HOMMAGE À ALPINE ET JEAN RÉDÉLÉ, À L’ATELIER RENAULT !


 

Il y avait la foule des grands soirs en cette fin de semaine à l’Atelier Renault sur les Champs Elysées. Il faut dire que le motif était alléchant ! Quelques mois après la disparition du père fondateur de la célèbre marque Alpine, sa maison-mère Renault a décidé fort sagement d’organiser une exposition pour rendre enfin un hommage amplement mérité au défunt.

Passion Alpine – Hommage à Jean Rédélé

Tel est l’appellation de cette très belle exposition qui a donc ouvert ses portes en cette fin de semaine et qui est prévue pour durer jusqu’au 16 mars prochain. Une animation qui propose de revivre la légende de la marque Alpine er rend hommage à son fondateur. Un homme d’exception

Qu’en dire ?

Que l’Atelier Renault regorge de souvenirs. Rien ne manque. Absolument rien.

 

 

Il y a là, parfaitement bien mis en valeur les plus belles réalisations de l’ami Jean. De sa 4CV Renault de ses débuts qui a servi de base à la première Alpine, une A 106, en passant par la légendaire  A 110,  dénommée la  berlinette, victorieuse du Monte Carlo et Championne du Monde des Rallyes en 1973. Mais, on découvre aussi le modèle que pilotaient Bernard Darniche et Alain Mahé. Sans oublier une Formule France, une F2 conçue par l’ingénieur Australien Ron Tauranac.

Et que pilotèrent en compétition Mauro Bianchi – José Rosinski – Henry Grandsire et le grand Graham Hill ! On peut également admirer une A 210  type Le Mans, une A 310 de rallye ex Guy Fréquelin. Et aussi et surtout bien sur la fameuse A  442B que Didier Pironi et Jean Pierre Jaussaud menèrent de main de maitre vers la victoire aux ’24 Heures du Mans’ en juin 1978. Cela fera déjà quarante ans en juin prochain…

Outre, tous ces collector tous aussi exceptionnels qui firent rêver bien des générations, l’expo présente de multiples objets parfaitement mis en valeur dans de très belles vitrines. On trouve ainsi pêle-mêle des photos, des plaques de rallyes, des livres, des affiches, des miniatures, des coupes, des programmes, des casques  et des combinaisons de pilotes, des médailles, des reproductions de publicité d’époque vantant les succès Alpine.

 

Parmi les pilotes et personnalités qui assistaient à cette inauguration, que des tètes connues. Du beau linge comme on dit au mètre carré :

Jean Vinatier – Bernard Consten –  Michel Hommell – Bernard Dudot – François Guiter – Bernard Hanon – Pierre Dupasquier – José Rosinski – Claude Furiet – Biche Espinos-Petit – Jean Pierre Jaussaud – Erik Comas – Bob Neyret – Marie Odile Desvignes – Hervé Poulain – Patrick Peter – Rémi Depoix – Jean Pierre Nicolas – Charles Cevert.

Bref, que du beau monde.

Comme vous pouvez l’imaginer, la fabuleuse histoire de l’aventure Alpine a, coupe de champagne à la main, alimenté jusque fort tard des conversations plutôt animées, comme toujours en pareille circonstance.

 

 

Parmi les panneaux à la gloire de Jean Rédélé et de ses merveilleux petits bolides, nous avons relevé quelques belles citations :

Ainsi, celle-ci du regretté et inoubliable François Cevert :

«  Je devais choisir une voiture française. J’ai opté pour une Alpine »

De José Rosinski :

« Oui, humainement Jean Rédélé était un type merveilleux. Un de ces rares gars fréquentables avec qui on a envie d’aller dîner ! »

Et au détour d’une vitrine, cette trop belle phrase du Fondateur de la marque Dieppoise :

«  Lorsque j’ai créée Alpine en 1954 je ne savais pas qu’un demi siècle plus tard les Alpines seraient appréciées dans le monde entier et qu’elles généreraient un tel enthousiasme »

Cette déclaration, Jean l’avait faite en 2000.

Un mot enfin pour signaler que l’Usine de Dieppe a produit très exactement 410.000  véhicules.

 

 

Le mot de la fin ?

Nous le laisserons très volontiers à sa veuve, Michèle Rédélé laquelle a adressé un magnifique message dont nous avons extraits les mots les plus forts, les plus justes :

«  Jean était un grand monsieur du Sport Automobile. Une de ses grandes qualités était la fidélité. Jean restera toute sa vie fidèle à la marque Renault. Il avait un courage sans faille et une volonté à toute épreuve et était allergique à toute forme de gloriole. »

Et Madame Rédélé de conclure :

«  Pendant des années sur les routes les pistes et les circuits, Jean a toujours rendu gloire et honneurs à Renault : un hommage que Renault lui exprime aujourd’hui en écho à travers cet événement ou je perçois toute la reconnaissance due à Jean »

Qu’ajouter ?

Ces paroles pleines de sagesse sont tellement belles. Mais tellement vraies.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
David Launay

 

 

Musée Sport

About Author

gilles