Le Saulnier racing sur le podium des 24 H en LMP2


Le trio des "juniors » du Saulnier racing grimpe sur le podium LMP2

Edition exceptionnelle pour une course mythique

Le Mans « cuvée 2008 » n’a pas failli à la tradition et à sa réputation avec cette année un réel plateau de rêve et d’une très grande qualité.

Le combat  longtemps annoncé aura tenu toutes ses promesses et attiré une affluence  exceptionnelle !

On a frôlé les 260 000 spectateurs…  Prodigieux. Tout simplement magique !

Parmi tous les pilotes heureux du déroulement de cette 76éme édition, il en est un le  jeune Caennais Pierre Ragues.

 

Avec ses deux acolytes Mathieu Lahaye le rennais et surtout Cong fu Cheng tout premier pilote Chinois à s’engager dans ces deux tours d’horloge, Pierre Ragues  a signé un superbe podium en catégorie LMP2 au volant de sa Pescarolo-Judd n°35.

Eu égard aux concurrents inscrits dans cette catégorie, on peut affirmer que le trio du Saulnier racing parfaitement encadré, briefé et conseillé par leur Team-manager François Sicard a réussi une course parfaite avec à la clé cette troisième place sur le podium aux côtés des deux Porsche RS Spyder, véritable épouvantail du LMP2.

Depuis le début de saison Pierre et Mathieu n’avaient cessés dans les épreuves de la Série LMS de progresser au fil des courses et on savait qu’au Mans ils pouvaient faire comme on dit «  une perf  »

Cette grande semaine des 24 Heures, ils l’avaient tous deux très bien démarré imité par Cong fu Cheng le troisième larron appelé en renfort et lui aussi immédiatement dans l’allure et dans le bon rythme dans une course, une équipe, une voiture et des équipiers qu’il découvrait pourtant !

Mercredi soir, un excellent chrono de 3’42’’ plaçait d’entrée le plus jeune équipage engagé dans la course sarthoise aux avant-postes d’un plateau LMP2 des plus relevés.

La seconde séance de qualification, le jeudi détermine traditionnellement la grille de départ.

Elle fut pourtant moins heureuse pour les trois pilotes et leur équipe qui espéraient bien progresser dans la hiérarchie et encore « descendre » leur meilleur temps.

Las, il n’en fut rien…

Rupture du propulseur dès le premier tour !

Pierre était ainsi privé de sa chance de repousser les limites, en utilisant son train de pneumatiques de qualification.

Verdict, une septième place en catégorie LMP2, et un départ sur la quatorzième ligne de la grille de l’épreuve mancelle, celle que tous les passionnés et connaisseurs du monde de la compétition automobile s’accordent à qualifier « de course de l’année ».

A l’arrivée de cette course mythique que les asiatiques dénomment « le long long jour » l’équipe Saulnier LMP2, dirigée avec beaucoup de professionnalisme et de détermination par François Sicard a donc eu la joie et l’immense bonheur de monter sur le podium dés sa première participation !!

Un résultat retentissant.

Elle partage cette troisième marche du podium avec ses trois pilotes, dont Pierre qui ne masque pas son émotion.

L’ancien kartman ravi et aussi avouons-le un tantinet ému commente ainsi ce  superbe résultat:

 “ Ce podium en LMP2 est une vraie victoire, car nous l’avons construit petit à petit, en travaillant beaucoup sur le développement et la fiabilité de la voiture. Je suis vraiment satisfait de ma prestation et du rythme imposé en course, même dans des conditions difficiles, sous la pluie. La voiture était très équilibrée et nous l’avons exploitée à son maximum. Je tiens à remercier tout particulièrement l’écurie pour son travail fantastique, et pour l’outil très compétitif et fiable mis à notre disposition. Merci également à mes deux équipiers, j’ai apprécié de mener un vrai travail commun. Ce résultat me comble, et j’ai hâte de reprendre le volant très bientôt en essais pour bien préparer le prochain rendez-vous en Le Mans Séries, au Nürburgring mi-août”.

A ses côtés, son père Marcel Ragues tout naturellement son tout premier supporter semblait lui aussi particulièrement ému de la magnifique prestation de son fils mais aussi satisfait de l’excellente ambiance qui règne dans cette jeune écurie.

Pour les avoir suivis depuis le début de la saison, on peut affirmer que c’est une équipe ce Saulnier racing qui a «  une âme  »

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply