En souvenir de Gilles Villeneuve

 

Cela fait très exactement vingt-six ans ce jeudi 8 mai que disparaissait lors d’un dramatique accident survenu lors des essais qualificatifs du Grand Prix de Belgique, disputé à Zolder dans le Limbourg, le regretté pilote Canadien Gilles Villeneuve

Né le 18 janvier 1950 à Saint Jean sur Richelieu, Gilles Villeneuve était à l’époque considéré  comme un véritable acrobate " l’enfant terrible"  des circuits mais aussi et surtout « le chouchou » d’Enzo Ferrari.

 

 

 

 

C’est donc sur le circuit de Zolder en Belgique que le petit Canadien a trouvé la mort au volant de sa Ferrari.

Toujours furieux après le résultat deux semaines auparavant du Grand Prix de Saint Marin ou son propre co-équipier chez Ferrari le Français Didier Pironi l’avait emporté ne respectant pas selon lui les consignes donnés par l’état –major de la Scudéria lequel aurait déclaré avant le départ que celui des deux Ferrari’s boys qui menait en fin de course ne pouvait pas être attaqué et dépassé par son dauphin, Villeneuve est bien décidé à prendre sa revanche…

S’estimant bafoué Gilles Villeneuve a débarqué à Zolder toujours blessé moralement et ulcéré et n’adresse toujours pas la parole à Pironi…

Ambiance, ambiance.

Que le Team-manager de l’époque Marco Piccinini a bien du mal à gérer.

Gilles est plus que jamais décidé à prendre sa revanche. Le duel est lancé dès les qualifications où les deux hommes luttent pour arracher la pole-position. C’est à cette occasion que Villeneuve trouve la mort. Lancé à haute vitesse, il rattrape la March de l’Allemand Jochen Mass qui roule au ralenti. Constatant l’arrivée de la Ferrari dans ses rétroviseurs, Mass change subitement de ligne pour lui ouvrir le passage, au moment même où le Canadien entreprenait de le déboîter. La Ferrari heurte très violemment la March par l’arrière, puis décolle, avant de retomber lourdement et de partir dans une série de tonneaux au cours de laquelle Gilles est éjecté. Gisant inanimé dans un grillage de protection, Gilles est transporté d’urgence à l’hôpital de Leuven où son décès est officiellement prononcé dans la soirée. L’enquête démontrera que Villeneuve a probablement été tué dès le choc initial avec la March, les vertèbres cervicales brisées…

Ses obséques quelques jours plus tard à Berthierville entre Montréal et Trois Rivières seront suivis par des diuzaines de milliers de Canadiens inconsolmables

Au cours de sa courte mais oh combien brillante carrière Gilles Villeneuve a remporté six Grands Prix.Tous au volant d’une Ferrari.

Le tout premier justement chez lui au Canada le 8 octobre 1978. Puis il remporte en 1979 ceux d’Afrique du Sud – de Long Beach et de Watkins Glen tous deux aux USA. Il gagnera encore en 1981celui prestigieux de Monaco ou il s’est installé et d’Espagne à Jarama.

Dans son exemplaire de ce mercredi, Auto Hebdo lui consacre entiérement son numéro.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evenements

About Author

admin

Leave a Reply