FIA : Max Mosley nie « l’orgie nazie » devant la Haute Cour

 
 

Max Mosley, le Président de la FIA, récemment confirmé le mardi 3 juin dernier dans ses fonctions, s’est expliqué devant la Haute Cour de Londres sur ses ébats sexuels.

Il a rappelé l’effet "absolument catastrophique" de la vidéo sur sa vie conjugale.

Le Président de la Fédération Internationale de l’Automobile, Max Mosley, a nié ce lundi avoir donné à une récente séance sado-masochiste une connotation "nazie ", comme l’a affirmé le tabloïd Britannique  » News of the World  » que le responsable Anglais poursuit devant la Haute Cour de Londres.

 

La séance, révélée dans une vidéo diffusée le 30 mars  dernier par le journal, ne contenait "aucune allusion" au nazisme, a assuré Max Mosley, ajoutant pouvoir penser à "peu de choses moins érotiques qu’un simulacre nazi".

Le tabloïd  » News of the World  » plus fort tirage de la presse britannique, avait accompagné la vidéo de commentaires la qualifiant   » d’orgie nazie ", faisant le lien avec le père de Max Mosley, ancien responsable du mouvement fasciste britannique des années 30.

Le Président de la FIA, 68 ans, était montré dans cette vidéo en pleins   » ébats sado-masochistes  »  en compagnie de cinq jeunes femmes, des prostituées, certaines habillées en prisonniers.

Max Mosley  » ne nie pas  » la séance sado-masochiste mais  il réfute qu’elle ait eu une quelconque connotation nazie .

"Toute ma vie, on m’a rappelé mon passé et mes parents et c’est la dernière chose dont je souhaite me souvenir dans un contexte sexuel », a déclaré Max Mosley au juge David Eady lors d’une première audience devant la Haute Cour.

Le Président de la FIA poursuit d’ailleurs le groupe de presse   » News Group Newspapers » qui publie le News of the World, et ce … pour violation de la vie privée.

Le célèbre journal  Britannique avance que la diffusion de la vidéo était dans l’intérêt du public.

"Ma femme et moi sommes ensemble depuis plus de 50 ans et elle ne connaissait pas cet aspect de ma vie", a encore ajouté Max Mosley, évoquant l’effet "absolument catastrophique" de la vidéo.

Avant d’ajouter :

"Quant à mes deux fils, je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de pire pour un fils de voir cela dans un journal",

A encore poursuivi le Président de la FIA, sali à vie par cette rocambolesque et pitoyable affaire à scandale ! Qu’il a lui -même créé. Ne l’oublions pas, tout de même…

Malgré ce scandale retentissant suscité par les images, le Président de la FIA a été confirmé le 3 juin  dernier à son poste.

Mais ce vote a laissé des traces  au sein de la FIA dont on va à nouveau entendre parler au cours des prochaines semaines;

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply