Stéphane Ortelli avec le Team Cheever aux 24 Heures de Daytona

Stéphane Ortelli, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans avec Porsche, a déjà participé plusieurs fois à la célèbre épreuve floridienne mais cette année fini les GT.
Place dorénavant à un volant en proto qui peut lui permettre de viser enfin la victoire.

« L’avantage, c’est que cette fois je serai dans une voiture de la catégorie-reine, les DP ( Daytona Prototypes), des protos couverts avec des gros moteurs, et plus dans une GT ( j’avais fini 4e en 2005, sur une Porsche GT3 Cup, pour ma 3e participation). Ce sera donc une première, et pas dans n’importe quelle équipe : le Cheever Racing !
Celle de l’ancien pilote de F1, l’américain, Eddie Cheever en personne, plus de 140 Grand Prix au compteur, au début des années 80, lui qui arborait une grosse étoile sur son casque rouge et bleu
»

La présence de l’azuréen dans ce team US est un peu une surprise mais il nous l’explique :

« Eddie qui a longtemps vécu à Rome est maintenant basé à Indianapolis et je suis allé le rencontrer à sa demande lors de son passage à Milan en décembre pour lui expliquer à quel point j’avais envie de boucler, dans son équipe, la « Triple Couronne » de l’endurance, en remportant les 24 Heures de Daytona en 2008, dix ans après ma victoire aux 24 Heures du Mans (1998) et cinq ans après ma victoire aux 24 Heures de Spa (2003). Avouez que le timing serait pas mal. »

Le challenge a visiblement plu à l’ancien pilote Renault et Ligier :

«  J’ai réussi à le convaincre puisque j’ai participé le week-end dernier aux essais officiels organisés en prévision des prochaines 24 Heures de Daytona programmées pour les 26 et 27 janvier prochains. J’ai roulé dans sa Fabcar à moteur Pontiac qui portait le numéro 16. Il y avait aussi une nouvelle voiture, car Cheever est récemment devenu constructeur de châssis, mais elle n’est pas encore au point. Je n’étais pas inscrit sur les listes des engagés, mais j’étais bien présent et j’ai bouclé plusieurs séries de tours pendant le week-end, comme tous les pilotes qui ont été testés en prévision de la course fin janvier. La voiture n’était pas la plus performante, mais agréable à conduire, on a navigué autour de la 12e place dans les feuilles de temps, mais ce n’est pas grave car c’était surtout une grande séance de mise au point et de préparation, avec beaucoup de nouveaux pilotes, sur une piste très encombrée par plus de 60 voitures, dont une vingtaine de protos couverts, les Daytona Prototypes, et une quarantaine de GT. »

Ces journées de tests furent en outre l’occasion d’agréables retrouvailles pour Stéphane :

« Parmi les autres pilotes du Cheever Racing sur notre Fabcar-Pontiac numéro 16, il y avait aussi les Italiens Fabio Babini et Matteo Bobbi, avec qui j’ai couru en Europe chez Ferrari, aux 24 Heures de Spa l’an dernier. Et aussi l’ Espagnol Antonio Garcia avec qui je me suis battu toute l’année en LMS, lui dans une Aston Martin, moi dans la Saleen. Je pense que  nous formerons un bel équipage pour la course, fin janvier, et que ça va sûrement être très intéressant pour tout le monde. La course sera longue et on aura avec cette voiture notre chance, comme plusieurs autres concurrents. »

Revenu très motivé, Stéphane qui sortait d’une réunion chez Oreca, a conclu :

« Voilà, et comme vous pouvez vous en rendre compte, je suis gonflé à bloc avant d’attaquer une nouvelle saison. J’ai un programme chargé, mais vous en saurez plus très bientôt.Probablement en début de semaine prochaine »

Selon ce qui se dit, Ortelli repartirait pour une nouvelle saison en LMS. Mais le FIA GT  ne figurerait pas ou plus sur son agenda !

Sport

About Author

admin

Leave a Reply