Départ du Monte Carlo historique

Une semaine après l’épreuve Reine du Championnat du Monde des Rallyes WRC, ce sont 330 équipages qui ont pris le départ de cinq villes d’Europe pour  cette  11ème édition du Rallye Monte-Carlo Historique et une nouvelle fois le comité de sélection a été contraint d’écarter près d’une centaine de dossiers !

Preuve que l’épreuve reste «  magique »

30 concurrents se sont élances jeudi 31 janvier de Copenhague pour rallier Valence, le samedi 2 février, ville de regroupement de l’ensemble des concurrents, tandis que les équipages partant des autres villes européennes n’ont pris le départ que ce vendredi 1er février :

De Reims, 75 voitures
112 concurrents ayant choisi Monaco comme ville de départ,
59  ayant retenus Barcelone la capitale Catalane
Enfin la dernière ville à clore la cérémonie de départ, Turin, où  54 voitures  ont  pris le départ vendredi soir à 21 heures.

Au total, ce sont 24 nationalités représentées et 40 marques différentes de voitures définissant au mieux l’image de cette épreuve.

Michel Ferry, Directeur de l’épreuve et Président de la Commission des Voitures de Collection de l’ACM est très satisfait du nombre de véhicules sélectionnés, regrettant toutefois que tout le monde n’ai pu être retenu. Il se félicite également que 30 concurrents prennent le départ de Copenhague, c’est la première fois qu’un si grand nombre de concurrents part d’une ville de l’Europe du Nord depuis la création de l’épreuve en 1998.

Rappelons que trois anciens vainqueurs du Monte Carlo figurent parmi les engagés !

Et quel clin d’œil à l’histoire et au passé …

Celui d’il y a 40 ans  (1968) : Vic Elford et David Stone au volant de leur Porsche 911

Celui d’il y a 30 ans (1978) : Jean-Pierre Nicolas qui pilotera la Porsche 911

Celui d’il y a 20 ans (1988) : Bruno Saby et Jean-François Fauchille au volant d’une Fiat 500. 

Jean Pierre Nicolas au volant de sa Porsche Alméras

Sport

About Author

admin

Leave a Reply