WRC Rallye d’Allemagne : Retour sur asphalte pour la Suzuki SX4 WRC

 

Deuxième rallye asphalte de la saison après le Monte-Carlo, le Rallye d’Allemagne a pour particularité de se dérouler sur trois types de routes différents. Le test n’en sera que plus enrichissant pour la Suzuki SX4 qui dispute sa première saison complète en WRC.

Le Rallye d’Allemagne est né de la fusion de trois anciens rallyes ce qui explique que les trois étapes sont différentes les unes des autres. La première se déroule dans les vignes de Moselle où sont produits d’excellents vins. Les routes y sont étroites, glissantes et rapides avec de nombreux changements de direction.

La seconde étape on le sait est la plus impressionnante des trois. Elle se dispute dans le camp militaire de Baumholder. Le revêtement des routes en ciment peut devenir particulièrement glissant en cas de pluie. De gros blocs de béton bordent les spéciales et sont redoutables en cas de sortie de route.

La troisième étape, enfin, propose un parcours rapide et sinueux plus conforme à ce que l’on a l’habitude de voir en rallyes.

 

Après avoir fait ses débuts en Finlande il y a quinze jours, la dernière évolution de la Suzuki SX4 WRC participera en Allemagne à sa première course sur asphalte. Face à la version précédente, sa carrosserie est allégée et son moteur est plus puissant.

Un travail important a été accompli sur les réglages de la suspension et des différentiels, afin d’améliorer la tenue de route, l’équilibre, la motricité et le grip. Le refroidissement et la protection sous la voiture sont également améliorés.

P-G Andersson n’a couru qu’une seule fois le rallye d’Allemagne, dans la catégorie Junior. Toni Gardemeister lui y compte six participations avec une fort belle quatrième place en 2006 pour meilleur résultat

Sa motivation en Allemagne sera d’autant plus grande qu’il reste sur une excellente performance dans son rallye national, en Finlande.

 « J’aime le pilotage sur asphalte. L’Allemagne me rappelle le Monte-Carlo dans le sens ou les conditions de route et de météo peuvent changer très vite. Il me semble que je m’adapte bien à ces conditions. Il est important d’y disposer d’une voiture homogène et efficace sur toutes les surfaces et il est essentiel d’éviter le moindre faux pas. Sauf incident, je pense que nous aurons une très bonne opportunité de bien figurer dans ce rallye."

P-G Andersson aime également le pilotage sur asphalte, même s’il possède moins d’expérience que son équipier. Le jeune suédois a couru en Allemagne il y a trois ans au volant de la Suzuki Swift S1600. Cette participation s’était conclue par une quatrième place dans la catégorie Junior.

 "Je ne connais pas très bien les routes mais cette année, nous avons déjà réussi dans des rallyes nouveaux pour nous. Mon objectif sera d’abord d’apprendre en faisant tout pour rallier l’arrivée, mais j’espère que je pourrai marquer des points par la même occasion ! »

Nobuhiro « Monster » Tajima, dirigeant du Suzuki World Rally Team concluant :

 “L’Allemagne est peut-être le plus difficile des rallyes asphalte et nous en prendrons le départ sans avoir couru sur cette surface depuis sept mois. Il s’agira de la première participation de la SX4 WRC à cette épreuve. Nous aurons beaucoup à apprendre. L’histoire de ce rallye montre cependant que l’on peut tirer son épingle du jeu à condition de ne pas connaître d’ennui. Nos pilotes devront éviter les risques inutiles pendant que nous continuerons de travailler pour améliorer le niveau de performance et de fiabilité de notre voiture. »

Comme on le voit, pour les membres de la dernière des équipes arrivée en WRC, cette épreuve semble attendue et visiblement ses pilotes pourraient bien y obtenir de précieux points pour la firme nipponne

Gilles Gaignault

WRC

About Author

admin

Leave a Reply