WRC en Finlande : Loeb tout proche de l’exploit !

 

Au terme ce samedi soir de l’éprouvante seconde étape du 58e ‘Rally Finland’, l’équipe Citroën Total à le sourire.

 Et elle peut

En tête depuis la toute première spéciale qui s’est courue jeudi soir, Sébastien Loeb-Daniel Elena ont encore un peu plus ce samedi renforcé leur position à l’issue d’une farouche bataille livrée face au local leader du Mondial et du Team Ford, Miko Hirvonen.

De leur côté, Dani Sordo-Marc Martí occupent une inespérée quatrième position.

Les ‘Rouges’ ont encore trois spéciales à disputer ce dimanche  pour signer et un véritable exploit et aussi et surtout une sensationnelle opération dans les deux Championnats (pilotes et constructeurs) et assister à la prouesse de Seb et Daniel, en formidable position pour s’imposer enfin en Finlande.

Longue, interminable, cette deuxième étape d’une part représentait pratiquement à elle seule la moitié des kilomètres chronométrés (168,25 km) de ce neuvième rendez-vous de l’année. L’autre difficulté du jour était d’autre part d’avoir à balayer huit spéciales sur dix, deux ES seulement étaient en effet ce samedi parcourues à deux reprises.

Ayant décidé hier de ne pas jouer les "tacticiens" et de conserver le leadership, Sébastien Loeb et Daniel Elena savaient qu’ils s’exposaient à devoir balayer aujourd’hui.

« Ici, cela m’est arrivé si souvent d’être derrière, que j’ai préféré garder ma place ! Finalement, ce n’était pas un si mauvais choix…même s’il a fallu énormément attaquer »,

Résumait Sébastien Loeb au terme de cette étape nerveusement épuisante

 

Il y avait 14"40 d’écart entre  la Citroën de Sébastien Loeb et la Ford de  Mikko Hirvonen  à l’entame de la journée de samedi de ce Rallye de Finlande.

Il y en a désormais un peu plus de dix-huit (18"20) ce samedi soir. Et sauf énorme catastrophe, la course parait jouée… car dimanche il ne reste plus que trois petites spéciales à parcourir.

Et on voit mal, Seb lâcher prise et Miko lui grignoter ces dix huit infimes secondes.

 

L’Alsacien n’a donc au final rien perdu. Bien au contraire, il a donc repris un peu moins de quatre secondes (3"80) au Finlandais en dix spéciales et 168 kilomètres de temps chronométré!

C’est dire si le duel entre les deux hommes a battu son plein tout au long de cette interminable journée, loin très loin devant les autres pilotes.

Le troisième, l’Australien Chris Atkinson  l’homme de pointe de Subaru ici en Finlande se retrouve déjà à plus de… trois minutes de Loeb (3’03"60).

À l’arrivée, le quadruple Champion du Monde en titre conserve néanmoins toutes les cartes en main pour remporter son sixième rallye de la saison, alors qu’il ne reste que 40,47 km de spéciales à  parcourir ce dimanche.

Pour conserver cette sécurité, ce « petit matelas d’avance » l’Alsacien a dû s’employer tout au long d’une journée-marathon passée en position d’ouvreur. Livrant au fil des spéciales et des kilomètres un  véritable duel à couteaux tirés face à Hirvonen le héros local  véritable «  chouchou  » des foules depuis la retraite de Marcus Gronholm et soutenu par tout un peuple. Mais un public chaleureux et plus qu’admiratif devant les performances alignées par «  l’étranger  » De toute façon les spectateurs n’avaient d’yeux que poiur ces deux  EXTRA-TERRESTRES

Au bilan de cette deuxième journée, sur dix spéciales disputées, Loeb a  effectivement aligné et signé quatre temps scratch (ES13, ES14, ES18, ES21), un de plus qu’Hirvonen (ES12, ES15, ES19).

Le Finlandais a bien réussi à revenir à 11 sec 1/10 de Loeb après l’ES15 (Leustu), puis à 11"50 après l’ES19 (Kakaristo 2), mais il ne s’est jamais approché plus près et a fini par lâcher quatre secondes d’un seul coup dans la dernière spéciale (ES21, Vaarinmaja).

Pour ce qui le concerne, l’autre «  enfant chéri » des Finlandais  depuis son triomphe au Rallye de Suède Latvala a encore une fois démontré toute l’étendue de son immense talent naissant !

Reparti dans les profondeurs du classement général samedi matin  ou il s’élançait en …86e après sa sortie de route vendredi matin, Jari-Matti Latvala, l’autre Finlandais de Ford, a terminé la journée en beauté !

37e, en réalisant trois temps scratch (ES16, ES17, ES20) !!!

Chapeau à lui car il ne se trouvait pas dans les meilleurs conditions psychologiques pour réaliser pareils exploits

Une autre Ford a  malheureusement disparu de la circulation : celle du sympathique pilote Italien "Gigi" Galli. Le transalpin, qui était bien accroché à la troisième place au volant de sa Ford-Stobart est  hélas pour lui parti en tonneaux dans l’ES16 (Kakaristo 1), rejoint quelques minutes plus tard par PG Andersson (Suzuki) et Juha Salo (Mitsubishi), partis à la faute sur la même bosse que lui !

Pour les trois hommes, c’en était fini.

Ce dimanche, sauf malchance, Sébastien Loeb et Daniel Elena entreront définitivement au … Panthéon des pilotes de Rallyes en remportant cette épreuve mythique réservée depuis des décennies aux pilotes scandinaves…

Gilles Gaignault

WRC

About Author

admin

Leave a Reply