Rallye d’Argentine WRC

Sébastien Loeb est toujours dans une position idéale après la seconde étape du Rallye d’Argentine. Le pilote Citroën est effectivement toujours très largement en tête devant les deux pilotes Subaru, alors que tous les pilotes des différentes équipes Ford poursuivent eux leur chemin de croix !

L’Alsacien n’a de toute façon pas pris d’énormes risques se contentant d’assurer et de calquer sa course sur les Subaru désormais les seules à pouvoir l’inquiéter sur ces spéciales rendues difficiles car boueuses à cause de la pluie incessante.

Le Champion du Monde est apparu cependant très en colère après la première boucle car il estime que les pneumatiques Pirelli – obligatoires en WRC -sont trop durs et il critique le nouveau règlement instauré par la FIA qui interdit aux équipes de les retailler.

Pour Loeb c’est trop dangereux. Et ils sont plusieurs pilotes à penser rigoureusement la même chose et à partager cet avis.

Loeb tranquillement installé au commandement de l’épreuve, chez Subaru, les deux pilotes roulent pour terminer tous les deux sur le podium. Il y a longtemps que chez Prodrive on n’avait pas été à pareille fête…

Alors des consignes ont été données pour que les deux pilotes ne commettent pas d’erreurs en s’attaquant. Certes en début de journée, ils se sont disputés la seconde place et ce sont eux qui ont réalisés les meilleurs chronos.

Petter Solberg a très vite dépassé Chris Atkinson dès la première spéciale de la journée, et  a ensuite creusé l’écart dans les suivantes. Du coup même sans être à la limite le Norvégien possède maintenant une avance  substantielle de 45 secondes sur son équipier.

Lequel souhaite simplement monter à nouveau sur le podium et ce pour la deuxième fois consécutive sans chercher à obtenir coute que coute la première place derrière l’intouchable Sébastien Loeb !

 

 

 

 

 

Du côté de Ford on l’a déjà dit ce rallye d’Argentine continue d’être beaucoup plus difficile. Mikko Hirvonen, qui avait abandonné vendredi alors qu’il était en tête, est reparti en Super Rallye, et c’est curieusement pourtant lui qui est le mieux placé des… pilotes Ford, avec la sixième place du classement général ! Jari-Matti Latvala, son équipier, a lui abandonné à cause de problèmes de surchauffe moteur.

Les représentants de l’équipe bis Ford Stobart ont également disparu du classement. Gigi Galli, qui occupait une fort belle quatrième place avant de rencontrer un irrémédiable  problème électrique d’abord avant qu’ensuite Matthew Wilson ne casse une suspension et ce alors qu’il était remonté en cinquième position

Du coup, Dani Sordo sur la seconde Citroen C4 se retrouve ce samedi soir quatrième précédant ce qui est tout à fait inattendu Conrad Rautenbach qui pilote lui aussi une Citroën C4 managée elle par l’équipe PH Sport

Mais malgré sa première place et le bon comportement général des Citroën à Cordoba, Loeb ne décolérait pas :

"Les conditions sont tellement piégeuses, avec la pluie, la boue et la réglementation qui nous impose de rouler en pneus durs, non retaillés, que c’est hyper-dangereux »

Comme vendredi, il pleuvait encore à verse mais les spéciales étaient bien plus rapides, avec des passages à près de 200 km/h. Or les pneus Pirelli "Scorpion" imposés en Argentine sont trop durs et ne peuvent pas être retaillés pour mieux évacuer l’eau.

"Ce qui m’énerve, c’est qu’il serait très simple d’autoriser un cut, le même pour tout le monde, pour améliorer beaucoup la sécurité. Mais les gars qui prennent les décisions ne sont pas dans les voitures, ils n’en ont rien à foutre", a conclu le quadruple Champion du Monde, bien placé malgré tout pour remporter une quatrième fois ce rallye D’Argentine  qui lui permettrait de passer en tête du classement provisoire Mondial WRC

"Je comprends que Sébastien soit énervé et il a raison de se plaindre " a déclaré Olivier Quesnel, le patron de l’équipe Citroën Sport

Avant ce rallye, suite à des essais en Sardaigne, l’équipe Citroën avait demandé à la Fédération Internationale de l’Automobile de pouvoir retailler les gommes en cas de pluie. Mais…  Ford a curieusement refusé ! …. On aimerait bien savoir pourquoi et connaître les réelles raisons. Cr tous les pilotes sont logés à la même enseigne avec l’obligation de pneumatiques uniques et rigoureusement identiques pour toutes les équipes.

 

                             Dani Sordo vise la quatrième place

Dimanche matin, les rescapés de ce difficile Rallye Sud-Américain n’auront plus que 42 kilomètres chronométrés) parcourir avant d’en finir avec cette course  de tous les dangers.

Dans ces conditions, où chaque pilote préfèrera  assurer jouant avant tout la prudence à l’attaque, maintenant que les positions semblent bien établies difficile d’imaginer des bouleversements.

Sauf  bien sur une sortie de route, pas impossible dans ces conditions dantesques.

Mais on peut logiquement imaginer que les premières positions sont déjà figées.

 

Et que Loeb engrangera un nouveau succès avec deux Subaru pour l’accompagner sur le podium

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply