GT – FFSA à Nogaro

Les deux courses pour l’ouverture du Championnat de France GT-FFSA disputées ce week-end sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro dans le Gers ont été remportées par la Saleen du duo Bouchut-Bornhauser de l’équipe Larbre dimanche et par la Corvette du Team DKR confiée au tandem Dayraut- Lebon ce lundi.

Après Saleen sur le sec lors de la première manche dimanche c’est Corvette qui s’est imposée sur piste humide au terme de la seconde course de Nogaro. Au volant de la C6.R du Team DKR Jean-Philippe Dayraut et Yvan Lebon ont surfé sur la bonne vague pour devancer la Saleen Larbre Compétition du duo Bouchut-Bornhauser, victorieuse la veille. Après une belle remontée, une autre Saleen celle du Tarrès Team confiée à la paire Thévenin-Debard complète le podium.

Jean-Philippe Dayraut a fait parler l’expérience lundi après-midi. Spécialiste de la glisse, de par ses nombreux succès en Trophée Andros, le Toulousain a pris un départ exemplaire sous la pluie, qui s’est avéré décisif pour décrocher la victoire. Partie de la troisième position, la Corvette C6.R de l’équipe belge DKR se hissait en tête dès le premier virage. Elle devait ensuite affronter une autre Corvette, celle du team SRT. Après une passe d’arme, les deux autos se touchaient ! Tandis qu’Ayari perdait un tour dans l’herbe gersoise, Dayraut poursuivait sa route. Après l’avoir relayé, Yvan Lebon maintenait le cap. Mais à un quart d’heure de la fin, la sortie de route d’une GT3 provoquait l’apparition du Safety car. Malgré un écart considérablement réduit, le classement n’évoluait plus et DKR Engineering goûtait pour la première fois aux joies de la victoire en Championnat de France FFSA-GT.

Vainqueur de la première course, la Saleen Larbre Compétition Numèro 7 terminait cette fois sur la deuxième marche du podium. Christophe Bouchut ne pouvant suivre le rythme imposé par les Corvette, plus à l’aise sur piste humide. Il cédait le volant à Patrick Bornhauser à sa place de départ, la seconde, non sans avoir profité de la double sortie de Soheil Ayari.

En dépit d’un changement de pilote trop long, dixit les deux pilotes Larbre Compétition, la Saleen profitait de l’entrée de la voiture de sécurité pour revenir sur le leader. Gêné par un retardataire, elle n’était toutefois pas en mesure de tenter une attaque.

Le poleman Olivier Thévenin a vécu lui un départ difficile dans le baquet de la Saleen numéro 4 du Tarrès Team. Après un passage hors piste, il se retrouvait au beau milieu du peloton des GT3. Patient, il remontait au fil des tours, jusqu’à la quatrième place à la mi-course. Son partenaire Eric Debard parachevait le travail en dépassant la voiture sœur, la numéro 6 de Porta-Cormorèche, afin de se hisser dans le tiercé de tête.

Troisièmes samedi, Soheil Ayari et Bruno Hernandez ont connu une deuxième manche nettement plus délicate avec la Corvette SRT. Alors qu’il avait pris un excellent envol, Ayari parvenait à prendre les commandes de l’épreuve dans le huitième  tour. Mais dans la boucle suivante, il effectuait une excursion suite à un contact avec Jean-Philippe Dayraut. Le double champion de France FFSA-GT en titre tentait de récupérer le temps perdu, mais s’immobilisait dans le bac à graviers au tour 17. Bruno Hernandez lui succédait et sauvait les points de la sixième place en GT1.

A l’arrivée Jean-Philippe Dayraut déclarait :

 « Après que Soheil Ayari m’ait doublé, j’ai tenu le rythme. Je ne voulais pas être trop insistant car ce n’est pas à ce moment là que la course se jouait. Mais je le voyais à l’attaque, mordre sur les vibreurs, et quelques instants après il est sorti un peu large. Je me suis engouffré à l’intérieur et nous nous sommes touchés. J’ai pu continuer et Yvan a fait un bon travail pour conserver la première place, même après la neutralisation. »

Christophe Bouchut son dauphin précisait :

 « Je suis très satisfait du week-end. Avant Nogaro, nous n’avions pas roulé énormément avec la Saleen et nous avons connu quelques petits soucis vendredi, avec la casse d’une transmission. L’équipe est également encore en phase de découverte. Finalement, nous avons gagné sans difficulté dimanche. Aujourd’hui, lundi sous la pluie, la Saleen était compétitive mais c’était impossible de suivre les Corvette. Elle s’est améliorée à mesure que la piste s’asséchait et nous pouvons être contents de notre seconde place. C’est bon pour le championnat. »

Quant à l’orléanais Olivier Thévenin  le troisième il concluait :

« La course a été compliquée pour nous. J’avais la chance d’être en pole et j’ai pris un départ prudent. Malheureusement, la voiture n’a pas tourné au premier virage et je me suis retrouvé dans l’herbe. J’ai pu revenir en piste, au milieu de toutes les GT3. Ça a été une sacrée expérience !

Compte tenu du début de la manche, je pense que nous pouvons être satisfaits de terminer à cette position ».

La première victoire  pour Larbre et Saleen  avec Bouchut – Bornhauser  

Dimanche pour la première course, le public avait assisté à une course animée et marquée par la victoire de Christophe Bouchut et Patrick Bornhauser au volant de la Saleen Larbre Compétition pourtant partie de la huitième position. Au terme d’une belle bataille, Olivier Thévenin et Eric Debard placent une autre Saleen du Tarrès Team au deuxième rang, juste devant la Corvette SRT de Soheil Ayari et Bruno Hernandez, auteur de la pole. Dans le Trophée GT2, la Porsche Nourry Compétition pilotée par David Loger et Eric Mouez a créé la surprise aux essais avant de s’imposer en course.

Première course pour la Saleen sous les couleurs de Larbre Compétition, et déjà une première victoire ! Patrick Bornhauser s’était pourtant élancé de l’extérieur de la quatrième ligne après des qualifications disputées dans des conditions climatiques particulières. Grâce à un début de course tonitruant, il cédait le volant à son coéquipier à la secondeplace. Christophe Bouchut repartait en tête après le changement de pilote et parachevait le travail en faussant compagnie à ses poursuivants, pour offrir à l’équipe de Jack Leconte son premier succès de la saison.

La bataille pour la deuxième marche du podium a copieusement animé la seconde moitié de course. La Saleen numèro 4 du Tarrès Team et la Corvette SRT se sont en effet livrées à un long duel sous les yeux du public gersois. Parti en pole, Bruno Hernandez et sa C6.R parvenaient à conserver l’avantage jusqu’au changement de pilote, mais l’équipe constatait deux crevaisons lentes à l’avant. Revenu dans le tiercé de tête malgré ce contretemps, Soheil Ayari comblait l’écart sur Olivier Thévenin, les deux pilotes se livrant alors à un spectaculaire chassé-croisé ! Finalement, malgré la perte de son capot avant dans le dernier tour, la Saleen du duo Debard-Thévenin conservait le deuxième rang in extremis au dépend de la Corvette SRT. L’autre C6.R présente, engagée par DKR Engineering pour Yvan Lebon et Jean-Philippe Dayraut, échouait à quelques dixièmes du podium, tandis que l’autre Saleen du Team Larbre Compétition celle de Wilfried Mérafina et David Hallyday elle complètait le quinté de tête.

A l’arrivée Patrick Bornhauser laissait éclater sa joie :

 « Les qualifications ont été difficiles et nous n’avons pas bien géré ces conditions particulières. Nous sommes partis de la quatrième ligne, mais je n’étais pas inquiet. Le but était de marquer un maximum de points. Finalement, je suis revenu assez facilement sur les hommes de tête. En revanche, j’ai eu plus de mal à dépasser la Saleen du Tarrès Team. Après le changement de pilote, nous sommes passés en tête et Christophe Bouchut a terminé le travail ».

Sport

About Author

admin

Leave a Reply