Peugeot en pole à Monza en LMS

Deja victorieuse il y a deux semaines pour la manche d’ouverture de la saison LMS 2008, l’équipe Peugeot s’est de nouveau mise en evidence ce samedi à Monza temple du sport automobile en survolant la séance des essais chronométrés.

En effet les deux Peugeot 908 ont à nouveau surclassées leurs adversaires les Audi pourtant invincibles de nombreuses années durant en endurance et qui cette année visiblement semblent un tantinet depassées!

Mais si les deux Peugeot se retrouvent en première ligne de la course des 1000 Kms prévue ce dimanche, l’addition pour l’écurie Allemande est lourde…

Qu’on en juge : La meilleure ou la plus rapide des deux 908, celle du duo Marc Géne-Nicolas Minassian qui a bouclée les 5, 678 kms en 1′ 31" 470 relégue la première des deux Audi, celle du tandem Rinaldo Capello-Allan McNish à …1" 723 !

La voiture Allemande ayant tournée en 1’33"193.

 

Incroyable écart que même les plus optimistes chez Peugeot n’auraient osés imaginer. C’est notamment le cas de Serge Saulnier le Team-manager qui à l’issue de la conférence de presse des pilotes nous déclarait :

 " Sincérement pour étre franc , j’escomptais cinq voire six dixièmes d’avance pour nos voitures. Mais pas une telle différence "

De son côté le Marseillais d’Oxford, Nicolas Minassian ajoutait :    

" C’est vrai nous espérions nous retrouver en première ligne avec les deux 908 mais surement pas avec un écart aussi fort" Il est vrai que même la seconde 908 confiée aux deux compères Pedro Lamy – Stéphane Sarrazin prècéde elle aussi l’Audi de plus d’une seconde : 1" 236  tout de même !  Le temps de leur Peugeot : 1′ 31" 957. 

Quant à la seconde Audi pilotée par le jeune Français Alexandre Prémat et son coéquipier Allemand Mike Rockenfeller, elle se retrouve elle à 1 » 860. 

Si la lutte pour la victoire finale devrait opposer ces deux écuries Peugeot et Audi, il n’est pas interdit sur une telle distance de prévoir d’éventuels dègats tant le rythme en course va être élevé.

 Dans ces conditions, les multiples " challengers " pourraient bien tirer les marrons du feu si d’aventure Peugeot et ou Audi venaient à connaitre des ennuis.  

 

A commencer par la surprenante Lola-Aston Martin brillante cinquième chrono des essais qualificatifs en 1’34"170.

On trouve ensuite la première Courage-Oreca que se partagent Olivier Panis et Nicolas Lapierre créditée de 1’35"303. Pui la Création de Walter Campbell-Stuart Hall (1’35"869) la seconde Courage-Oreca du duo Soheil Ayari-Stéphane Ortelli (1’35"891).

 

En neuvième position arrive la première des Pescarolo, celle de Manu Collard-Jean Christophe Bouilion (1’36"117) soit à 4"647  de la pole.

Puis juste derrière on trouve la première des LMP2, la Porsche RS Spyder celle du Team Hollandais Van Merksteijn qui accuse elle 5"372 de retard.

Belle onzième position de l’Epsilon Euskadi (1’37"022)

Les jeunes Français Mathieu Lahaye et Pierre Ragues qui découvrent le LMS cette année réalisent le vingt-deuxième temps en 1’40"174 au volant de leur Pescarolo LMP2 du Team Saulnier managé par François Sicard.

En GT1, c’est la Corvette du Team Luc Alphand et confiée au trio Olivier Beretta- Guillaume Moreau -Patrice Goueslard qui s’est montrée la plus rapide tournant en 1’44"102 devançant l’Aston Martin DB9 de l’équipe Modena (1’44"389) que se partagent Antonio Garcia et Tomas Enge.

Enfin en GT2, la meilleure perf de ces essais revient à la Ferrari F430 de l’équipe Virgo pilotée elle par Robert Bell et Gianmaria Bruni (1’49"006) 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply