La FFSA pas très fair play !

Dans un communiqué publié ce mardi 11 mars, Claude Michy l’actif et brillant organisateur du Grand Prix de France moto nous alerte sur un courrier recommandé qu’il vient de recevoir de la part du jeune Président de la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) et qui semble vraiment plutôt curieux !!!

C’est le moins que l’on puisse dire…

Qu’on en juge.
De quoi s’agit-il ?

Dans cette missive, le jeune Président de la FFSA pas encore vraiment connu des adeptes  expérimentés du monde de la course, Nicolas Déchaux somme tout simplement le promoteur du  « Alice Grand Prix de France » de… renoncer  à l’appellation «  Grand Prix de France »  arguant du fait que ce label fait l’objet d’un dépôt auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) !!!!

Curieuse tout de même cette démarche aussi soudaine qu’inattendue et qui n’a de plus été précédée d’aucune discussion préalable ni d’avertissement quelconque.

Sincèrement on croit tout simplement rêver…

Et assurément cette décision risible ne va pas faire honneur à son signataire car pourquoi comme le souligne et le rappelle parfaitement dans son communiqué Claude Michy ne pas interdire tout simplement TOUS les événements portant l’appellation Grand Prix de France.

Citons dans le désordre un certain nombre d’entre eux rapidement répertoriés :

Grand Prix de France de … F1 Motonautique – de … Moto cross- d’… Enduro – de… Tir – d’…Equitation –  d’…Attelage – de … Danse – de … Karting – de … Rock acrobatique – de …cyclisme – de … Duathlon – de … D’Agility canine ( eh oui ) – de…, etc…

Arrêtons-là car la liste est encore longue.

D’où le ridicule des propos tenus dans la lettre expédiée qui font mourir de rire le monde de la course moto mais aussi auto. Et le monde en général.

Comme on le voit, effectivement cette décision ne tient pas debout et n’est franchement pas à l’honneur de son signataire.

Dans un tel contexte vu le nombre d’épreuves qui portent le nom de Grand Prix de France on peut sincèrement se demander pour quelles raisons le tout jeune Président de la FFSA découvre soudain après plusieurs années déjà passées à la Fédération dans l’ombre du démissionnaire Jacques Régis qui l’a porté au pinacle l’existence du Grand Prix de France moto et CE Grand Prix seulement à l’exclusion de TOUS les autres ?

Vas savoir Charles, l’aurait dit le regretté Jean Gabin.

Pour les plus «  jeunes «  rappelons tout de même que le Grand Prix de France moto existe tout simplement depuis 1949 ! Nicolas Deschaux n’était pas né. Et personne avant lui parmi les GRANDS Présidents que connut la FFSA avec à leur têtes des hommes de talent que furent notamment Bernard Consten ou Jean Marie Balestre pour ne citer que les plus récents n’avait jamais osé imaginer pareille bévue qui relève tout simplement de la stupidité.

En ce qui nous concerne nous ne pouvons qu’en rire tant cette querelle est tout simplement GROTESQUE !

Gilles Gaignault

Evenements FFSA

About Author

admin

Leave a Reply