Carnet de route avec Stéphane Ortelli…

Stéphane Ortelli de retour des 24 Heures de Daytona nous entraine et nous raconte son parcours en cette fin d’intersaison

Audi Ice Party: de la neige, des stars et beaucoup de plaisir ! 


Bonjour à tous,

Je ne vous ai pas donné beaucoup de nouvelles depuis mon retour de Daytona, mais j’avais une bonne excuse: j’étais très occupé. Pour me faire pardonner, je vais vous raconter un peu ce que j’ai fait depuis le début du mois…

D’abord, il y a eu l’Audi Ice Party, à Val d’Isère, sur le circuit de glace de mon ami Florent Alvernhes. Je suis le parrain du circuit et donc j’essaye d’être le plus disponible possible quand il faut aller accueillir des invités de marque. C’était le premier week-end de février, il y avait la Coupe du Monde de ski qui faisait étape à Val d’Isère et en plus Audi avait organisé une méga-fête, comme chaque année. La différence, c’est qu’il y avait beaucoup plus de neige que les années précédentes, ce qui rendait le cadre encore plus extraordinaire.

Sur le circuit, je me suis occupé personnellement de la famille Hallyday, dont David que je connaissais déjà, de Bixente Lizarazu que j’avais déjà rencontré l’an dernier, et de Paul Belmondo qui a longtemps couru en endurance. Il y avait aussi Calogero le chanteur, Claire Keim la chanteuse, Jean Roch le fameux DJ, et plein d’autres artistes très sympas comme Mélanie Laurent et Julien Boisselier qu’on peut voir au cinéma dans "Paris" (sortie le 20 février) et "Cortex" (déjà sorti). On a piloté à tour de rôle les Audi TT, S3 et RS4, et à mon avis les deux plus doués sont David (Hallyday), qui n’avait jamais piloté sur la glace mais a déjà fait beaucoup de circuit, notamment à bord d’une Renault F1, et Bixente (alias Liza) qui donne l’impression d’être doué pour tout ce qu’il fait: le foot, bien sûr, mais aussi le surf, le ski, le pilotage, etc.

Je n’étais pas le seul pilote puisqu’il y avait aussi Alexandre Prémat, Nicolas Prost et Justine Monnier. Il y a eu un concert en plein air de Cassius, le groupe électro-pop, sur le front de neige, puis une vente aux enchères au profit de l’Unicef, organisée au Pier Paul Jack, l’un des haut-lieux de Val d’Isère. La marraine était Laeticia Hallyday et cette vente a permis de récolter plus de 65.000 €, dont 5 500 € pour une cravate de Johnny qui n’était pas prévue au programme vu qu’il l’a enlevée au début de la vente !

Pour info, voici les plus beaux résultats de ces enchères:

Une Audi A3 Design Edition, adjugée 24 000 €
Une planche de surf dédicacée par Bixente Lizarazu, adjugée 3 500 €
Une leçon de ski avec Carole Montville, adjugée 1 800 €
Un ballon de l’Olympique Lyonnais dédicacé par toute l’équipe, acheté 1 200 € par David Hallyday
Un ballon de l’Unicef dédicacé par Bixente Lizarazu, adjugé 800 €
Une paire de skis de course Dynastar dédicacés par Kjetil André Aamodt, quintuple champion    olympique et quadruple champion du monde, adjugée 2 500 €
Un casque d’Antoine Denériaz, le champion olympique, adjugé 2 200 €
Un iPod Touch contenant le dernier album de Johnny, "Le cœur d’un homme", adjugé 3 200 €
Un dossard dédicacé de Jean-Baptiste Grange, adjugé 2 200 € à Paul Belmondo

La Face avec Covili

Le dimanche, il était temps de commencer à faire du ski et j’en ai bien profité puisque j’ai eu comme guide Frédéric Covili, de l’équipe de France, pour découvrir la Face de Bellevarde où a eu lieu la descente du combiné comptant pour la Coupe du Monde. Même raccourcie par rapport à la grande descente annulée la veille, c’était super impressionnant, un truc de dingue. En descendant en chasse-neige, à 2 à l’heure, les skis ne tenaient pas dans le goulet, car c’était de la glace vive. Je comprends mieux maintenant pourquoi Luc Alphand a vraiment le sens de la trajectoire quand il pilote au Dakar ou au Mans, parce qu’à ce niveau-là, à cette allure-là, ça se joue au millimètre près si on ne veut pas se sortir dans le décor, avec seulement un casque comme protection légère. C’était une journée géniale et j’ai continué à skier jusqu’au mardi avec Bixente… qui m’a complètement enfumé malgré mes nouveaux skis Rossignol et ma forme olympique !

 

Des essais à Barcelone

La suite, dès le lendemain, c’était le départ pour Barcelone où des essais étaient prévus avec toute l’équipe Oreca. Pour l’anecdote, j’ai été un peu retardé par les taxis qui manifestaient à la frontière espagnole, après Perpignan, mais je suis quand même arrivé à temps. C’étaient des essais top secret mais je peux quand même vous dire que les quatre pilotes Oreca ont beaucoup roulé et que ça s’est très bien passé… Je m’entends très bien avec Olivier Panis, notre petit nouveau, c’est un super atout pour Oreca car il a une expérience incroyable. Je crois qu’il a fait plus de 50.000 bornes d’essais au volant des Toyota F1 qu’il était chargé de développer, et comme on est vraiment en phase pour les réglages, on va pouvoir avancer encore plus vite que prévu.

Arnaud revient !

En revenant de Barcelone, je me suis arrêté au circuit du Luc pour assister au déverminage de la Kawasaki 600 que mon pote Arnaud Vincent, ancien Champion du Monde en 125cc va piloter toute la saison en Championnat du Monde SuperSport, et cela dès le Grand Prix du Qatar très prochainement. C’est le grand retour d’Arnaud au plus haut niveau et ça me fait vraiment plaisir, parce qu’il a eu quelques années de galère. En plus, il va être dans une super équipe, le Kawasaki Gil Motorsport, avec comme manager Jean-François Baldé, un ancien Vice6Champion du Monde en 350cc qui a gagné beaucoup de Grands Prix dans les années 80 et de titres. En plus c’est un Varois authentique puisqu’il est d’Hyères, ma ville natale, donc ça va forcément bien se passer pour Arnaud cette année.

 

Demandez le programme !

La suite du programme, c’est une remise des prix Ferrari avec toute l’équipe AF Corse, Championne FIA-GT, puis un stage de préparation physique, en Italie aussi, pour tous les pilotes Oreca, et juste après les essais officiels Le Mans Séries au circuit Paul Ricard HTTT (2-3 mars

Stéphane Ortelli

Evenements

About Author

admin

Leave a Reply