Les déclarations des pilotes avant le départ du Rallye Monte Carlo

A tout Seigneur, tout honneur.

L’alsacien Sébastien Loeb qui pilote la Citroën C4, vainqueur sortant du Monte Carlo et Champion du Monde en titre :

« J’espère de vraies bonnes conditions hivernales et un Monte-Carlo tout blanc. Plein de neige. Avec trois étapes bien différentes, le parcours est vraiment bien varié. Les spéciales de jeudi soir sont larges, extrêmement rapides et  bien lisses. Dans l’Ardèche, ce sera plus technique, plus étroit et parfois aussi on trouvera des routes bosselées. L’année dernière, les conditions météo se sont révélées exceptionnellement sèches et si la neige et le verglas sont de la partie cette année, nous devrions franchement bien nous amuser. De plus, je suis content et ravi de retrouver le « Turini » et ces routes légendaires du sud-est de la France que je connais fort bien et que j’apprécie. »


Mikko Hirvonen (Ford Focus) :

 « Je suis  très impatient de prendre enfin le départ. Cette année je vais attaquer chaque rallye avec en tête l’idée de le gagner. Si je ne peux y arriver, je ferais tout pour occuper au moins la seconde place. Ça va être surement dur et  difficile de succéder à Marcus Grönholm au sein de l’équipe Ford  mais je m’en  sens tout à fait capable. J’ai énormément  appris à ses côtés ces deux dernières saisons et il était temps pour moi de pouvoir  progresser et démontrer que moi aussi je suis capable de  me battre pour obtenir le titre mondial. »

 

Petter Solberg (Subaru Impreza) :

 « Il sera très important d’être immédiatement dans le bon rythme  pour se sentir dans le coup et être à l’aise. Sans le système anti-crevaison, on ne pourra prendre aucun risque sous peine qu’une crevaison mette dans la foulée de suite précipitamment fin à la course. On nous annonce beaucoup de neige ! Dans ces conditions, le Monte Carlo ne sera assurément pas facile. Tout dépendra de la capacité de chaque pilote à tirer parti de ses pneumatiques et de s’adapter aux conditions climatiques. »

 

Jari-Matti Latvala (Ford Focus) :

«  Si j’écoute les dernières rumeurs il se dit que ça va être un rallye très  enneigé avec des routes bien glacées. Prendre le départ d’un rallye, c’est toujours un challenge et dans ces conditions difficiles, si je conduis bien je me sens tout à fait capable de gagner beaucoup de temps par rapport à mes principaux adversaires. Piloter dans le noir est vraiment difficile et contraignant mais c’est ce qui rend le rallye également aussi  excitant. De plus avec le nouveau règlement interdisant l’utilisation de la mousse anti-crevaison cela signifie que nous ne pourrons plus couper autant les virages qu’auparavant. Il faudra donc être vigilant et prudent dans les courbes. J’ai appris comment piloter en circuit et j’espère que cette expérience m servira bien et me sera utile ".

 

Chris Atkinson (Subaru Impreza) :

«  Actuellement,  il pleut ici à Monaco mais je suis sûr qu’il neige déjà dans les spéciales. Je n’ai jamais encore participé à cette course sur des routes enneigées. Je l’ai pourtant déjà disputé à deux reprises, obtenant  de bons résultats, mais je ne sous-estime pas pour autant ces éventuelles  difficultés que sont neige et verglas et qu’on nous promet ! »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply