Rallye des Princesses

 

C’est indéniable, les femmes prennent de plus en plus de plaisir à conduire.

Elles aiment et apprécient les belles automobiles, leur luxe, leurs courbes, qu’elles soient anciennes ou modernes. Aujourd’hui en France, un conducteur sur deux est … une conductrice ! Le Rallye des Princesses est réservé à ces nombreuses passionnées, amatrices ou professionnelles, volontaires ou indépendantes, toutes nationalités et milieux sociaux confondus, qui rêvent de partir pour une aventure réellement unique en, son genre !

Cet événement conçu pour les femmes a été pensé par une femme de cœur et de tempérament, Viviane Zaniroli mariée à l’ancien Champion et lauréat du célèbre Paris-Dakar, Patrick Zaniroli et mère de deux enfants.

C’est pourquoi l’épreuve réunit toutes les valeurs que chaque femme à envie de partager dans une telle équipée : émotions – esprit sportif – ténacité – amitié – convivialité – tolérance, le tout saupoudrés de petites attentions.

La réussite chaque année repose tout entier sur un savant dosage entre une rigueur de l’organisation sportive et une atmosphère amicaleet chaleureuse.

L’envie du fun …

 

 

 

Côté rallye, pas de vitesse mais un véritable challenge sportif, lequel demande de la concentration, allie régularité, tactique et technique et s’axe principalement sur la précision, l’exactitude et la complémentarité entre le pilote et sa copilote, un vrai travail d’équipe ou il faut prendre son temps et de la réflexion pour bien identifier  les repères du road-book  et trouver sa route.

est ainsi que l’épreuve permet pour beaucoup de se découvrir, de mieux s’estimer, voir de se surpasser. Un vrai dé&fi individuel voir un révélateur  de notre caractère.

C’

Le rallye des Princesses s’est rapidement affirmé comme un rallye à part entière, au sein duquel la partie sportive est tout sauf secondaire.

… et l’envie du raffinement

Côté Princesses, après huit heures de concentration au volant d’une ancienne, la plupart sans direction assistée, il semblait réconfortant que l’épreuve soit agrémentée  de belles étapes et de nombreuses attentions comme nous les aimons tant : Soirée d’ouverture ce dimanche soir dans un lieu chic s’il en est : la célèbre Place Vendôme à Paris, services bagage à chaque étape, assistance mécanique. Bref, rien n’est oublié pour que les concurrents vivent une semaine de «  Princesses »

Le parcours cette année reliera Paris à Cannes en cinq étapes :

Paris  La Chatre (356 km et sept secteurs de régularité ) –  La Chatre –Vichy ( 340 km et 9 secteurs de régularité )  – Vichy – Rodez ( 364 km et 8 secteurs de régularité ) – Rodez -Avignon ( 320 km et 8 secteurs de régularité ) et enfin Avignon- Cannes avec l’arrivée sur la fameuse croisette ( 292 km et 4 secteurs de régularité).

Soit un kilométrage total de 1672 .

Trois «  excursions  » sont prévues sur les circuits de La Chatre dans l’Indre. Sur celui de Charade à Clermont Ferrand et enfin sur celui d’Alès dans les Cévennes.

Trente sept équipages sont inscrits. Venus de France bien sur mais aussi de Belgique (5), de Grande Bretagne (3), de Suisse (2) d’Italie (1) et de France (26).

Parmi toutes ces équipes on retrouve notamment  une ancienne lauréate des Princesses.

Corentine Quiniou tout juste débarquée du Grand Prix de Pau ou elle s’est alignée dans le Trophée spider Peugeot. A ses côtés une autre concurrente du Trophée spider, Marlène Broggi.

Les deux femmes se sont engagées cette année au volant d’une Porsche 911 GT3 de 1973. Parmi les voitures inscrites, on relève de très belles «  bagnoles » comme cette BMW 328 Sport roadster de 1937  confiée à la Belge Martine Lievens. Ou une superbe Jaguar XK 120 datant de 1952 et que mèneront les anglaises Bridget Terrell et Penny Holmes.

Sans oublier les inoubliables Panhard junior (1955)- Austin Healey 1000 (1956) – Lotus Seven (1960) – Mercedes 300 SL (1962) – Porsche 356b (1963) et autres Lancia Fulvia – Chevrolet Corvette – Ford Mustang – MGB – VW Cox –Alpine berlinette – Morgan.

Bref que de rutilantes et sublimes automobiles…

Parmi toutes ces «  Belles  » figurent deux jeunes femmes qui disputeront leur toute première compétition en sport automobile.

Toutes deux portant d’ailleurs curieusement le même joli prénom : Anne.

L’une est Parisienne et galeriste. Et mère de trois enfants : Anne Duban Léglise.

La seconde est lyonnaise : Anne Flachaire

Et également maman de trois jeunes pioupious. Elles s’élanceront au volant d’une superbe VW coupé Karman Ghia datant de 1965.

Mais au fait, qu’est ce qui les a poussés à se lancer dans les Princesses ?

«  Le plaisir de disputer enfin une course automobile et de partir ensembles dans cette aventure originale au volant d’une jolie voiture des années 60  »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply