n’attend rien de la course sauf qu’à un certain moment la situation se débloque et on entrevoit une issue heureuse. Alors on cravache pour aller chercher un podium. »

A retenir les bonnes courses du débutant Thomas Fillatre au sein du Team Lison

Un mot enfin pour donner d’excellentes nouvelles de ‘’ Juju ‘’ Beltoise sérieusement accidenté lors ee l’épreuve précédente disputée à Spa. Rencontré dans le paddock LMS ou il roule avec une Ferrari F430 – il a d’ailleurs réalisé la pole de sa catégorie – son frére ainé Anthony nous a rassuré : «  Tout va bien. Julien se repose mais n’a qu’une hate : Repiloter !

Cela, on n’en doute pas…

Gilles Gaignault

Classements Course 2 Nürburgring :

1. J. Briché, les 12 tours en 26’23’’575 – 2. S. Moulton à 3’’024 – 3. G. Guilvert à 3’’386 – 4. B. Lison à 4’’360 – 5. M. Rossi à 11’’621 – 6. M. Sciabbarrasi à 16’’006 – 7. A. Rambure à 28’’970 – 8. F. bry à 33’’675 – 9. J.C. Lompech à 34’’087 – 10. P. Scharmach à 34’’820, etc.

Meilleur tour : : J Briché, 2’10’’127

Pole Position : Moulton 2’09’’305

  

 1. G. Guilvert, 153 pts – 2. S. Moulton, 142 – 3. J. Briché, 111 – 4. J. Beltoise, 106 – 5. M. Sciabbarrasi, 86 – 6. A. Rambure, 85 – 7. G. Castelli, 74 – 8. F. Bry, 43– 9. M. Broggi, 38 – 10. A. Albouy, 36, etc…

Prochaine épreuve : Silverstone (Le Mans Series) : 13-14 Septembre

 

 

Classement provisoire du Championnat :

 

 

 

 

 

 

Spider Peugeot

About Author

admin

Leave a Reply