Championnat VdeV à Jarama

Véritable «  touche à tout » de la compétition automobile, Corentine Quiniou va entamer ce week-end à Jarama une campagne 2008 encore extrêmement chargée. Un vrai marathon. En ce début de saison, pas question de souffler pour la jeune et jolie Corentine.

Qu’on en juge.

Rien que pour débuter cette saison, la Miss va enquiller trois épreuves et non des moindres et ce en … trois semaines. Tout simplement !

 

A commencer par l’ouverture du Championnat Vde V  dés ce jour sur le circuit Madrilène de Jarama ou «  Coco »  pilotera en compagnie de son père Patrick Quiniou inamovible vainqueur ici depuis plusieurs années, la fabuleuse Chevron B16 de 1970 et qui développe tout de même 220cv…

Mais la demoiselle connaît parfaitement ce petit bolide pour l’avoir déjà conduit avec brio dans les courses CER l’an passé.

«  Pour moi c’est une première car je vais rouler pour la toute première fois dans le Championnat VdeV et ce sera d’ailleurs ma seule et unique participation de l’année pour cette course de huit heures. Je ne ressens toutefois absolument aucune appréhension car j’ai pilotée cette Chevron toute la saison dernière dans les manches du Championnat CER sur les pistes mythiques et sélectives que sont Monza-Spa-Nurburgring-Valencia-Silverstone ou je me suis classée à une belle cinquième place au classement final. Par conséquent je suis parfaitement habituée à la conduite de cette auto sur les circuits les plus renommés. »

Et de poursuivre :

« D’ailleurs, je poursuivrais en CER avec cette Chevron mais contrairement à cette épreuve d’endurance, en configuration sprint. Mon but sera d’y obtenir des podiums et aussi de tenter de me classer parmi les trois premiers en fin de saison. »

Mais la partie ne sera pas simple ni facile car comme en VdeV, il y a de sérieux clients en piste. A commencer par un certain John Scheldon qui dispose d’une Chevron rigoureusement identique.

Comme on le disait «  Mademoiselle  » va rouler en permanence ces prochains jours.

Car dés Jarama terminé, Corentine sera rejointe à Madrid par Florence Migraine sa fidèle coéquipière (Dakar 2006- Gazelles 2006 -2007) avec qui elle rejoindra depuis la capitale Espagnole au volant de son Toyota Land Cruiser, le Maroc ou les deux jeunes femmes disputeront à partir du 18 mars le traditionnel  »  Trophée des Gazelles.  »

Une épreuve réservée à la gente féminine comme son nom l’indique et que ce duo de charme a déjà remporté à deux reprises en 2006 et 2007 !

Et elles espèrent bien réaliser la passe de trois.

Le Toyota qu’elles piloteront, elles le connaissent parfaitement. Ne se sont t’elles pas classées quarante-neuvième du Dakar 2006 avec à la clé un succès au classement féminin !

Aux Gazelles elles porteront les couleurs de la fameuse association monégasque «  Fight Aids » que parraine la Princesse Stéphanie.

D’ailleurs pour bien comprendre les motifs de ces victoires à répétition, il n’est pas inutile de rappeler que Corentine adore le pilotage dans le sable. Et qu’en novembre dernier, Corentine associée à la Belge Sylvie Delcourt s’est classée huitième assortie de la victoire au classement féminin de la TransaAfricaine qu’organise Patrick Zaniroli, sur le parcours du Dakar.

Les kilomètres dans l’enfer des dunes et du sable à profusion, la fille elle connaît !

Les Gazelles finies, retour en Espagne. Corentine filera à Barcelone.

Direction la première manche du Championnat CER  dans le cadre des LMS édition 2008 !

Comme on le voit pas question de souffler pour notre pilote…

 

Et ce d’autant plus qu’ensuite, elle enchainera dans la foulée les courses du Challenge Spider Peugeot ou elle roulera, soutenue par Hervé  Dumas le patron du centre Leclerc de Nogent le Rotrou et aussi par l’entreprise Acra concepteur de machines pour volets roulants. Elle roulera également  attaquant un autre challenge dés le 25 avril à Monza!

Si on ajoute ensuite le Rallye des Princesses… cher à Viviane Zaniroli prévu du 1er au 6 juin ou Corentine pilotera la Porsche 911 qu’engage «  Gentlemen drivers » pas question de chômer !!!

Somme toute, un véritable programme de réelle professionnelle. Qu’elle est devenue.

Il est loin le temps ou le regretté Joseph Schoofs lui a mis pour la première fois « le cul dans un baquet de kart » comme il disait en rigolant. Depuis la gamine a fait ses gammes. Brillamment.

Lequel  programme n’inquiète nullement Corentine également parrainée par Philippe Streiff.

Un homme qui sait ce que souffrir … signifie !

Gilles Gaignault
 
 

V de V

About Author

admin

Leave a Reply