Guillaume au bout de l’effort et des 24 heures !

 

 

Guillaume ici avec Patrice Goueslard et Lucho

 
Pour sa seconde participation aux 24 Heures du Mans, Guillaume Moreau a connu la grande joie de voir le drapeau à damiers.

Avec ses «équipiers Luc Alphand et Jérôme Policand, le Limougeaud a effectué une course sans-faute qui leur vaut de finir à une très honorable cinquième place de la catégorie GT1 avec la Corvette C6.R n° 72.

Fraichement débarqué de Silverstone, Guillaume retrouvait l’équipe « Luc Alphand Aventures » au traditionnel pesage organisé Place des Jacobins  et situé au pied de la majestueuse Cathédrale Saint Julien dans le centre-ville du Mans.

Après avoir satisfait aux vérifications techniques et administratives, l’équipe préparait les qualifications, disputées en soirée le mercredi et le jeudi soir.

Auparavant le mardi soir dans les ateliers du Team situé dans le Technoparc du circuit, Guillaume a participé à la «  garden-party «  organisée pour fêter le dixième anniversaire de la création de l’équipe «  Luc Alphand Aventures »

Une belle soirée très animée avec la présence de beaucoup de pilotes, de  membres et de patrons d’autres équipes

Au cours des séances qualificatives, l’équipage n°72 ne chercha jamais à faire «claquer» un temps, préférant se concentrer exclusivement sur les bons réglages en vue de la course :

« Figurer plus ou moins haut sur la grille n’ayant aucune incidence sur le résultat final, nous avons cherché à optimiser les réglages du châssis et à nous entraîner pour les ravitaillements. Il y a eu beaucoup de sorties de piste lors de ces qualifications et nous avons eu moins de temps de roulage que ce qui était prévu. Quoi qu’il en soit, nous étions satisfaits de la Corvette à l’issue des essais. »

Déclarait celui que toute l’équipe surnomme affectueusement «  Junior »

Après avoir signé le temps de qualification de la Corvette, le chevronné et très expérimenté Jérôme Policand prenait le départ de la course samedi à 15h00 devant plus de 250 000 spectateurs dont le Premier ministre François Fillon, notamment venu à l’heure du déjeuner juste avant la mise en pré grille saluer  dans le stand l’équipe mancelle.

Immédiatement la course lancée la Corvette respectait son tableau de marche et entamait cette longue course dans le sillage des Aston-Martin et Corvette officielles.

Guillaume prenait le volant pour son premier relais à 16h30. Il partait en piste pour un double relais. Lequel se déroulait parfaitement. Il retrouvait le volant de la Corvette à la nuit tombante mais cette fois pour… un triple relais !

 Après deux toutes petites heures de sommeil, le Limougeaud faisait sa troisième apparition en piste au cœur de la nuit. L’horloge Rolex qui surplombe la ligne des stands indiquait alors 3h45.

C’est à ce moment que la pluie s’invitait sur le circuit sarthois.

Dans des conditions de piste particulièrement difficiles sur cette piste détrempée et piégeuse à souhait Guillaume allait effectuer une formidable prestation :

« Je suis de nouveau resté en piste pendant trois relais, jusqu’à 6h20. La piste était vraiment piégeuse mais j’ai été capable de rivaliser avec les voitures d’usine. Je roulais un peu plus vite ou dans les mêmes temps qu’eux ! L’Aston-Martin de Heinz-Harald Frentzen rencontrant un problème, j’ai même pu m’emparer de la quatrième place de la catégorie. »

Guillaume allait encore récupérer le volant à deux reprises.

Et, c’est d’ailleurs à lui que revenait « l’honneur » de franchir la ligne d’arrivée :

 « Jusqu’au bout ça n’a pas été facile ! La pluie a refait son apparition peu avant l’arrivée, mais pas sur la totalité du circuit. La piste devant les stands était détrempée, mais totalement sèche à l’autre bout du circuit du côté de Mulsanne. J’ai pris la décision de rester en slicks, ce qui nous a permis d’éviter un arrêt supplémentaire. C’était vraiment une sensation spéciale de passer l’arrivée. J’étais satisfait car nous avions atteint notre objectif… »

Cinquième de la catégorie GT1, Guillaume estime sincèrement qu’il a réalisé le meilleur résultat possible :

« Tout le monde a fait preuve de fiabilité et il n’y eut finalement aucun rebondissement dans notre catégorie. Nous avons fait notre course à notre rythme et nous sommes à notre place à l’arrivée, en tête des équipes privées. Il faut tirer un grand coup de chapeau à l’équipe Luc Alphand Aventures, qui a toujours mené ses voitures à l’arrivée des 24 Heures. Cette fois encore, nous n’avons rencontré aucun souci susceptible de nous faire perdre du temps. Je dois enfin souligner la grande qualité du réceptif de l’équipe, qui a permis à nos partenaires de vivre la course dans des conditions exceptionnelles. »

Il est vrai qu’avec les Aston Martin officielles et les Corvette ‘’ Usine ‘’ il était franchement difficile et même complètement illusoire d’espérer finir sur le podium.

Donc, cette cinquième place est la meilleure possible.

D’où le bonheur de toute la bande à « Lucho » une nouvelle fois récompensée de son sérieux.

Pour ce qui le concerne, Guillaume sera de nouveau en piste pour reprendre le volant de sa Formule Renault 3.5 Séries à Budapest les 5-6 juillet  prochains.

Quant à son retour au volant de la Corvette, il lui faudra patienter jusqu’au 16  août prochain date de la prochaine manche de la Série LMS  prévue au Nürburgring. Encore un circuit de légende !

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply