Les pérégrinations d’Eric Vigouroux aux 24 Heures de Dubaï

Eric Vigouroux aura été bien inspiré en participant aux 24 heures de Dubaï qui se sont déroulées le week-end dernier sur le magnifique circuit des Emirats Arabes Unis.

Intégré à la dernière minute au sein du Team Solution F, Eric a retrouvé avec plaisir les pistes asphaltées, lui qui se consacre maintenant depuis plusieurs années aux rallyes -raids.

Après les traditionnelles séances d’essais libres et chronométrés au cours desquelles Eric a pu d’une part découvrir le circuit,  d’autre part reprendre ses repères au volant de l’Opel Astra GT Touring Cup et enfin s’intégrer au sein de la formidable équipe Solution F, la course pouvait alors commencer dans d’excellentes conditions.

Mais c’était malheureusement sans compter sur une météo particulièrement exécrable!

Contre toute attente dans cette région du monde, des pluies torrentielles se sont abattues et ce pendant plus de dix heures et pour corser le tout, essentiellement pendant la nuit :

« Quand le bulletin météo est tombé la veille de la course, je pensais sincèrement que c’était une douce plaisanterie. Mais lorsque j’ai vu le ciel s’obscurcir soudainement, j’ai compris que les choses allaient de gâter et je n’ai pas été déçu! Incroyable et ce d’autant plus qu’il paraît qu’il n’avait pas plu autant à Dubaï depuis plus de quinze ans!  »

Bref, après les six premières heures de course qui se sont déroulées sur une piste parfaitement sèche, l’Opel GT Touring Cup de l’équipage Vigouroux- Chatelain – Sias, et Gasparini remontait de la quarante-cinquième position (sur 91 véhicules engagés) pour se hisser à une fort prometteuse vingt-septième place.

Tour après tour, les quatre coéquipiers signaient des temps « canons » jusqu’au moment où la pluie choisissait brutalement de faire son apparition !
De véritables trombes d’eau se sont effectivement soudainement abattues brouillant ainsi toutes les cartes, tant les sorties de pistes nombreuses se succédaient provoquant de multiples accidents spectaculaires. Mais sans conséquence grave pour les pilotes incriminés dans ces sorties de route.

l’Opel Numéro 102 n’échappait pas à la règle, victime d’une longue glissade alors que Gasperini  était au volant. Laquelle se terminait hélas dans le rail.
Fort heureusement, le choc était sans gravité et après trente minutes de réparations dans les stands, la voiture regagnait la piste et ce alors que les deux autres GT Touring du team Solution F (N°101 et N°111)… quittaient elles prématurément la course.

A l’arrivée au terme des deux tours d’horloge, Eric Vigouroux et ses coéquipiers réussissaient à hisser leur voiture à une très honorable vingt-troisième place au classement général et s’offraient même le luxe de monter sur la troisième marche du podium dans leur catégorie,  derrière les deux Renault Mégane beaucoup plus puissantes.

Visiblement très content et satisfait de ce retour sur les circuits, Eric déclarait :

« Je suis très heureux d’avoir pu participer à cette course et d’avoir franchi la ligne d’arrivée. C’était important pour moi de ne pas rester sur le coup de l’annulation du Dakar et de pouvoir envoyer un signe de reconnaissance à mes partenaires en portant leurs couleurs à cette occasion.

Maintenant, Eric Vigouroux va se concentrer sur les deux grands sujets de ce premier semestre 2008:

Sa prochaine installation en Californie et aussi  la préparation de la Trans-Orientale ( Saint Petersbourg – Pékin ) qu’organisent René Metge et Gilles Martineau en Juin prochain.

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply