GT FFSA

 

 

Huit constructeurs, treize modèles différents, plus de vingt équipes et quatre-vingt pilotes : telles sont les données brutes du Championnat de France GT-FFSA 2008.

 

 

Les GT1 et GT2, Reines du Grand Tourisme, continueront cette saison encore à faire planer un agréable parfum de 24 Heures du Mans sur les circuits de la Super Série FFSA…

 

 

Et comme la catégorie GT3 qui symbolise elle l’avenir de la discipline apporte son piment de jeunesse et de diversité, 2008 s’annonce vraiment comme un excellent cru à tous les niveaux avec une quarantaine de bolides en piste !

 

GT1 un plateau 100% Yankee

 

 

Dans le championnat GT1 le plateau sera curieusement 100% américain car composé exclusivement de bolides « made in US » : Corvette – Saleen et Chrysler. Lesquels se disputeront la victoire absolue et le titre majeur de la série.

 

Plusieurs équipages de valeur lorgnent sur le trône laissé vacant par le départ de l’équipe varoise Oreca, vainqueur des deux dernières éditions dans cette catégorie. Et qui dorénavant s’en va conquérir le monde de l’endurance. Si l’on est sûr qu’une nouvelle équipe sera titrée en fin d’année, seul Soheil Ayari peut lui prétendre conserver sa couronne côté pilotes. Car son coéquipier de 2007 Raymond Narac ne sera pas au départ.

 

 

Soheil vise donc un troisième sacre consécutif. Mais son absence sur deux des sept manches au programme, pour cause de concurrence de date avec la Série Le Mans risque forcément de lui compliquer un peu la tâche. L’Aixois retrouvera Bruno Hernandez avec qui il était devenu Champion de France en 2006. L’écurie belge SRT ayant choisi de réunir à nouveau le duo au volant de la Corvette C6-R qu’elle a achetée cet hiver. De quoi faire clairement figure de favori.

 

 

« Nous n’avons pas l’intention de jouer un rôle mineur dans ce championnat Français », avoue Patrick Selleslagh le big boss de SRT :

 

 

« Nous visons clairement le titre. Mais la concurrence n’est pas restée les bras croisés, et il va falloir se défaire d’adversaires tels que Larbre Compétition, ce qui n’est jamais une simple affaire».

 

 

Au rang des prétendants au titre, le Team Larbre Compétition cher à Jack Leconte occupe lui aussi une place de choix. Après l’Aston Martin V12, place cette année à la Saleen ex-Oreca et à son V8 au bruit enchanteur et dont l’objectif est de reconquérir une couronne qui leur échappe maintenant depuis 2003. Un comble, quand on connaît le palmarès international de cette équipe. L’une des deux S7-R sera confiée à Christophe Bouchut, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans, de Daytona et de Spa. Lequel sera associé à Patrick Bornhauser, double Champion de France GT-FFSA lui.

 

Alliant expérience et pointe de vitesse ce tandem devrait faire des étincelles avec l’auto qui a brillé lors des deux dernières saisons. Au volant de la S7-R sœur, David Hallyday effectue son grand retour dans la catégorie Reine du championnat de France FFSA-GT. Vice-champion en 2004, il fera cause commune avec Wilfried Merafina.

 

 

DKR Engineering effectuera ses débuts dans la série mais les hommes qui piloteront sa C6.R n°2 sont eux bien connu du public Français: Jean-Philippe Dayraut et Yvan Lebon ont en effet compté parmi les grands animateurs de la fin de saison 2007 avec à la clé une belle troisième place finale au Championnat pour ce dernier. Laurent Cazenave et JC Police seront les pilotes de la Corvette C5-R dont dispose aussi le team belge.

 

Olivier Thevenin et Eric Debard, les pilotes de la Saleen n°4 du Tarrès Team, ont souvent brillé en 2007. Sans un certain manque de réussite, ils auraient pu goûter aux joies de la victoire et feront donc figure d’outsiders à ne pas négliger. La S7-R « jumelle », la n°6 apparue en fin de saison dernière, sera désormais alignée à l’année pour Oliver Porta et Didier Cormoreche.

 

 

En plus de ces quatre Saleen et trois Corvette, le Championnat de France FFSA-GT pourra compter sur deux Chrysler Viper, toujours fidèles après plus de dix ans de bons et loyaux services ! Les équipes Mirabeau et Red Racing défendront l’honneur du clan des V10 en GT1.

 

 

 

GT2

 

 

Les GT2 marquent des points pour le championnat de France GT-FFSA, mais luttent avant tout pour le Trophée FFSA qui leur est spécifiquement réservé. Comme en GT1, l’équipe championne ne remet pas son titre en jeu.

 

 

La succession du Team IMSA Performance grand vainqueur des éditions 2005, 2006 et 2007 du Trophée, est donc ouverte. Parmi les six voitures au départ, Porsche est majoritaire avec cinq autos, dont une 997 GT3-RSR alignée par Pro GT, le tout nouveau team de Philippe Alméras, pour Jean-Pierre Champeau et Christian Blugeon. Déjà présent en 2007, Nourry Compétition engagera deux 996 GT3-RSR, tandis que la famille Monteiro sera toujours de la partie au sein d’Estoril Racing. La compétition s’annonce très disputée entre ces cinq concurrents, auxquels il faut ajouter la Toyota Supra Bi-Turbo du Pelsi Racing.

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply