Philippe Gurdjian quitte la direction du circuit Paul Ricard

 

 

 PHILIPPE-GURDJIAN-portrait


PHILIPPE-GURDJIAN-portrait

 

L’ancien publicitaire Philippe Gurdjian vient d’annoncer qu’il quittait ses postes à la Présidence et à la Direction Générale du célèbre circuit Paul Ricard ‘’HTTT’’.

Philippe Gurdjian avait été recruté par Bernie Ecclestone après son rachat aux héritiers de la piste provençale fondée par Paul Ricard -le créateur de la plus grande entreprise mondiale de pastis – en 1970 et décédé le 7 novembre 1997.

Pour mémoire, rappelons que le circuit varois situé sur les communes du Castellet et de Signes au dessus de Bandol a accueilli à quatorze reprises le Grand Prix de France ( 71 – 73 – 75 – 76- 78 – 80- 82 – 83 – 85 – 86 – 87 – 88 – 89 – 90)

Le premier s’étant couru le 4 juillet 1971 et remporté par la Tyrrell de l’Ecossais Jacky Stewart, son jeune et inoubliable équipier, le regretté François Cevert offrant un magistral doublé à la célèbre écurie Britannique.

Le dernier à s’y être disputé le fut le dimanche 8 juillet 1990 et ayant sacré la Ferrari d’Alain Prost.

 

Depuis, son rachat à la famille Ricard, Philippe Gurdjian avait – pour le compte de Bernie Ecclestone le nouveau propriétaire des lieux – supervisé la modernisation et la rénovation avant sa réouverture en tant que piste exclusivement d’essais.

Le circuit provençal Paul Ricard était devenu le « High Tech Test Track », une piste d’essais utilisant de nouvelles technologies comme des dégagements asphaltés qui ralentissent considérablement les voitures.

Un lieu magnifique avec des installations franchement exceptionnelles !

 

Avant de rejoindre le giron d’Ecclestone, Gurdjian dans le passé avait sur proposition de Jean Marie Balestre et sur recommandation de son ami Robert Hersant, participé à l’organisation du tout premier Grand Prix de France à Magny-Cours, en 1991.

Et ce après avoir – poussé par Balestre dans les années 85- 86 – déjà fait  «  ses gammes  » une première fois au Ricard lorsque le GP s’y courait encore.

Débarqué et remplacé dans la Nièvre par Roland Hodell et ce pour des raisons essentiellement poltiques, il avait un temps – déja à la demande de Bernie  – alors supervisé l’organisation du GP d’Espagne à Montmélo.

Puis, toujours poussé par Ecclestone, il avait ensuite conseillé les promoteurs pour la  construction des circuits de Sepang en Malaisie et de Manama, à Bahreïn.

Depuis tout récemment, on le dit en contact avancé pour rejoindre l’entreprise «  Abu Dhabi Motor Sport Management » la société qui doit s’occuper de l’organisation du futur Grand Prix d’Abou Dhabi et dont la première édition est prévue en 2009.

Avant de devenir promoteur, l’ami Gurdjian a longtemps dirigé les agences de publicité Gemap et Gepi, fondées par son beau-père et dont les principaux clients étaient Matra et BMW.

Il a aussi crée avec Jean Pierre Beltoise, la célèbre NOSCAR.

Entreprise qui donna naissance aux Championnats de France des voitures de tourisme et de production.

On le vit même en combinaison de pilote et parfois au départ des 24 Heures du Mans (de 1975 à 1981)

 

Gilles Gaignault

Photo : Bernard Bakalian

Circuits

About Author

admin

Leave a Reply