GP2 au Hungaroring Di Grassi gagne mais Grosjean se loupe

 

À l’issue d’une course solidement menée, le Brésilien Lucas Di Grassi a remporté la course longue de GP2, samedi sur le circuit du Hungaroring, en Hongrie.

Parti de la troisième place sur la grille, di Grassi a finalement devancé l’Autrichien Andreas Zuber et son compatriote Brésilien Bruno Senna, lequel effectue l’excellente opération du jour au Championnat en se rapprochant dangereusement du leader Giorgio Pantano, curieusement classé seulement quatorzième de la course !

Avec 63 points, au compteur, l’Italien ne possède plus que neuf petits points d’avance et sa marge diminue sur Bruno le neveu du regretté le grand Ayrton Senna  qui en totalise dorénavant 54 pts.

Pourtant débarqué et arrivé en cours de saison, di Grassi s’empare déjà de la troisième place du classement provisoire comptant ce samedi soir 38 points et ce au détriment du jeune espoir  Français Romain Grosjean qui en possède 36 points. Mais le pilote de l’écurie ART a complètement raté sa course sur le Hungaroring et il a été totalement hors-sujet ce samedi.

 
 

Pourtant parti de la pole position, Romain  Grosjean a effectivement complètement raté son départ ne pointant qu’au cinquième rang à la sortie du premier virage ! Dur…

Accumulant les fautes et les erreurs, le pilote Français n’a cessé de perdre des places continuant à dégringoler au classement pour finir à l’arrivée à une médiocre dix-septième place….

Incroyable ! Inimaginable. Impensable pour un poleman…..

Il faudra attendre ses explications pour comprendre ce qui a bien pu se passer pour arriver à un tel désastre.

Curieusement et à l’inverse le Vénézuélien Pastor Maldonado, 26e et  bon dernier sur la grille de départ, a par contre lui effectué une remontée fabuleuse et fantastique pour achever sa course à… la cinquième place !

Et ce après avoir retardé au maximum son arrêt obligatoire aux stands.

Huitième ce samedi, Andy Soucek s’élancera donc en pole position de la course «sprint»ce dimanche en vertu de la règle de la grille de départ inversée instaurée en GP2 comme dans de nombreuses disciplines : WTCC – World Séries Renault.

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply