Après le podium aux 24 Heures Pirelli vise la victoire à Adria en GT FIA

 

 
Après la  belle seconde place du trio Babini-Malucelli-Ruberti aux 24 heures du Mans dimanche dernier,  le manufacturier Pirelli aborde la troisième épreuve du Championnat GT – FIA en visant une victoire dans la catégorie GT2.

Le championnat International GT – FIA reprend  ce week-end en Italie sur le circuit sinueux d’Adria près de Venise pour la troisième épreuve du Championnat. Comme l’année dernière, la course de deux heures se déroulera le soir, en commençant le samedi 21 juin à 19H50. Le circuit, situé près de Venise, verra Pirelli tenter de renouveler ses performances dans les deux premières épreuves du championnat avec les Ferrari 430 GTC équipées de PZero Racing qui ont permis à Malucelli-Ruberti (BMS – Equipe d’Italie) en GT2 d’accéder à la troisième place à Silverstone et à Babini-Davies (Equipe d’Ecosse) de remporter la quatrième.

La très belle seconde place de la catégorie pour la Ferrari 430 GTC de l’Equipe BMS d’Italie pilotant sur des pneus Pirelli aux légendaires 24 heures du Mans le week-end dernier est un bon présage pour la course de samedi à Adria.

 

Pour ce rendez-vous GT – FIA, Pirelli apportera les dernières évolutions de gomme qui ont été testées et ont obtenu des résultats positifs à Monza en mai.

En plus des deux Ferrari de l’Equipe d’Italie, Pirelli fournira également ses gommes, des pneus PZero Racing à la même voiture de l’Equipe d’Ecosse, à la Porsche 997 GT3-RS de Trackspeed Racing et à la RBImmo ainsi qu’au Peka Racing qui engage la Saleen S7-R en GT1.

Fabio Babini, qui faisait partie de l’équipe qui a remporté la seconde place en GT2 au Mans, a déclaré avant de rejoindre l’Italie :

 « à Adria je vais piloter comme d’habitude à côté de James Davies dans la 430 GTC de l’Equipe d’Ecosse, et je suis convaincu que nous pourrons nous battre pour la victoire dans la catégorie. Nos pneus Pirelli ont toujours été très compétitifs sur ce circuit, parce que les derniers développements sur la voiture et la gomme ont donné d’extrêmement bons résultats et parce que Jamie et moi formons une équipe équilibrée qui est capable de conserver un rythme rapide mais régulier pendant les deux heures entières d’une course.

Le fait que nous piloterons pendant la nuit ne peut qu’aider l’usure et les performances des pneus. Cela dit, il est vrai qu’étant donné que nous courons en juin et que nous commençons juste avant 20H, il y aura de la lumière naturelle pendant la plus grande partie de la course – contrairement à l’année dernière, quand cette compétition a eu lieu en septembre. Les conditions météorologiques seront tout à fait décisives parce que sur un circuit court et sinueux comme celui d’Adria, il est primordial de commencer en tête. Pour y arriver vous devez trouver une bonne organisation de la course qui donnera aussi de bons résultats pour la qualification. Cela n’a pas été possible à Monza, par exemple, où nous avons eu une forte pluie lors des qualifications mais un temps sec pour la course ».

Sport

About Author

admin

Leave a Reply