1ère séance d’essais qualificatifs

Avec trois Peugeot 908 HDi FAP aux trois premières places sur la grille de départ provisoire des 24 Heures du Mans 2008, le Team Peugeot Total a donné le ton à l’occasion de la première séance d’essais qualificatifs. Une nouvelle page de l’histoire de Peugeot s’est écrite au cours de cette séance, les trois 908 ayant battu le record de Philippe Alliot sur la Peugeot 905 en 1992 (3’21’20). Stéphane Sarrazin décrochait un fantastique 3’18’’513, chrono pratiquement égalé par Franck Montagny (3’18’’682), suivi de Nicolas Minassian (3’20’’451).
 
La première séance d’essais qualificatifs des 24 Heures du Mans 2008 a débuté à 19h sous le soleil et dès les premiers tours de piste, les Peugeot 908 HDi FAP ont imprimé un rythme soutenu. En l’espace de 12 minutes, Pedro Lamy (Peugeot 908 HDI FAP n°8) a battu par deux fois le temps de la pole position 2007 (3’26’’344), ce qui laissait augurer d’une séance passionnante. 

L’auteur de la pole 2007 justement, Stéphane Sarrazin, prit à son tour le volant de la Peugeot 908 HDi FAP n°8. Le Varois améliora tout d’abord de plus deux secondes son propre chrono établi lors de la Journée Test. Puis quelques minutes plus tard, il fit claquer un 3min18s513 (247,160 km/h de moyenne), soit le tour le plus rapide aux 24 Heures du Mans depuis 1989, sans les deux chicanes des Hunaudières !
 
Une minute plus tard, Nicolas Minassian coupait à son tour la ligne d’arrivée en 3min20s451 au volant de la Peugeot 908 HDi FAP n°7 accidentée lors de la Journée Test et reconstruite en huit jours par l’équipe technique de Peugeot Sport. Peu avant la pause de 21h, Franck Montagny (Peugeot 908 HDi FAP n°9) enfonçait le clou en signant le deuxième meilleur temps, à 169/1000e de seconde de la pole provisoire.
 
La deuxième partie de séance qualificative, perturbée par deux drapeaux rouges présentés à 22h30 et à 23h50, ne permit pas d’améliorer les chronos.  Les conditions météo pourraient être moins clémentes demain soir, pour la seconde séance d’essais qualificatifs, avec des épisodes pluvieux annoncés en fin d’après-midi.
 
Michel BARGE (Directeur de Peugeot Sport) : « Compte tenu des conditions climatiques incertaines qui nous attendent demain pour la deuxième séance, nous avons voulu assurer les temps dès aujourd’hui. Ensuite, nous avons déroulé notre programme de travail. C’est une belle performance d’ensemble, un joli tir groupé qui récompense l’énorme travail effectué depuis le 17 juin 2007. Stéphane (Sarrazin) et Franck Montagny étaient littéralement déchaînés, Nicolas (Minassian), gêné dans son tour rapide a lui aussi effectué une belle séance qualificative. Après l’accident de la Peugeot n°7 lors de la Journée Test, nous avions un défi de plus à relever. Notre équipe technique a fait un travail remarquable pour reconstruire la voiture en huit jours. Nous avons effectué le déverminage de cette voiture hier sur l’aérodrome du Mans après le pesage aux Jacobins.»
 
Stéphane SARRAZIN (Peugeot 908 HDi FAP n°8) : « J’ai bénéficié d’un tour relativement clair, j’étais en pneus neufs medium et j’en ai profité. Nous avons amélioré les réglages de la voiture par rapport au début de séance car j’avais un peu de sousvirage. La Peugeot 908 HDi FAP est tout simplement fantastique, très efficace dans les parties rapides. Mais il ne faut pas s’emballer, une course de 24 heures se gagne avec la tête ! »
 
Franck MONTAGNY (Peugeot 908 HDi FAP n°9) : « Il y avait beaucoup de trafic et il était difficile de faire un tour clair en pneus neufs. J’ai réalisé mon meilleur chrono en « vieux » pneus. La Peugeot 908 HDi FAP est juste fabuleuse ! »
 
Nicolas MINASSIAN (Peugeot 908 HDi FAP n°7) : « Nous avons essentiellement travaillé pour la course, sans nous focaliser sur les qualifs, en essayant de rendre la voiture homogène et confortable pour les trois pilotes. »
 
Marc GENE (Peugeot 908 HDi FAP n°7) : « Aujourd’hui, je me suis tout de suite senti bien dans l’auto. J’ai un peu mal au dos, mais je pense que je vais devoir vivre avec ça tout le week-end. Je me suis senti en confiance même si je suis allé un peu moins vite dans les Esses du Karting ! Un grand bravo à tous les mécaniciens qui ont fait une voiture neuve parfaite et capable de signer le troisième temps aujourd’hui ! »
 
Pedro LAMY (Peugeot 908 HDi FAP n°8) : « C’était une bonne soirée. Après la Journée Test, on était déjà confiant de pouvoir être très rapides en qualif. Désormais, il faut penser à la course, aux réglages et à l’équilibre de la voiture. Depuis l’an dernier, nous avons progressé dans tous les domaines, aéro, moteur, châssis… »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply