le Kazakh Arc en Ciel de Vandromme à nouveau dans le bon rythme…

  • TRANSORIENTALE ETAPE 8 
     

  • Date de l’étape : 19/06/2008

  • Villes de départ et d’arrivée : Botakara  ->  Ayaguz

  • Spéciale : Karbushevka  ->  Madeniet

  • Distance totale (spéciale) : 729km (446km) 
      

  • La réparation effectuée mardi dans un village du Kazakhastan tient bon et l’équipage parisien reprend sa place parmi les premiers… 
     
    Partis ce matin 43ème auto, mais 70ème véhicule derrière les camions (!), Philippe Vandromme et Frédéric Vivier pouvaient redouter cette longue spéciale de 446 Km… Doubler sur ces pistes poussiéreuses et étroites est dangereux et ce genre de conditions coûte parfois cher aux moins prudents…

    Mais, expérience aidant, l’équipage n°217 a parfaitement appréhendé cette journée pour se placer tout de suite dans le rythme, sans prendre de risques inutiles, et signait aux différents contrôles de passage des temps les plaçant entre le 10ème et le 15ème rangs.

     


    Dans la dernière portion de la spéciale, ils adoptaient même un rythme plus élevé – malgré la gêne occasionnée par un camion – et terminaient la 8ème spéciale de cette Transorientale à … la 8ème place.

    Une excellente position qui leur permet de réduire de 30 minutes leur écart avec le Top 10 mais les laisse encore loin au classement général provisoire,en 30ème position. 
      
    A noter aujourd’hui jeudi quelques déconvenues parmi les leaders :

    Saukans, ce matin 3ème au classement, termine dernier et voit lui aussi à son tour ses chances de victoire s’envoler. Quant à Eric Vigouroux, "Monsieur Galères" sur cette Transorientale, il part …. en tonneaux pendant le secteur chronométré !

    Celui qui l’emportera sera celui qui n’aura fait aucune erreur : les candidats sont de moins en moins nombreux. 
     
    Philippe Vandromme :

    "On a visité hier la nouvelle capitale du pays et on a vraiment été impressionnés ! Astana est une superbe ville nouvelle qui n’a rien à envier à Dubaï, par exemple ! Quelle surprise de trouver tant de richesse dans un ce pays pauvre ! C’est agréable de faire un peu de tourisme pendant les rallyes !

    L’ambiance sur le bivouac est vraiment super sympa, mais on sent poindre un vent de révolte contre l’équipage russe qui a renversé le motard français décédé : ils auraient dû se retirer de la course par respect pour la famille. A la place, ils gagnent la spéciale d’aujourd’hui. C’est honteux. Cette nuit, un groupe de motards est même allé écrire des messages d’insultes sur le camion…

    Tout le monde commence donc à se plaindre des camions à l’organisation : il faut absolument qu’ils partent derrière tout le monde car ils défoncent le terrain, nous gênent puisqu’ils sont dangereux à doubler et sont une véritable menace pour les motards qu’ils doublent. 
     
    On aurait pu faire un meilleur temps aujourd’hui mais nous sommes restés bloqués les 40 derniers Kilomètres derrière un camion qui dégageait un panache de fumée de 500 mètres de long ! La piste est si sèche, recouverte de fesh fesh (très fine poussière, NDLR) et sans le moindre vent, que c’est une véritable brouillard de sable qu’il faut parfois traverser. C’est très dangereux.

    La nuit que nous avons passée mardi soir au bord de la rivière est un superbe souvenir : tout le monde a réuni sa nourriture et ses boissons et nous avons campé. Par chance, notre camion était avec nous, puisqu’il nous a dépanné, et il a pu nous donner nos tentes et duvets. Seulement, le reste de l’équipe MDRallye Sport, au bivouac, a dû passer la nuit à la belle étoile !

    On a dû dormir 5 heures en 2 nuits : j’ai hâte de me coucher ce soir ! On doit aussi voyager dans le temps en ce moment car je crois que Fred a pris 10 ans !

    Nous avons récolté 3 heures de pénalités car nous n’avons pas passé la ligne d’arrivée de la spéciale 6 : mais il était impossible de rejoindre le point d’arrivée à cause de la rivière, donc nous allons contester. Cela nous permettrait de revenir à 1h30 du top 10 ! Les nouveaux abandons en tête nous donnent quelques regrets mais c’est ça la course…
    La spéciale d’aujourd’hui s’est déroulée parfaitement : Fred a été un excellent navigateur !

    Pas une seule erreur. L’auto re-fonctionne très bien, malgré un petit bruit de boite que notre équipe technique est en train d’analyser. Rien de grave selon eux.

    Après une bonne cure de sommeil, notre arrivée en Chine demain ne sera plus qu’une formalité. On a hâte de trouver les dunes : en tête, beaucoup n’ont pas notre expérience de ce genre de terrain !" 
     
    Classements Etape 8

    8    VANDROMME              (BAT BUGGY)         05h44’55  

     

    Classement Général après Etape 8

    1     MONTERDE                 (SCHLESSER)         12h12’24 2     GIBON                         (BOWLER)             13h30’38
    3     PELICHET                    (BOWLER)             13h55’52
    4     DELECOUR                  (SMG)                   14h03’16
    5     KAHLE                        (HONDA)               14h38’11

    30  VANDROMME                (BAT BUGGY)        21h11’23    03h00’00 de pénalité 
     

    1     DELECOUR                 (SMG)                   04h50’28
    2     KAHLE                       (HONDA)               04h59’22
    3     MONTERDE                (SCHLESSER)        05h01’47
    4     PELICHET                  (BOWLER)             05h25’54
    5     CHABOT                    (TOYOYA)             05h38’23 

    Sport

    About Author

    admin

    Leave a Reply