Championnat Vde V

Pour cette onzième édition des « 8 heures de Jarama », les concurrents étaient nombreux au rendez-vous même si certains n’avaient pu faire le déplacement. La météo clémente a permis à tous de profiter d’un premier week-end de course idéal pour se rendre compte des évolutions hivernales.


CHAMPIONNAT DE FRANCE ENDURANCE VHC – CHALLENGE ENDURANCE VHC

Victoire inattendue pour la Lola de Ferrer – Mahé1
 
La Lola T70 de Ferrer-Mahé  toujours très performante et capable de victoire sur les courses sprints, s’impose également sur cette course pourtant longue de huit heures et démontre qu’elle a retrouvé sa fiabilité, inquiétant déjà  ses adversaires pour le reste de la saison.

Partis de la pole position  devant la Porsche 935 Turbo de Luco-Ancelet et la Chevron B16 de Quiniou-Quiniou-Hitchins, vainqueurs de cette course à huit reprises, Ferrer-Mahé n’ont connu absolument aucune alerte, aucun souci exception d’une crevaison lente et n’ont parfois abandonné la première place qu’à l’occasion des ravitaillements, nombreux et pénalisants pour cette voiture.
Les mains meurtries mais visiblement heureux de cette victoire, David et Yvan avouaient à l’arrivée leur difficulté à conduire cette voiture dans la durée.

Alors que la Lola T70 s’échappait au départ, la nouvelle donne du Challenge se mettait en place entre les poursuivants. Les Chevron B16, Elva MK8 ou Crossle 9S, habituellement intouchables en tête, voyaient les Porsche 3,0 RS de Moreau-Langin, Van de Vyver-Clairay, les 3,0 RSR de Perrier-Bouvet et surtout celle de Biehler-De Siebenthal-De Siebenthal se mêler à la bagarre.

Ces nouvelles voitures dans le VdeV rentraient finalement dans le rang et la Chevron B16 des frères Scemama se portait  alors dans le peloton des poursuivants de la Lola, devançant la superbe Alpine A220 de Besson-Peccolo-Dougnac. Cette dernière souffrait de problème de rotules de suspension à plusieurs reprises pendant l’épreuve et Gérard Besson finissait  même par taper fort après un nouveau souci identique en fin de course.

Les frères Scemama prenaient la tête mais contraints à repasser par leur stand pour débloquer la commande d’accélérateur, ils terminent finalement cinquième juste derrière la voiture sœur de Catherwood-Mc Conville.

Pendant ce temps, Corentine Quiniou, fille du multiple vainqueur de cette épreuve devenait la première femme à prendre la tête d’une épreuve du Challenge Endurance VHC sur la Chevron numéro 2. Hélas par la suite, la Chevron B16 subissait un rarissime pour elle  abandon après cinq heures de course, moteur cassé !
Dans le peloton, la bagarre se poursuivait et Miguel Langin produisait la différence au volant de la 3,0 litres RS et décrochait avec Bernard Moreau la seconde marche du podium général devant la 3,0 litres RSR de Biehler-De Siebenthal-Siebenthal, ravis de cette première sortie. Miguel avouait toutefois son impuissance lors des confrontations directes avec cette voiture nettement plus efficace que la sienne.

Luco-Ancelet se classaient finalement sixième avec la Porsche 935 juste devant les premiers du groupe 3 sur Porsche 3,0 litres RS.

Les compères Van de Vyver-Clairay ont eux constamment évolué aux avant-postes laissant leurs poursuivants Havette-Fabre-Levy à plus de… sept tours sur la 2,7 litres RS de LDR. Bozetti-Le Beuve n’étaient  pour leur part finalement pas classés dans ce groupe malgré la réparation de leur boîte de vitesses.

Les Porsche 911 -2 litres offraient un fantastique spectacle comme toujours. Kohler-Depagneux, ne rencontrant aucun ennui étaient intouchables et l’emportaient logiquement devant les nouveaux venus, les suisses Giauque-Kriknoff.

La voiture de l’écurie V de V  a de grandes ambitions cette saison après leur troisième place de 2007. Burel-Brossard-Decharne remplissent parfaitement le contrat. Les Espagnols Vidal-Morato échouent eux  malheureusement au pied du podium sur leur terre juste devant l’équipage féminin Moreau-Langin-Quiniou.

Enfin, la petite Lotus de Munier-Petitgas-Tironneau effaçait sa casse moteur des essais en terminant à une belle dix septième place finale alors que la belle Ford Mustang des locaux Bajo-Martin Cantero fermait la marche juste derrière la doyenne, mais toujours aussi fiable, Austin Healey de Hector père et fils, épaulés par leur préparateur Da Rocha.

Course 1

1 D. Ferrer-Y. Mahe (Lola T70) 1er SP4 en 08h00’50’’272

2. B. Moreau-M. Langin (Porsche 911 3,0 RS) 1er Gr.4 à 3 tours

3. P. Biehler-M. De Siebenthal-O. De Siebenthal (Porsche 3,0 RSR) à 5 tours

4. H. Catherwood6G. Mc Conville-M. Ghio (Crossle 9S) 1er SP3 à 6 tours

23 classés.

Meilleur tour : David Ferrer/Yvan Mahé, Lola T70 en 1’41’’682 (136,306 km/h)

Sport

About Author

admin

Leave a Reply