LMS :Doublé des 908 Peugeot aux 1000 Km du Nurburgring

 

 

 

Les deux 908 Peugeot ont réalisé ce dimanche le doublé lors des 1000 km du Nürbrugring, quatrième et avant-dernière manche du Championnat d’endurance Le Mans Séries (LMS).

Ce week-end en Allemagne.les couleurs Françaises ont donc particulièrement brillées avec les deux doublés ‘’ Historiques ‘’  obtenus par les voitures cousines du Groupe PSA.

Citroën et son tandem Loeb-Elena et Sordo-Marti empochant les deux premières places lors du Rallye d’Allemagne comptant pour le Championnat du Monde des Rallyes WRC.

Cependant que de leur coté les «Top Gun » de Peugeot s’accaparaient eux les deux premières places des 1000 km disputé sur le prestigieux et mythique tracé du Nurburg dans les monts de l’Eifel à 100 km de Trèves, plus au nord

Prenant ainsi une fort belle revanche sur les bolides du Team Audi et… sur leur terre !

Sensationnel week-end pour les  couleurs Françaises et les voitures Françaises d’une part mais aussi et surtout d’autre part pour le Groupe PSA pour qui le marché automobile d’outre-Rhin reste l’un des plus importants

Mais pour Peugeot qui n’a pas à rougir de sa défaite mancelle ayant malgré tout placé deux de ses 908  sur le podium de la célèbre épreuve Sarthoise, ce quatrième succès obtenu en … quatre courses –  dans la série LMS après les victoires de Barcelone-Monza et Spa démontre que l’équipe tricolore a vraiment bien réussi son retour aux compétitions d’endurance. Ayant remporté cette année quatre des cinq duels face à Audi son rival désigné et inamovible ogre vainqueur de toutes les épreuves de la discipline depuis des lustres…Jusqu’à l’arrivée des voitures de la firme Sochalienne.

Ce dimanche, c’est la paire composé du Français Stéphane Sarrazin et du Portugais Pedro Lamy qui a – comme l’an dernier – devancé d’un peu plus de 16 secondes seulement l’autre duo au volant de la seconde 908, partie en pole-position et composé du Français Nicolas Minassian associé à l’Espagnol Marc Géne.

À domicile, les deux Audi RT 10 , celle d’un autre Français Alexandre Prémat qui fait équipe avec le jeune Allemand Mike Rockenfeller et celle de l’Italien Rinaldo Capello et de l’Ecossais Allan McNish ont terminé troisième et quatrième.

 

A l’arrivée, l’ensemble des pilotes Peugeot saluait cette formidable perf obtenue sur le terrain des Audi 

Ainsi Stéphane Sarrazin:

« Battre Audi ici au Nurburgring en Allemagne c’est vraiment quelque chose de fort. En plus réaliser le doublé, c’est franchement une fantastique victoire »

            Alex (Audi) et Nico (Peugeot) des potes dans la vie.Mais chacun…

De son côté, Alexandre Premat l’un des quatre hommes de la patrouille Audi déclarait:

« J’ai été victime d’une  crevaison lente lors de mon quatrième relais  et cet incident qui nous a fait perdre un demi tour a surtout tuer notre stratégie de course. Quoiqu’il en soit il reste une course – le 14 septembre à Silverstone – et avec deux points de retard rien n’est joué. Rien n’est perdu. Tout peut arriver là-bas»

 

 

Dans la catégorie LMP2, c’est la Porsche RS Spyder des rapides et expérimentés Hollandais Jos Verstappen et Jeroen Bleekemolen qui s’est imposée. Mais en terminant à une fabuleuse seconde place et neuvième au général, les jeunes loups du Saulnier Racing les anciens kartmen Pierre Ragues et Mathieu Lahaye ont une fois  de plus, une fois encore émerveillés !

Car avec la présence de trois épouvantails que sont les bolides Allemands, les redoutables RS Spyder ‘’Made in Porsche’’, c’est véritablement une sacrée perf de la part des néophytes de la bande à Jacques Nicolet et François Sicard et qui cette année découvrent le monde de l’endurance, que de venir se méler à la bagarre et se classer seconds. Respect messieurs.

Déja brillants troisièmes des dernières 24 Heures du Mans, ces deux jeunes pilotes confirment en réalité toute l’étendue de leur talent naissan

           Pierre Ragues : Un éléve attentif aux conseils de son Team-manager

Le Caennais Pierre Ragues était on l’imagine ému de cette confirmation :

« Se battre avec les Porsche RS c’est vraiment trop top. Avec Mathieu, on est fiers d’appartenir à une équipe exceptionnelle qui nous met à dispo une voiture fantastique. Au fil des courses nous emmagasinons de l’expérience et on se lâche . Pourtant il fallait sans cesse être sur ses gardes a cause du trafic et de la sinuosité du tracé qui monte serpente et descend à loisir »

             …Tout comme Mathieu qui écoute les conseils de François Sicard

Son brillant partenaire le rennais Mathieu Lahaye enchainant:

« Au début de saison on avait des consignes. L’objectif c’était de finir nos courses. Et de ne pas abimer l’auto. Course après course, on s’est vraiment mis dans le rythme. Terminer encore sur le podium c’est génial.»

Reste maintenant à ces deux larrons à réussir de meilleurs chronos lors des essais qualificatifs. Mais ils en sont parfaitement conscients les deux gaillards !

« Effectivement c’est notre problème et il est récurrent. Dorénavant nous allons devoir nous atteler  à mieux exploiter nos gommes et travailler avec les ingé de chez Michelin afin de mieux nous positionner sur la grille de départ » concède Pierre Ragues.

Et Mathieu de conclure:

« Oui, car en course  on est toujours dans un super rythme et on réussit des courses parfaites »

Alors ! Les enfants, au boulot…

Un mot enfin sur l’équipe Luc Alphand Aventures. Eh bien, elle revient vraiment de loin  ‘’la bande à Lucho’’ !  

Imaginez vous que ses deux Corvette ont été en début de course harponnées par des concurrents un tantinet trop audacieux !

Résultat?

les deux bolides au box !

 

Et la mine déconfite de l’ensemble des membres du Team…  La 72 celle du trio Alphand-Moreau-Goueslard étant la mieux placé en tête du Championnat GT1 et en course pour la gagne du titre, il fut décidé de sacrifier la seconde, la 73 et de la cannibaliser afin de s’en servir en pièces .

Effectivement lors de la touchette une pièce reliant la canalisation d’essence au réservoir avait été sérieusement endommagé. Résultat:

1 heure d’immobilisation et 30 tours de perdus.

Mais pas le moral. Loin de la.

 

Comme le règlement stipule que pour être classé il faut parcourir 70% de la distance effectuée par le vainqueur, inutile de vous préciser que les trois pilotes ont bataillés, cravachés pour finir dans les temps…

Et ne lâchant rien, roulant à fond ,  ils y sont parvenus les bougres pour … 3 tours !!!

Finissant d’ailleurs brillamment seconds de leur catégorie GT1

Lucho et ses potes avaient les yeux qui en disaient longs sur leur immense bonheur en salle de presse… Et comme on les comprend !

Ils reviennent de loin…

Et conservent ainsi toutes les chances de remporter le Championnat LMS-GT1, le 14 septembre prochain à Silverstone lors de la cinquième et dernière épreuve de la saison.

Comme quoi, «  la réussite c’est vraiment le prix de l’effort » !!!

 

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply