Entrer dans la légende de la pole aux 24 H

Partir en pole position au Mans, c’est entrer dans la légende. Aussi les écuries de pointe accordent-elles une réelle importance à l’exercice de la qualification.

Et comme lors de l’édition précédente, Michelin effectuera un " marquage " visuel des pneumatiques qualifications .

Spectateurs et télespectateurs sauront donc quel équipage a passé les " pneus qualifs " pour tenter de réaliser un chrono.

Et, quelles sont les écuries qui partent à la conquète de la pole.

 

Mathieu Bonardel, Directeur Michelin Compétition " 4 roues " nous explique:

Pourquoi marque t’on les pneumatiques qualifications ?

" Avec les deux séances de qualification, c’est la magie des 24 Heures qui débute. Ces pneus spécifiques sont identifiables visuellement par les spectateurs et les téléspectateurs "

Comment procédez vous pour rendre visible ces pneus qui lors de la séance de 22H se confondent avec la nuit ?

" Michelin applique une peinture blanche sur les flancs. Ensuite, nous y apposons un marquage fluorescent qui restitue l’énergie pendant dix minutes environ. Et donc au passage des voitures telles des lucioles, les pneus sont luminescents. Et lors de la séance qui débute à 22Heures, quand la lumière du jour s’atténue, les flancs des pneus sont fluorescents. C’est presque magique "

Toutes les écuries sont t’elles équipées de ces pneus marqués ?

" Non. Seule la catégorie LMP1 ( Audi-Peugeot-Pescarolo-Oreca Courage) pour ne citer que les équipes les plus connues pourra en disposer. Il faut savoir que bon nombre d’écuries des autres catégories et même quelques protos feront peut-etre l’impasse sur la chasse à la pole. Ces équipes travailleront plutôt les ultimes reglages en vue de la course. Mais quand les protos LMP1 des Teams de pointe vont passer en certains endroits à plus de 250km/h, l’effet de lumière, sur les flancs des pneus sera garanti et spectaculaire " 

Combien de spécifications de pneus proposez vous pour ces deux séances chronométrées ?

" Si la qualification est essentielle pour les prototypes ( LMP1 LMP2) c’st un exercice plus symbolique pour les catégories GT qui, donc ne disposent pas de pneus de qualification. Pour les protos, en revanche, Michelin offre deux types de gommes: dure et tendre. Dans le premier cas cela permet de tenter deux tours chronos. Avec les pneus tendres, le pilote s’élancera pour une boucle seulement. La spécification dure est un tout petit peu moins performante, mais elle offre l’avantage de pouvoir retenter sa chance une seconde fois sans perdre de précieuses minutes à renter au stand "

Y a t’il un gros écart de performance avec les pneus destinés à la course?

" Oui, nous l’estimons à trois secondes au tour. Mais la qualification en raison du trafic et de la luminosité qui baisse, demeure un exercice aléatoire "

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply