Spider Trophée : Les filles en veulent

 

Pour l’ouverture du Trophée Spider Peugeot à Monza, au milieu du peloton apparaissaient deux splendides petits bolides «  tout rose » !

Pas de doute. Ces deux voitures ne pouvaient qu’être pilotées par des jeunes femmes…

Et pas n’importe lesquelles.

En effet, Corentine Quiniou et Marlène Broggi sont déjà des pilotes expérimentées et chevronnées, habituées des circuits : VdeV – CER – Andros.

La première nommée tente donc sa chance pour sa première année en Spider Peugeot.

Mais la seconde,elle redouble.

 

 

 

A l’arrivée de la première course le samedi, la redoublante  se montrait la meilleure. Elle finissait septième et fort logiquement première féminine devançant sa copine «  Coco »  laquelle terminait cependant pas loin, en neuvième position.

Toujours cool, à peine sortie de son baquet, la jeune femme qui vit à Mougins se laissait aller tout sourire à ses premières confidences :

«  Je me suis élancée de la onzième place et je suis parvenue à me faufiler  au milieu d’un petit bouchon. Ce qui me permet de finir bien classée. De plus je suis vraiment heureuse car j’améliore de deux secondes mon temps des qualifs !  »

Mission remplie !

A ses côtés, sa compagne au sein de l’écurie Briché poursuivait :

« Dés le départ, je me suis vite retrouvée esseulée. Puis je suis revenue sur deux voitures dont je n’ai pas identifiée les pilotes. Ensuite, j’ai assurée pour finir car je dois encore faire du roulage pour me familiariser avec la conduite de cette auto dont le pilotage est complètement différent de la grosse Chevron B16 que je conduis en CER ce même week-end ! L’adaptation est un peu dur car le poids et la puissance n’ont vraiment rien à voir »

Le lendemain, pour la seconde course, Marlène qui était partie de la dixième place sur la grille, parvenait à en grappiller une seule, pour finir neuvième. Mais, elle était cependant ravie :

«  J’ai encore moi aussi besoin de roulage car exception faite de la prise en main il y a huit jours à Magny Cours je n’ai pas du tout roulée. En fait ce week-end a été comme unevéritable séance d’essai dans la course. En tout cas, je trouve l’auto très agréable à piloter. D’ailleurs dans le premier partiel, j’ai le second temps. Pas mal, non »

Corentine, elle aussi semblait satisfaite en tout cas plus que la veille :

«  C’est sur aujourd’hui je me suis éclatée. J’ai fait toute la course avec Fred Bry. On n’a pas cessé de se doubler et redoubler à chaque tour. C’était trop géant. Surtout ici sur ce tracé mythique de Monza. Le fait de faire la course avec lui qui redouble en Spider m’a permis de m’améliorer et de tenter des freinages que je n’aurais jamais osée faire seule. Surtout que je n’ai plus conduit de monoplace depuis 2002  »

Comme on le voit, les deux miss sont enthousiastes.

Et, pleines d’espoirs pour les prochaines épreuves. A commencer par le redoutable Grand Prix de Pau, l’étape suivante du Trophée Spider qui se profile déjà dans trois semaines, le 31 mai.

Corentine : de la grosse Chevron au spider …

Sport

About Author

admin

Leave a Reply