Transorientale : Objectif atteint : ne pas arriver à pied par la Chine.

TRANSORIENTALE ETAPE 9

 

 

Date de l’étape : 20/06/2008

 

 

Villes de départ et d’arrivée : Ayaguz  ->  Karamay

 

 

Spéciale : Beketay  ->  Blagodatnoye

 

 

Distance totale (spéciale) : 528km (82km)

 

 

.

 

 

Une dernière spéciale au Kazakhstan ‘’frustrante’’ pour Vandromme et Vivier, avant leur entrée en Chine.

 

Avant de quitter le Kazakhstan, les concurrents se sont affranchis aujourd’hui d’une spéciale courte dans de superbes paysages.

 

La prudence a été de mise sur la première moitié de cette spéciale, tracée dans la prairie sur des pistes en gravelle et en sable, avec le franchissement de plusieurs gués, réputés difficiles et très abruptes.

 

La seconde partie fut impressionnante et grandiose !

 

Tracée dans les contreforts du Massif de l’Altaï, les concurrents ont affronté des pistes sinueuses serpentant entre des petites montagnes et entrecoupées de quelques passages de gués.

 

La liaison a mené la caravane du rallye dans « l’Empire du Milieu ».

 

Mais d’abord, il a fallu passer la frontière : six véhicules seulement à l’heure !

Faites vos calculs pour passer l’ensemble de la caravane du rallye (environ 350 véhicules !)…

 

 

 

 Le bilan est mitigé aujourd’hui pour Philippe Vandromme et Frédéric Vivier qui n’accrochent que le 10ème temps de la petite spéciale de 82 km. Déçus d’avoir une fois de plus été gênés par la poussière d’un camion… et frustrés de devoir par moments carrément s’arrêter en pleine spéciale quand le brouillard de poussière est trop dense.

 

Ce handicap les empêche de réaliser de très bons temps de spéciales et ils sont, au terme de cette 9ème spéciale, 29èmes seulement au classement général, à 4h09 du dixième, auquel ils ont encore repris vingt minutes aujourd’hui.

 

A noter que Philippe et Frédéric ont demandé la suppression de leur pénalité de 3h00, requête actuellement à l’étude. Cela les mettrait à la 19ème place du classement général, à seulement 1h09 du Top10. Si on regarde la longueur et la difficulté des spéciales du début de semaine prochaine, on peut s’attendre à des bouleversements dans les classements.

 

Il reste plus d’une semaine de course, beaucoup de dunes dans des déserts qu’aucun concurrent ne connaît… et l’arrivée à Pékin samedi 28 pour les héros des temps modernes, sur les traces de la Croisière Jaune.

 

 

Philippe Vandromme

 

 

« La spéciale de ce matin était superbe en termes de paysages traversés mais, au niveau pilotage, elle n’avait pas beaucoup d’intérêt…

 

On n’a pas pu doubler de la journée et, pour moi, on a perdu aujourd’hui six ou sept minutes dans la poussière. Tout le monde doit avoir le même problème, mais c’est frustrant de savoir que la chance joue un rôle si prépondérant… et surtout qu’elle n’est pas de notre côté depuis deux jours !

 

Fred a fait une petite erreur de navigation dès le début, et un camion nous a doublé pendant que nous retournions sur la bonne piste… Ensuite, on a joué la prudence dans cette poussière opaque… Malgré tout, on a tapé une grosse pierre à 5 Km de l’arrivée : on a explosé une jante et un pneu dans le brouillard complet.

 

Demain, avant la journée de repos, on a le droit à une vraie spéciale de 340 Km… C’est ce genre de journée qu’on attend pour remonter au classement de manière significative. Il peut arriver le meilleur, mais aussi le pire. A nous de gérer ça au mieux !

 

Je suis très heureux que Chagin à l’origine du décés du motard et toute l’équipe Kamaz quittent le rallye, sûrement « convaincus » par René Metge : ces gens n’ont rien à voir avec l’esprit même du rallye-raid. C’était très choquant de les voir parmi nous après cet accident dramatique.

Nous quittons le Kazakhstan et les kazakhstanais… Notre séjour a été intense et  nous avons ici beaucoup de souvenirs très forts : les heures passées dans la ferme à réparer, la nuit sur le bivouac improvisé, la journée de l’étape 7 passée à essayer de rattraper le rallye…

 

On arrive maintenant dans un pays également très enthousiaste à l’idée de notre passage : il y a un monde fou au bord des routes ! Une voie de l’autoroute est même réservée au public venu en masse voir passer la caravane !

 

C’est une révolution pour l’ouverture de la Chine : c’est la première fois que des hélicoptères français vont survoler le pays ! »

 

 

 Classements de l’étape 9

 

 

1     DELECOUR               (SMG)               01h05’45

 

2     KAHLE                        (Honda)           01h07’00

 

3     VIGOUROUX              (Chevrolet)    01h09’28

 

4     GIBON                        ( Bowler)        01h09’42

 

5     SAUKANS                   (Oscar)           01h10’35

 

10  VANDROMME             (Bat Buggy)    01h18’31

 

 

 

 

Classement Général après l’étape 9

 

 

1     MONTERDE                 (Schlesser)          13h37’44

 

2     PELICHET                    (Bowler)               14h45’41

 

3     GIBON                         (Bowler)                15h05’34

 

4     DELECOUR                  (SMG)                  15h12’01

 

5     KAHLE                        (Honda)                  15h45’11

 

29  VANDROMME            (Bat Buggy)              22h29’54 dont 3h00’00 de pénalité

Sport

About Author

admin

Leave a Reply