C’est déjà l’ouverture à Jarama pour les Championnats VdeV

Signe de l’ouverture Européenne, ce tout premier rendez-vous du Championnat
de France Endurance VHC de la saison 2008 qu’organise avec brio et succès Eric Van de Vywer se dispute sur le circuit madrilène de Jarama.

Si le succès de ce Championnat au fil des ans ne fait aucun doute, l’ouverture du règlement du Challenge Endurance VHC permet depuis la saison dernière de redécouvrir des autos fantastiques

Pour le plus grand plaisir des participants des challenges V de V, l’intersaison ne s’est pas éternisée depuis le dernier rendez-vous d’Estoril en novembre dernier et ils vont se retrouver de nouveau sur la péninsule ibérique pour ce rendez-vous du mois de mars, désormais devenu maintenant une habitude sur le circuit du nord de Madrid pour le onzième anniversaire de cette épreuve.

CHAMPIONNAT DE FRANCE ENDURANCE VHC

Grands favoris pour le titre, les incontournables Porsche 911- 2 litres nous offrent un plateau bien garni. La numéro 6 de l’écurie organisatrice, troisième en 2007 avec Philippe Burel, a une fois de plus de grandes ambitions. Ce dernier sera associé au rapide Patrick Brossard, de retour après une année sabbatique. Ils seront confrontés aux trois voitures d’Angoulême, particulièrement rapides et dont les équipages auront à cœur d’effacer des performances 2007 en demi teinte. Ainsi  le duo Damien Kohler – Richard Depagneux (n°16) tentera d’aligner les victoires à la place …des casses moteur ! Au sein de l’écurie Polybaie, le tandem Alain Bohn – Benoît Maechler devrait rester allié sur la n°25 pour toute la saison alors que les filles, Séverine Moreau-Langin et Carol Quiniou, comptent bien réaliser des exploits sur la n°24 après une année de mise en jambe. Leur ancienne co-équipière, Isa Charoy-Jonville, a trouvé refuge auprès d’Andreas Kunert, ravi de récupérer la vitesse de pointe alliée à la bonne humeur sur la voiture de Sigaud Racing (n°69). Les Espagnols Manuel Gonzales de la Torre, Emilio Lapaz et Miguel Wassmann qui découvriront sur la n°34 ou Andreu Vidal et Jaume Morato sur la n°12 mettront leurs connaissances du circuit à profit pour réussir face à des équipages de la trempe de celui de Force Motorsport composé de Philippe Munier- Lionel Deslandes et Jean-Marc Jacques.
Les Suisse Philippe Giauque et Serge Kriknoff découvriront eux le Championnat au volant de la n°19 face aux habitués de la n°88 emmenée par la famille Morales, Sébastien – Christian et Laurent Cohen ou encore la n°26 de Claude Le Jean qu’il partage avec Christian Pelletier et Jean-Marc Rivet-Fusil et Benoît Lusseaud, associé à Eric Belooussoff et Alain Rueda.
Dans ce plateau du Championnat, l’Elva MK8 de Yann Le Calvez fait figure d’épouvantail tant ses performances sont, sur le papier, supérieures aux Porsche. Il faudra toutefois que la stratégie et la fiabilité soient au rendez-vous pour lui et ses co-équipiers, le Belge Loïc Deman et Sylvain Guanzini.
Sur une voiture identique mais plus récente, les frères Dutoya (n°5) ne sont pas classés en Championnat et seront les favoris du Challenge pour cette course après leur éclatante victoire lors des « 6 heures d’Estoril » en novembre dernier.
Sur la liste des favoris les derniers vainqueurs de l’épreuve Michel Quiniou et Steve Hitchins sont en bonne place. Ils seront épaulés par la fille du premier nommé, Corentine, sur leur fidèle Chevron B16 (n°2) pour tenter d’accrocher cette course à leur palmarès pour la… neuvième fois et surtout une sixième année consécutive en onze éditions ! Equipés des mêmes modèles britanniques, Hal Catherwood, Geoff Mc Conville et Michel Ghio sur la voiture (n°77) d’Esprit Compétition ou encore les frères Scemama, Philippe, Michel et Yves sur la voiture (n°65) de l’écurie suisse des 3 Chevrons tenteront de mettre fin à l’hégémonie de la numéro deux.
Toujours en proto, l’Alpine A220 de Gérard Besson, Marc Peccolo et Francis Dougnac devrait faire parler la puissance de son puissant 3 litres maintenant qu’elle a été fiabilisée et la Lola T70 de David Ferrer épaulé d’Yvan Mahé devrait une nouvelle fois être la plus rapide sur un tour.
David Ferrer sera également présent en GT en engageant une Ferrari 308 GTS dans le Groupe 4 aux côtés des reines de la discipline en 2007, les Porsche 3,0 litres RS. Vainqueur du Challenge en 2007, les sociétaires de l’écurie Polybaie, Bernard Moreau et Miguel Langin, démarrent la saison en position de favoris et devront faire honneur à leur rang sur la Porsche 911 3,0 RSR (n°50) face aux nombreux équipages qui souhaitent leur succéder au classement du Challenge. Ainsi, les deux 3,0 litres RS de GCR seront leurs rivales avec Guy Clairay lui-même, associé à Eric Van de Vyver sur la n°10 alors que Joël Bozetti et Nicolas Le Beuve se partageront le volant de la n°14 qui sera elle engagée en Groupe 3. La 2,7 litres RS aux couleurs Le Duigou Racing sera emmenée par son équipage habituel composé de Eric Havette et Gilles Fabre dans le même groupe.
Désormais en Groupe 4 avec leur toute nouvelle voiture, une Porsche 911 3,0 RSR de 1974 (n°17), Patrick Biehler, Marc et Olivier de Siebental seront confrontés à Christian Perrier et Gérard Bouvet également sur une RSR (n°28).
Dans ce groupe des GT, Jean-Marc Luco et Patrick Ancelet seront toutefois les favoris malgré leur classification en Groupe 5 avec leur diabolique Porsche 935 Turbo « Moby Dick » qui, si elle a trouvé la fiabilité, ne devrait pas être inquiétée.
Les Espagnols joueront l’originalité avec une Ford Mustang de 1967 pour Isidoro Bajo et Santiago Martin Cantero et surtout une Unipower à moteur 1250 cc Mini pour Carlos De Miguel.
La plus ancienne voiture du plateau, l’Austin Healey de Jean-Claude et Thibault Hector, associés à José Da Rocha partagera la vedette avec sans doute la plus mythique, la Lotus Seven de Philippe Munier, Pierre Petitgas et Bernard Tironneau.
Procédure de départ : Samedi 15 mars de 12h00 à 12h30
Course : Samedi 15 mars de 12h30 à 20h30

CHALLENGE ENDURANCE GT/TOURISME

La diversité des voitures engagées en ce début de saison montre un engouement constant pour ce nouveau challenge. Les voitures de la catégorie GTV2 prennent le dessus et de nouvelles catégories apparaîtront dès l’épreuve du Val de Vienne.
La victoire 2007 acquise par Jean-Paul Pagny et Pierre Benoist leur a donné des ailes et c’est avec une Ferrari F430 (n°1) qu’ils débuteront cette nouvelle saison. Cet engagement marque le retour de la marque Italienne dans ce Challenge après quelques apparitions occasionnelles initiées par François Jakubowski et François Labbarth ces dernières saisons. Nul doute que les Champions en titre vont se faire plaisir mais ils devront toutefois faire face à un autre équipage muni d’une Ferrari F430 (n°77). En effet, Daniel et Catherine Desbruères ont remisé leur Opel Astra Silhouette pour se faire plaisir cette saison.
La tache ne sera pas pour autant aisée pour ces deux équipages puisque la catégorie GTV2 regorgera de nouvelle Porsche toutes plus performantes. Ainsi, l’ancienne 996 RSR des Champions en titre a trouvé ses deux pilotes avec Bernard Moreau et Miguel Langin, troisième en 2007. Ces derniers semblaient déjà très à l’aise au volant de la belle aux couleurs de Polybaie lors de la séance d’essais de Dijon. Imitant les pilotes d’Angoulême, Manuel Ferreira et Ludovic Bour ont troqué leur 996 Cup pour une RSR (n°193) annonçant de belles bagarres dans ce groupe. Pour pimenter les courses, les deux 996 RS de Nourry Compétition dont Michel Nourry devrait être le chef de file de la n°47 alors que Philippe Baudinière et Joël Vicaire se partageront le volant de la n°48.
En GTV3, une ribambelle de 997 Cup sera à l’oeuvre. Au premier rang des pilotes équipés de ce modèle, nous retrouverons Philippe Nozière et Rémy Brouard qui s’étaient déjà illustrés sur la voiture du Champion Racing (n°50) en 2007 mais aussi Dominique Nury et Tony Salmon (n°49) ou les pilotes des deux voitures de l’écurie belge G-Force Racing, Philippe Greish et Christian Kelders (n°15) alors que l’équipage de la n°56 n’est pas encore connu. La BMW Z3 Coupé M (n°81) de Philippe Ullmann et Christian Demigneux, leader de l’écurie ASP Compétition, complètera ce groupe, ainsi que Damien Kohler et Richard Depagneux qui restent fidèle à leur Porsche 996 Cup (n°16).
Dans la catégorie GTV4 l’une des nouvelles voitures d’ASP Compétition, une Maserati Trofeo (n°82) dont ils ont confiés la préparation, comme à leur habitude à Gemo Sport sera pilotée pour la saison par Gérard Tremblay qui sera épaulé pour cette course par l’Italien Giani Giudici. Cette GT Italienne fait partie des nouvelles voitures engagées cette saison en GTV4 au même titre que la Porsche Cayman S (n°27) aux couleurs de Le Duigou Racing pilotée par Eric Havette, habitué du plateau VHC, qui fera débuter son fils Guillaume. La Nissan 350 Z (n°84) que Christian Muratet partagera avec Edouard Atkatlian complètera ce groupe avec les habitués Eric Vincenot et Jean-Marc Bachelier sur leur fidèle Porsche 993 RSR (n°64). De retour pour cette épreuve, Didier Quemper et Philippe Richard ne recherchont que le plaisir au volant de leur Porsche 964 RS (n°78).
Enfin, les sympathiques Renault Clio seront de retour avec les non moins sympathiques pilotes qui forment leurs équipages. Les deux versions Cup seront emmenées par Jean-Luc Terrasson et Philippe Bauer (n°24) et Guy Lacroix et Gérard Bertinetti (n°25) alors que René Vaysse et Pierre Pelosi s’occuperont de la RS3 (n°12).
Bloquées à Dubaï, de nombreuses Touring Cup ne pourront pas être présentes pour cette première épreuve mais Eric Van de Vyver débutera avec un nouveau co-équipier, Guillaume Maillard, habitué des pistes de Rallycross où il évolue au volant d’une Renault Megane. Egalement sur une Renault Megane, Guillaume Rousseau tentera de renouveler ses exploits de 2007 appuyé par Christophe Lemée, déjà titulaire d’un podium à Jarama en 2007.
Procédure de départ : Dimanche 16 mars de 08h30 à 09h00
Course : Dimanche 16 mars de 09h00 à 13h00

CHALLENGE ENDURANCE PROTO

Le succès du challenge ne se dément pas et la liste prévisionnelle des engagés est d’ores et déjà complète pour la saison. La bagarre s’annonce donc fantastique, comme tous les ans, pour succéder à la trilogie britannique triomphante de 2007 composée de la Juno SSE emmenée par Adrian Mardlin et Rob Croydon.
Ces derniers devront rester fidèles à leur stratégie pour espérer l’emporter à nouveau. Outre leurs compatriotes équipés du même modèle, Graham Fennymore et Chris Bialan (n°88), Tony Freeman (n°30), Richard Bernans (n°51) tous très rapides à l’image du co-équipier de ce dernier Chris Ward qui s’était illustré en 2006, ils devront composer avec les pilotes de l’écurie Esprit Compétition qui s’est équipée de deux châssis identiques durant l’hiver. Ainsi, Jean-Louis Bianchina et Jean-François Yvon et Michel Ghio et Philippe Papin nourrissent des ambitions légitimes au volant de la Championne en titre.
Face au constructeur britannique, les Ligier JS49 sont plus nombreuses mais ce n’est pas leur seul atout. Elles peuvent compter sur des pilotes de tout premier plan pour faire briller leurs couleurs. Equipés de la dernière évolution aérodynamique qui s’est montrée aussi rapide que la Norma M20 F lors des essais de Dijon, la voiture de Pegasus Racing sera emmenée par son pilote phare Julien Schell, Champion 2006, qui sera épaulé par le jeune David Caussanel qui s’était illustré en Sprint la même année.
De retour au volant, Jean-René De Fournoux partagera le volant de la n°72 avec Stéphane Adler alors que Sébastien Dhouailly, vu dans différentes catégories monoplaces, sera associé à son père Joël. Sylvain Regnier intègre avec sa Ligier l’écurie de Signes, Force Motorsport, et pourra compter sur le soutien actif d’un habitué en la personne de Didier Miquée qui le relayera.
Enfin les trois superbes JS49 de G Force Racing seront emmenées par leurs habituels pilotes belges avec Franck Hahn en leader.
Toujours fidèles au constructeur, les sociétaires de l’écurie Team 4 engagent les deux Merlin MP23 pour Pascal Jalais et Bruce Cassotti sur la n°33 et Marc Louail et Anthony Georget sur la n°44. Exceptionnellement pour cette course, la petite EMA 1200 est engagée sans grand espoir au classement général face à l’armada de deux litres.
L’original PRC hollandaise de Mirco Schultis tentera de convaincre alors que Radical Motorsport confiera à Jacob Greaves et Michael Vergers la suite du développement de la SR5, première version du constructeur britannique équipée du moteur Honda 2 litres. Egalement à bord d’une Radical, Alain Giavedoni et Eric Dorneau Gourmelon restent fidèles à la SR3 à moteur 1500 cc.
Pour cette première course, les productions de Norbert Santos seront encore les plus représentées avec plus de vingt Norma au départ. L’homologation de la nouvelle version de la M20, la F, estampillée FIA, a permis au constructeur de Saint Pé de Bigorre de ne pas chômer cet hiver. Ainsi, l’écurie IRS se présentera en force avec trois voitures de pointe. L’équipage leader composé du patron José Ibanez et de William Cavailhes sera épaulé par Philippe Macé et Richard Mori et par une troisième voiture qui s’annonce d’ores et déjà très rapide avec Lionel Robert et François Desprez qui a abandonné Philippe Haezebrouck dont il était le co-équipier en 2007. Ce dernier n’est pas en reste chez LD Autosport et lui aussi disposera d’une nouvelle voiture et d’un co-équipier à la hauteur de ses ambitions en la personne du jeune Damien Toulemonde, second du Challenge Sprint Proto l’an passé.
La bagarre s’annonce intense avec le retour des Champions 2005, Nigel Greensall et Jonathan Coleman sur la Norma M20 F de Force Motorsport à moins que la surprise ne vienne des spécialistes espagnols de la course de côte, Ander Vilariño le fils et Andres le père, associés sur le même modèle.
Toujours équipée de Norma M20 F, l’écurie Green Team Racing crée l’événement cette saison en prônant la défense de l’environnement au travers de l’utilisation de carburant E85 dans ses voitures. Les deux équipages semblent, sur le papier, pouvoir jouer les tous premiers rôles avec Philippe Mondolot associé à Frédéric Gélin et Jean-Noël Lanctuit qui partagera le volant avec Guillaume Moreau.
L’écurie TFT basée à Nogaro continue son ascension avec quatre Norma M20 F présentent pour cette première course. Aux côtés de la famille Vidal, Jérémy et Philippe, nous retrouveront le lyonnais Philippe Thirion associé au très rapide Bruno Bazaud alors que Philippe Illiano et Jean-Marc Coudraic découvriront la discipline comme Jacques Médard qui recherche toujours son co-équipier.
L’écurie britannique Race Team Solutions se lancera dans le grand bain avec Ian Ford et Ross Kaiser sur la n°35 et Nick Padmore associé au belge Jean-Lou Rihon.
Enfin, l’écurie Promodrive sera présente avec ses deux voitures comme Bernard Tironneau qui engage les deux voitures de l’écurie Malti Compétition pour les habitués Bob Arezina et Philippe Burel sur la n°26 et Arnaud Violette sur la n°21.
Eric Truchot et Jean-Pierre Tardif feront leur retour comme Mario Snaidero alors que Rowland Kinch, vainqueur de la course de Spa Francorchamps en 2007, partagera la Norma M20 avec Brian Casey.
Les Espagnols Jordi Pujol et Eduardo Balcazar complèteront ce plateau exceptionnel de cinquante voitures en espérant briller sur leur terre.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply