Stephan Gregoire vise un triplé historique :

Stephan Grégoire est peu connu en France ! Mais c’est pourtant bien un pilote automobile français. Exilé comme bien d’autres (Bourdais – Pagenaud  – Perera – Philippe -Dumas) aux Etats-Unis, mais lui, depuis longtemps déjà. Depuis le début des années 1990. Exil qui explique qu’on l’ait un peu oublié…ici !

Stephan Grégoire, est surtout connu outre- atlantique pour ses participations régulières aux très célèbres 500 Miles d’Indianapolis : La course Reine ! Celle qui est suivie annuellement par 500.000 spectateurs, ce qui explique sa formidable notoriété.

Après une première apparition en 1993, il devient à partir de 1996 et jusqu’en 2001 un concurrent régulier du nouveau championnat Indy Racing League. C’est dans ce championnat qu’il décroche ses meilleurs résultats, avec notamment une seconde place sur l’ovale de Pikes Peak, au terme d’un finish très serré avec le vainqueur, Tony Stewart. A Indianapolis, il obtient une belle huitième place en 2000, année ou un certain Montoya triomphe.
A partir de 2002, le vosgien se reconvertit dans les épreuves d’endurance nord-américaines. Mais, effectue son retour à l’Indy 500 en 2006. Il devait de nouveau participer à l’édition 2007 sous les couleurs du Chastain Motorsports mais s’est hélas fracturé une vertèbre durant les essais libres.

Pilote polyvalent, son programme 2008 consiste à devenir le premier Français à courir lors de la même saison à Daytona, Indianapolis, et au Mans ! Trois épreuves de légende et mythiques qu’il connait déjà, pour s’y être illustré.

Les 24 heures de Daytona ont lieu les 26 et 27 Janvier et marquent traditionnellement le début de la saison automobile aux USA. De ce fait, de très nombreux pilotes professionnels de haut niveau ainsi que les superstars des sports mécaniques US toutes disciplines autos confondues participent à cette course renommée. L’épreuve floridienne coïncide également avec l’ouverture de la saison de la série «  Grand Am » une des formules d’endurance les plus connues et les plus prisées outre-Atlantique.

 
Pour débuter son tryptique, Stephan Grégoire vise ainsi un cinquième engagement aux 24 heures de Daytona. Après une première participation en GT en 2003, Stephan a ensuite couru sur l’anneau floridien à trois reprises en prototype en 2004, 2005, et 2007.
Le but est ensuite d’enchaîner avec Indy fin mai et de poursuivre avec l’épreuve Mancelle, mi-juin.

 
Rappel de la carrière du vosgien : Des courses de série aux monoplaces

Stephan Grégoire, vosgien d’origine, n’a que 18 ans lorsqu’il termine second de l’école de pilotage de Pau Arnos. Après avoir remporté dix courses lors de sa première saison en coupe Porsche 944 et en coupe AX, il rivalise dès l’année suivante en championnat de France de Formule Renault avec les meilleurs espoirs dont Olivier Panis qui allait accéder à la F1 quelques années plus tard.
Repéré pour son potentiel par plusieurs responsables du monde automobile, c’est Jean Todt qui en 90 l’oriente vers la formule 3. Une orientation qui s’avérera réussie puisqu’il remporte cinq courses en F3 « B » et devient champion de France en 1990.

Après deux saisons de F3 en 1991 et 1992, tout bascule en 1993, lorsque son manager
Emmanuel Lupé, lui propose de participer à la plus célèbre et la plus mythique des courses automobiles américaines : les 500 miles d’Indianapolis.
Quelques semaines plus tard, Stéphan Grégoire débute à Indy en tant que plus jeune participant et obtient la place de « fastest rookie qualifier » entouré par … quatre  anciens champions de F1 !
Depuis, avec sept participations, il est le recordman Français du nombre de départs aux 500 miles.

Concernant Le Mans, Grégoire a également déjà participé à cette épreuve. C’est en effet, en 2003 qu’il a vécu l’expérience des 24 heures, année où il termina avec ses coéquipiers Jonathan Cochet et Jean-Marc Gounon à une honorable septième place, associés au volant d’une Courage-Judd.
 

Cette année et pour la toute première fois, Stephan va donc tenter de s’aligner la même saison  au départ de ces trois épreuves de légende.

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply