Loeb s’envole vers un cinquième succes au Rallye Monte Carlo

Sébastien Loeb est bien parti pour empocher ce dimanche en debut d’apres-midi un cinquième succès qui ferait de lui le recordman absolu au Rallye Monte-Carlo.
 
Le pilote Français dispose en effet d’une avance suffissante -plus de deux minutes d’avance – sur la Ford de Mikko Hirvonen  ce samedi soir au terme de la seconde étape courue dans le Haut Ardéche et la Haute Loire, pour envisager sérieusement d’obtenir une nouvelle victoire en Principauté.
 


Facile leader de la course depuis le départ de Valence jeudi soir, et à la suite des ennuis mécaniques de son équipier Daniel Sordo ce samedi, Sébastien Loeb n’a pas pris le moindre risque se contentant non plus d’imprimer le rythme extrémement élevé mais bel et bien de calquer sa course sur celles de ses plus sérieux rivaux.
 
Suite au retrait de la seconde Citroën C4 de Dani Sordo, à cause d’une casse d’un turbo. Citroën passe hélas à côté d’un  superbe doublé qui se présentait pourtant et semblait assuré!
 
Ennui qui prouve que tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie…. Tout peut arriver :
faute de pilotage – panne mécanique – crevaison voire mauvaise lecture des notes…
 
Loeb ce qui n’est pas dans ses habitudes assure donc. Il est vrai qu’il dispose d’une telle avance que cette marge lui permet de voir venir et de laisser ses rivaux prendre eux des risques pour tenter de le déloger de son pidestal !
 
 
Mikko Hirvonen occupe donc suite au retrait de Sordo une solide seconde place, loin tres loin cependant de la Citroën de l’Alsacien mais l’équipe Ford a elle aussi perdu l’une de ses voitures officielles ce samedi.
 
Jari-Matti Latvala ayant lui également du renoncé et abandonné au cours de l’après-midi, à cause d’une casse de suspension.
 
Chris Atkinson est maintenant troisième. Le pilote du Team Subaru étant finalement parvenu à creuser l’écart sur la Ford Stobart du Belge François Duval lors de cette seconde journée.
 
Petter Solberg est lui cinquième au volant de la seconde Subaru Impreza, devant une autre Ford de l’équipe Stobart, celle de  l’Italien Gigi Galli.
 
Si Loeb écrase ce Monte Carlo, un autre jeune Français, Jean Marie Cuoq qui conduit une Peugeot 307 privée, occupe une remarquable septième place.
 
Il devance la Suzuki de Per Gunnar Andersson. la seconde Suzuki, celle de Toni Gardemeister, occupe la dixième  sur les traces de Henning Solberg qui lui figure à la neuvième place.
 
Sauf incident et imprévu, le plus dur parait fait pour Loeb et Citroën.
 
Mais la mésaventure de l’Espagnol Sordo qui roulait tranquillement au niveau de Loeb en seconde position avant d’étre subitement victime de pépins mécaniques est la pour nous rappeler que tant que le drapeau….
 
Quoiqu’il en soit, Sébastien a ravi les dizaines de milliers de fans massés sur toutes les routes, venus le soutenir et l’encourager, confirmant que le Monte Carlo reste  bien " l’épreuve " Reine des Rallyes.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply