Victoire de Michael Rossi en Trophée Mégane à Spa

 
 
 
Michaël Rossi s’impose sur le fil 

Leader de bout en bout, hormis lors de la période des ravitaillements, Michaël Rossi (TDS Racing) a survolé cette première course. Le pilote TDS Racing remporte la première manche d’ouverture de la saison devant les pilotes Tech1 Racing, Mathieu Chéruy et Jonathan Hirschi. 
 
Le poleman Michael Rossi s’élance parfaitement devant Dimitri Enjalbert (Tech 1 Racing) et Bernhard Ten Brinke (Equipe Verschuur) tandis que Sébastien Dhouailly (Team Lompech) part à la faute à la Source, bien aidé par Jean-Philippe Madonia (TDS Racing).

En haut de l’Eau Rouge, Dimitri Enjalbert commet une petite erreur, qui permet à Maxime Martin (Boutsen Energy Racing) de passer à l’attaque. Michaël Rossi boucle le premier tour en tête, suivi par Dimitri Enjalbert, Maxime Martin, Bernhard Ten Brinke, Renaud Kuppens (Boutsen Energy Racing), Jonathan Hirschi, Fabrice Walfish (Oregon Team) et Mathieu Chéruy.

Michaël Rossi s’échappe inexorablement. Derrière le leader, Maxime Martin se met à l’aspiration et prend l’ascendant sur Dimitri Enjalbert. Le groupe Martin, Enjalbert, Ten Brinke, Kuppens, Hirschi, Walfisch et Chéruy reste très compact. Ce groupe explose dans le troisième tour quand Bernhard Ten Brinke part en tête à queue à la chicane de l’Arrêt de Bus et lorsque Renaud Kuppens tire tout droit au même endroit.

Le duel pour la deuxième position entre Maxime Martin et Dimitri Enjalbert tient en haleine le public. Derrière eux, Fabrice Walfisch déloge Jonathan Hirschi de la 4e position. Fabrice Walfisch cravache pour revenir au contact des deux hommes, tandis que Jonathan Hirschi doit maintenant résister à Mathieu Chéruy.

Mathieu Chéruy choisit de décaler sa stratégie par rapport au reste de la meute en entrant aux stands, pour effectuer son ravitaillement obligatoire un tour avant tout le monde. Devant, Dimitri Enjalbert, handicapé par un capot avant qui se détache, se fait dépasser coup sur coup par Jonathan Hirschi puis Fabrice Walfisch.

Au 8e tour, le leader Michaël Rossi, qui mène la course avec plus de six secondes d’avance, rentre aux stands, tout comme Jonathan Hirschi et Dimitri Enjalbert. Maxime Martin et Fabrice Walfisch restent plus longtemps que tout le monde en piste.

Les ravitaillements terminés, Michaël Rossi pointe toujours en tête, sans être inquiété par ses concurrents. Avec plus de neuf secondes d’avance sur Mathieu Cheruy, le leader n’a plus qu’à gérer sa fin de course. Pour la deuxième position, tout reste à faire entre Mathieu Chéruy, Jonathan Hirschi, Maxime Martin et Fabrice Walfisch.

En fin de course l’avance de Michaël Rossi fond comme neige au soleil. Il l’emporte finalement d’un rien devant Mathieu Cheruy et Pierre Hirschi. Hoevert Vos (Equipe Verschuur) remporte la catégorie Gentlemen Drivers.

A l’arrivée trés content c’est un  Michaël Rossi qui raconte :

« La course a vraiment bien débuté. Je gérais, tout allait très bien jusqu’à trois quatre tours de la fin. Là, ma voiture est devenue difficile à piloter. J’avais du mal à rester sur la piste. On ne sait pas encore la raison. Un tour de plus et je ne pense pas que j’aurai remporté cette course. »

De son c^oté, Mathieu Chéruy  ajoutait :

« C’est mon premier podium en Eurocup Mégane Trophy. L’équipe Tech1 Racing a choisi une stratégie parfaite en me faisant arrêter très tôt. Neuvième sur la grille, c’est ce qu’il fallait pour accrocher un podium. »

Et Jonathan Hirschi, concluait:

 « Comme Mathieu, en partant huitième il fallait faire une course stratégique. Les premiers tours ont été agités puis ensuite tout s’est bien déroulé. »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply