Le Saulnier racing déja aux avants-postes en LMP2 à Monza

Le Saulnier racing déjà aux avant-postes

 

Les deux jeunes pilotes engagés par l’équipe Saulnier racing managée par François Sicard, Pierre Ragues et Mathieu Lahaye ont longtemps étaient dans le coup pour figurer sur le podium en LMP2 à Monza.

 

Avant qu’un « Stop and go » pour lequel ils ne sont pour rien ne les éloigne de cet objectif pourtant bien mérité sur la piste !

 

Franchement dommage que les « Juniors » du Team Saulnier aient écopés d’une pénalité, ce  « Stop and go » de… trois minutes !

Pour une faute qui n’était pas de leur responsabilité…

 

 

Le pilote normand Pierre Ragues a  en effet connu un problème avec la "seringue" de ravitaillement d’essence lors d’un arrêt au stand.

 

La pièce est restée coincée dans la carrosserie ! Résultat, l’écurie Saulnier Racing en vertu des règlements s’est vue infligée cette lourde pénalité… 

 

L’équipe Saulnier et le tandem Pierre Ragues – Matthieu Lahaye ont donc vu hélas malheureusement s’éloigner leurs chances de monter sur le podium de la catégorie LMP2.

 

La Pescarolo-Saulnier précédait l’une des Porsche RS Spyder… Mais !

Aux essais chronométrés, Pierre avait brillamment qualifié sa Pescarolo-Judd  en neuvième position. De quoi être franchement satisfait, même s’il regrettait de ne pas avoir pu suffisamment « monter » ses pneumatiques avant en température.

 

Le lendemain la course des deux jeunes espoirs sur le mythique et ultra-rapide tracé de Monza, se déroulait parfaitement, les deux pilotes s’avérant étre homogénes, trés réguliers et rapides, l’équipage se posait donc en candidat sérieux au podium.

 

Pierre prenait le volant pour un double relais à mi-course, et confirmait la bonne prestation de la voiture, jusqu’à ce problème technique lors du ravitaillement déjà évoqué.

 

Dans un premier temps la direction de course et les commissaires ne réagissaient pas !

 

Ce n’est que… deux heures plus tard que la pénalité de trois minutes était infligée à la voiture, lui coûtant très certainement son premier podium.

 

C’est vraiment malheureux qu’un incident stupide nous empêche de monter sur le podium.  Mais ces choses-là peuvent arriver…", déclarait calmement Pierre à l’arrivée certes un tantinet dépité et déçu. Et pourtant, il poursuivait souriant :

 

« Personne n’aurait pu le prévoir, et ce n’est la faute de personne. Sans cela, je suis certain que nous aurions terminé à la troisième place de ce qui fut une course très difficile. La voiture est très fiable, et au volant elle est agréable à piloter. »

 

Et l’ancien kartman de conclure :

 

« L’essentiel pour nous qui débutons dans cette discipline des LMS est d’avoir montré notre compétitivité. A nous de la confirmer dès la prochaine épreuve.»

 

Laquelle se déroulera déjà dés la semaine prochaine sur un autre circuit mythique !

Le redoutable toboggan de Spa-Francorchamps au cœur des Ardennes Belges.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply