Le Mans Séries

La toute première Pescarolo LMP2 conçue et réalisée par l’équipe d’Henri Pescarolo et Jacques Nicolet a effectuée sous nos yeux ravis ses tous premiers tours de roues jeudi matin sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

C’est à Jean-Christophe Boullion, double lauréat des « Le Mans Séries » en catégorie LMP1 avec l’équipe Pescarolo Sport, qu’est revenu l’honneur de faire débuter cette magnifique voiture.

Et de la déverminer lui faisant ainsi parcourir ses premiers kilomètres. Avant que les deux jeunes espoirs engagés pour la piloter en course n’en prennent à leur tour possession.

Celle-ci venait d’ailleurs d’être tout juste terminée quelques heures plus tôt au plus fort de la nuit par les techniciens de Pescarolo Sport. Comme nous l’a précisée Madie Pescarolo.

Quelques heures plus tard, c’était donc enfin au tour de ses deux futurs pilotes, Matthieu Lahaye et Pierre Ragues de s’installer à bord de cette Pescarolo LMP2, engagée en compétition par le Saulnier Racing.Voiture avec laquelle, les deux compères rappelons-le disputeront la série LMS et les 24 Heures du Mans

Auparavant et pendant la pause déjeuner nous avons pu à loisir nous entretenir avec Jean Christophe Bouillon et ainsi recueillir ses toutes premières impressions :

«  Assurément cette LMP2 est bien née. C’est une voiture très saine extrapolée de la LMP1 que je conduis habituellement. »

 La grosse différence entre les deux ?

« Son agilité et son poids. En tout cas, elle est très facile à piloter. »
De son côté quelques heures plus tard le normand Pierre Ragues nous faisait à son tour part de ses premières impressions :

«  J’ai roulé sept –huit tours pour la découvrir. Je n’étais jamais monté dans l’auto auparavant. J’ai ressenti un excellent feeling. Je l’ai trouvé plutôt facile à conduire. Et je suis drôlement content de me retrouver dans une telle équipe. »

Quant à Henri Pescarolo, lui le vieux routier il semblait lui aussi hyper satisfait de ce premier roulage laissant cependant découvrir une légère dose d’émotion :

«  Ce jeudi, c’est un passage de témoin entre Pescarolo et Saulnier racing. Les premiers roulages d’une auto, c’est toujours quelque chose d’important et un moment qu’on attend toujours avec une certaine impatience. Je remercie Jacques Nicolet de nous avoir rejoint chez Pescarolo Automobiles et de nous permettre ainsi  de participer à une nouvelle et belle aventure » 

Et comme pour mieux démontrer la fusion et la complicité entre les deux hommes désormais unis sur le plan industriel, Henri de nous faire remarquer :

«  Que la LMP2  sortie de chez Pescarolo et du box numéro1 de Magny Cours avait été livrée après son premier roulage par Jean Christophe Bouillon au Team cousin, le Saulnier Racing installé lui dans le box voisin…  le numéro 2. »

Un peu à l’écart, Jacques Nicolet l’homme toujours discret et qui a investi chez Pescarolo paraissait lui également très content :

«  Depuis l’annonce de notre association  le 23  octobre dernier où il avait été précisé que nous fabriquerions une LMP2 pour la saison 2008, beaucoup de travail et d’énergie ont été dépensés. Mais quand on découvre le résultat il y a sincèrement de quoi être fier et heureux du travail accompli en un si court laps de temps. Maintenant ? Il va falloir que nos deux jeunes la fassent gagner car j’espère que cette voiture leur permettra de se battre pour la victoire »

Le mot de la fin nous le laisserons au tout nouveau directeur sportif du Saulnier racing, François Sicard, l’homme qui dirigeait jusqu’alors les fameuses World Séries Renault :

«  Je suis ravi de notre choix concernant nos deux recrues car il y a une très grande complicité entre eux. Malgré leur talent ils ont fait le Switch dans leurs tètes qu’on pouvait être heureux et réaliser une très belle carrière sans passer par le monde des GP. Et c’est aussi un peu cela qui nous a poussé à les recruter. Ils sont vachement bien dans leurs baskets ces deux la »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply